La cathédrale de Florence et l’impossible construction de son dôme

La cathédrale de Florence et l'impossible construction de son dôme

La cathédrale Santa Maria del Fiore, plus connue sous terme du « Duomo » est le point de repère de la ville de Florence en Italie et est mondialement connue pour sa beauté et sa taille. Toutefois, sa construction ne fut pas une mince affaire. Saviez-vous que le chœur de la cathédrale est resté sans toit pendant des décennies ? Il en fut ainsi jusqu’à l’arrivée d’un architecte de génie: Filippo Brunelleschi. On vous explique pourquoi le dôme aujourd’hui mondialement connu a été si difficilement érigé.

Le dôme de la cathédrale de Florence : une réalisation qui semblait impossible

La construction de la cathédrale de Florence débuta en 1296. Trois ans auparavant, un comité avait élaboré des plans très ambitieux pour le bâtiment. Le comité avait déjà l’idée d’un toit en forme de dôme dès la conception du lieu. Toutefois, aucune technologie n’existait alors pour permettre de le réaliser. Le dôme aux dimensions gigantesques qui devait coiffer la cathédrale,  semblait impossible à construire, même pour ceux qui l’avaient conceptualisé. En effet, le toit devait être suffisamment léger pour supporter son propre poids mais suffisamment solide pour ne pas s’écrouler.

Les travaux démarrèrent et plutôt que de modifier les ambitieux plans de départ, les Florentins choisirent de laisser la partie qui devait être recouverte du dôme exposée pendant 80 ans. Cela explique que la construction de la cathédrale ait duré 140 ans.

Filippo Brunelleschi, un orfèvre sans aucune expérience d’architecture

Filippo Brunelleschi

Filippo Brunelleschi, naquit en 1377 pendant la construction originale de la cathédrale. C’est lui qui conçut et construisit le dôme. Pourtant, il n’avait pas d’expérience en architecture et n’avait jamais rien construit. Il était orfèvre et travaillait donc les métaux. D’ailleurs, on conçut les célèbres portes de bronze de la cathédrale lors d’un concours en 1401 auquel Filippo Brunelleschi participa. Ce n’est que des années plus tard, qu’il reviendra dans la ville et qu’il pensera le dôme.

Brunelleschi inventa les bases de la perspective. Il est le premier à représenter un édifice sur un plan en respectant les proportions. Cela lui sera d’une grande aide pour le dôme de la cathédrale.

Les professionnels ne trouvant pas de solution pour le toit, ils soumirent le défi au public le 19 août 1418 dans l’espoir que quelqu’un conçoive un plan réalisable et rentable. En effet, la possibilité d’utiliser une structure en bois pour supporter le toit n’était pas rentable en termes de matériaux, de main-d’oeuvre et de temps. Filippo Brunelleschi fut le premier qui trouva une solution qui n’impliquait pas de supports de bois, une véritable nouveauté. On lui confia donc le chantier.

Une révolution architecturale grâce à des inventions de génie

Cathédrale de Florence

Il s’attela à la construction du dôme en 1420. Il dirigea la fabrication des matériaux afin qu’ils soit le plus léger possible, il contrôla le transport des pierres et inventa des techniques pour soulever les pierres qui serviront plus tard. En effet, il changea la technologie utilisée pour soulever les objets lourds. À l’époque, on employait un système de roues qui ne permettait d’atteindre qu’une hauteur limitée. Filippo Brunelleschi inventa un mécanisme qui levait les pierres grâce à des bœufs, une sorte de palan. Brunelleschi était non seulement un concepteur de génie mais il a également inventé le métier d’ingénieur.

Il mit au point une structure en briques avec des murs incurvés, une double paroi dont l’une en arêtes de poissons et une extérieure plus légère, ainsi que des arcs qui se rejoignaient au sommet. Tous ces éléments combinés permirent au dôme de supporter son propre poids sans cadre de bois. La construction de ce toit s’acheva en 1436, au bout de seize années de travail. Cette coupole de la cathédrale de Florence et les techniques utilisées étaient inédites à l’époque et ont fait avancé l’architecture occidentale.

La cathédrale de Florence : le dôme le plus grand du monde

Cathédrale de Florence coupole

Le dôme de l’architecte Filippo Brunelleschi est un chef-d’oeuvre architectural qui fut en avance sur son temps. Mais il s’agit également du plus grand dôme de maçonnerie au monde avec plus de 45 mètres de diamètre et une hauteur de plus de dix étages. Quatre millions de briques le composent et il pèse plus de 40 000 tonnes.  Le dôme est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982.

Ainsi, pendant plus d’un siècle, la cathédrale de Florence est restée sans toit. Nous devons le dôme à l’architecte autodidacte et passionné de géométrie Filippo Brunelleschi. Le Colisée de Rome est lui aussi rempli d’anecdotes surprenantes.

 

Sources : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.