Origines et popularisation de la pizza : est-elle vraiment italienne ?

| | ,

L’année 2021 est l’année de l’Italie ! Après avoir remporté cette année successivement l’Eurovision, puis l’Euro de football, chez Cultea, on a souhaité rendre hommage à nos voisins italiens en revenant sur les origines du plat qui est le symbole de leur pays : la pizza !

Un très vieux met, pas si italien que ça ?

Bien que les Italiens aient contribué à rendre la pizza que l’on connaît aujourd’hui populaire, en réalité d’autres formes du plat existaient déjà il y a bien longtemps. 2 000 ans avant J.C., les Assyriens recouvraient une pâte cuite de viande. Ce plat existe encore aujourd’hui et est désigné sous le terme « pizza turque ». À l’époque des Grecs et des Romains, on mangeait une pâte cuite, semblable à un pain, agrémentée de différents ingrédients. De nombreux pains similaires à la pizza sont donc consommés dans le bassin méditerranéen.

Four à pizza ancêtre
Mosaïque de Saint-Romain-en-Gal.

Dans la Grèce antique, on appelait la galette de pâte plate la « pitta », terme particulièrement proche de « pizza ». Ce mot pourrait également venir du latin « pinsa », qui signifie « étaler ». Bien que l’on ne soit pas sûr de l’origine du nom du plat, toujours est-il que, pendant l’Antiquité et au Moyen Âge, on mangeait déjà des sortes de pains aux formes diverses, les ancêtres de la pizza.

La pizza d’aujourd’hui : un plat du pauvre pour les Napolitains

Pizza napolitaine
Logo de la Pizza Napoletana STG.

La pizza telle qu’on la connaît aujourd’hui est née au XVIe siècle dans la ville de Naples, en Italie. Il s’agissait à l’origine d’un plat pour les pauvres, une amélioration des crêpes de pains à l’aide d’une garniture. Cuite au four et constituée de pâte de farine de blé, on la garnissait, avant ou après la cuisson, de tout ce qu’on avait sous la main. En effet, elle ne nécessite que quelques ingrédients faciles à trouver et peu chers.

Avec les premiers échanges entre pays très éloignés, on ramène de la tomate du Nouveau Monde jusqu’en Italie. Les Napolitains sont les premiers à combiner la tomate et le pain. À cette même époque, on introduit la bufflone (femelle du buffle) dans le pays pour produire du lait qui donnera la fameuse mozzarella. Les deux ingrédients ne sont donc pas assimilés à la pizza à l’origine, mais ils deviennent des incontournables de la cuisines italienne à partir du XVIIe siècle.

À ses débuts, la pizzeria n’est qu’un four où le boulanger cuit ses pâtes qu’il garnit. C’est un commis qui va ensuite vendre ces produits dans les rues à la population la plus pauvre. Puis, la population se rend elle-même à la pizzeria manger ce plat directement à la sortie du four, près du comptoir.

Un plat raffiné avec la reine Margherita

À la fin du XIXe siècle, le roi italien Umberto Ier et la reine Margherita, Marguerite de Savoie en français, se rendent dans différentes régions italiennes. À Naples en 1889, la reine Margherita s’étonne de voir les gens manger un plat qu’elle ne connaît pas. Intriguée, elle demande à un cuisinier napolitain, Raffaele Esposito, de lui préparer une pizza.

reine Margherita

En l’honneur de la reine, il confectionne une pizza aux couleurs de l’Italie : le vert du basilic, le rouge de la sauce tomate et le blanc de la mozzarella. Il la baptise du prénom de la reine, la Margherita. C’est aujourd’hui la pizza la plus connue au monde. Suite à l’engouement de la reine, ce plat alors consommé debout dans la rue fait son entrée dans de nombreux restaurants en Italie.

On ne sait pas si cette histoire est véridique, mais elle a popularisé le plat et lui a donné une certaine notoriété. On la raconte encore aujourd’hui en Italie où elle est l’une des histoires les plus populaires.

Son développement dans le monde

Avec l’immigration massive des Italiens, la pizza a franchi les frontières de l’Italie. Il y a notamment une importante population d’immigrés italiens aux Etats-Unis. Les Américains sont aujourd’hui les plus gros consommateurs de pizza chaque année. La France n’est pas loin derrière, à la deuxième place des plus gros consommateurs au monde. On ne mange pas moins de 745 millions de pizzas chaque année ! Ce plat est aujourd’hui un véritable symbole de la nation italienne, déclinable presque à l’infini. D’ailleurs, les fast-foods en profitent bien. En effet, c’est aux Etats-Unis que l’on invente les pizzas surgelées. Mais on vous conseille de privilégier les « vraies » pizzas !

pizza

La pizza est donc un plat populaire qui a évolué et que l’on doit en grande partie aux pizzaïolos napolitains. L’art de fabriquer des pizzas est d’ailleurs aujourd’hui inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Alors, margherita, reine, végétarienne, pizza blanche, avec ou sans ananas, de quoi avez-vous envie aujourd’hui ? Laissez-vous tenter par la découverte d’autres plats cultes

 

Sources : 

Précédent

« La Chronique des Bridgerton » : bientôt un jeu vidéo ?

Geronimal relance la french touch avec l’album « Touch »

Suivant

1 réflexion au sujet de « Origines et popularisation de la pizza : est-elle vraiment italienne ? »

Laisser un commentaire