1908 : la grande course automobile New York-Paris

| | ,

Nous vous parlions il y a peu du premier chauffard de France en 1898. Découvrez la première course automobile mondiale qui eut lieu dix ans plus tard. En effet, un rallye incroyable, parcourant la moitié du globe fut organisé en 1908, au début de l’ère automobile. On vous en dévoile plus sur cette grande course automobile New York-Paris qui ne se déroula pas comme prévu. 

Une course inédite

Au début du XXe siècle, les premières voitures et les premières routes étaient en pleine construction et l’ère automobile se développait à peine. En effet, on considérait alors les chevaux comme plus sûrs que la voiture. Mais la compétition existait bien avant qu’il y ait des routes. Ainsi, même à cette époque, certains hommes voulaient conduire vite. Des passionnés de voiture eurent donc l’idée d’organiser un rallye qui prendrait place sur pas moins de la moitié de la planète. Un exploit presque inimaginable à l’époque.

Ce concours trouva très vite ses sponsors. Mais étonnamment, l’événement ne fut pas financé par un gros conglomérat, mais par le journal français Le Matin et le média américain le New York Times. Ils coorganisèrent donc la course. Le trophée du rallye fut un prix de 1 400 livres et le fait de détenir la preuve qu’un tel parcours était réalisable.

Le parcours de la course automobile New York-Paris

L’itinéraire imaginé prévoyait d’emmener les conducteurs à travers les États-Unis, le Canada, puis l’Alaska avant de les faire traverser le détroit de Béring qui séparait les territoires américains et russes. Les organisateurs eurent l’idée de réaliser cette course en hiver, afin que le détroit soit gelé et qu’il puisse être traversé par les concurrents. Une fois le détroit passé, le parcours continuait en Sibérie, que personne n’avait jamais traversée en voiture. Il fallait ensuite parcourir une partie de l’Europe et atteindre Moscou, Saint-Pétersbourg, Berlin et enfin Paris, au pied de la tour Eiffel.

Le parcours de la course automobile New York-Paris - Cultea

Plusieurs grandes villes comme New York, Chicago et San Francisco furent désignées comme étapes. Au total, la course s’entendait sur plus de 35 000 kilomètres. Elle était ainsi censée être la plus grande de l’histoire.

Des participants issus du monde entier

Six équipes décidèrent de participer au rallye, chacune constituée de trois hommes. Elles représentaient quatre pays. En effet, trois étaient françaises, il y avait également une équipe américaine, une italienne et une allemande. Deux journalistes accompagnèrent les groupes américain et italien, l’un pour Le Matin et le deuxième pour le New York Times.

Course de 1908 - Cultea

Les rumeurs racontent que la voiture américaine Thomas Flyer entra dans la course à la demande du président Theodore Roosevelt. Ce dernier ne souhaitait pas que des Européens traversent le pays sans être défiés par des Américains.

Les débuts de la course automobile New York-Paris

La course était prévue pour le 12 février 1908 à New York. Ce jour-là, les équipes sont prêtes et alignées sur la ligne de départ à 11h. Près d’un quart de million de personnes se rassemblèrent sur Times Square pour découvrir cet événement très médiatisé. Cela constituait une foule très importante pour l’époque.

Le départ de la course automobile New York-Paris - Cultea

Les concurrents commencèrent leur traversée des Etats-Unis. Dans certaines régions, on n’avait même pas encore goudronné les routes. À l’époque, les coureurs utilisèrent les chemins de fer comme des routes, ces dernières étant en moins bon état. À partir du Canada, les conditions furent très difficiles à vivre à cause du froid glacial. Pour les automobilistes, c’est aussi cela qui rendait la course intéressante, mais inquiétait les organisateurs. Les conducteurs devaient réparer souvent les voitures.

Une voiture sur le chemin de fer lors de la course de 1908 - Cultea

Les organisateurs voulaient faire passer les conducteurs par le détroit de Béring, un pont naturel normalement gelé à cette période de l’année. Toutefois, il n’était pas suffisamment résistant. Les voitures furent donc transportées en bateau vers Seattle, puis le Japon, avant de rejoindre la Russie.

Les difficultés et résultats du rallye

La première équipe française abandonna aux Etats-Unis dès le début de la course, n’arrivant pas à se déplacer dans la neige. Le deuxième groupe français se perdit dans des champs et n’alla pas beaucoup plus loin. Ils décidèrent de se retirer alors qu’ils avaient atteint l’Etat de l’Iowa. La dernière équipe française abandonna une fois arrivée en Sibérie, craignant le climat et les assaillants.

Course New York-Paris - Cultea

Les Allemands, quant à eux, choisirent de tricher. Le conducteur installa la voiture dans un train. Ils reçurent donc une pénalité de trente jours. Ainsi, ils franchirent les premiers la ligne d’arrivée, mais à cause de leur pénalité, ils ne remportèrent pas la course.

Ce furent finalement les Américains au volant de la Thomas Flyer, qui remportèrent le rallye et le prix. Ils atteignirent la tour Eiffel le 31 juillet 1908 après 170 jours de voyage, soit plus de 5 mois et demi après avoir quitté Times Square. Les journaux du monde entier suivirent la progression de la course et de nombreux spectateurs admirèrent les concurrents américains.

Finalement, cette course automobile New York-Paris montra le courage des conducteurs et passionna le monde entier. On la considère encore aujourd’hui comme l’un des événements automobiles les plus importants. La compétition et les voitures nous ont donc toujours fascinés. Nous vous proposons de découvrir un cimetière de voitures américaines en Belgique.

 

Sources :

Précédent

Parcs d’attractions Disney : bientôt des robots autonomes !

Des objets nazis retrouvés dans une cachette en Allemagne

Suivant

Laisser un commentaire