Site icon Cultea

Les origines du champagne : une boisson mystérieuse et mythique

Après les origines du cocktail Bloody Mary, nous vous proposons de découvrir l’histoire du champagne, ce vin mousseux qui fait la renommée de la France dans le monde entier. Saviez-vous que des moines furent à l’origine de cette boisson pétillante ? Retour au Moyen-Age pour découvrir les légendes sur la création du champagne.

La Champagne et la viticulture

Le vin est l’une des boissons les plus anciennes de notre histoire puisque les origines de la viticulture pourraient remonter à plus de huit mille ans. Il est également possible que les Romains furent les premiers à développer la viticulture en Champagne. Toutefois ce fut avec le développement de la viticulture princière et ecclésiastique comme source de revenus et de prestige que se développa le vin de la région. En 1114, on établit le premier vignoble de Champagne. Dès lors, les moines ne cessèrent de cultiver la vigne et de produire des vins de plus en plus sophistiqués. En effet, à cette époque le Clergé était chargé de produire le vin car le vin est bu au cours de la messe.

La province de Champagne

Au milieu du XVIIème siècle, un vin blanc champenois conçu à partir de pinot noir fit son entrée à la cour du Roi. Ces vins gris et moins colorés séduisirent de plus en plus les cours royales de France et d’Angleterre. Toutefois ces vins n’étaient pas du tout similaire aux champagnes que l’on connait aujourd’hui.

Le moine Dom Pérignon, l’inventeur du champagne ?

Selon la légende, c’est à Dom Pérignon que nous devons le champagne tel que nous le buvons aujourd’hui. Ce moine bénédictin cellérier de l’abbaye d’Hautvillers commença la production des vins de Champagne en 1668, sous Louis XIV. Il découvrit, à l’occasion d’un pèlerinage à l’abbaye de Saint-Hilaire dans le Languedoc, la méthode de vinification des vins effervescents de Limoux qui y existaient déjà depuis plus d’un siècle, et il l’aurait appliquée à ses vins de Champagne dès son retour. Il fut donc l’inventeur de la deuxième fermentation en bouteille.

Ce serait donc lui qui trouva le secret de fabrication du vin mousseux. Avant cela, on ne faisait que des vins gris sans mousse. De l’autre côté de la Manche, les Britanniques raffolaient des bulles. Toutefois, les Français mirent du temps pour apprécier les vins mousseux mais à la fin du XVIIème siècle, ces derniers devinrent à la mode.

Dans les années 1690, Dom Pérignon, féru d’expérience viticole, s’intéressa donc à la vinification et aux boissons qui pétillent. Il améliora donc la fabrication des vins et l’assemblage des crus. Le moine fut le premier vigneron à produire un vin blanc avec des raisins noirs. Ses techniques sont encore utilisées aujourd’hui. Selon la légende, il introduisit également l’utilisation du bouchon de liège et il aurait déclaré après avoir gouté le premier verre de Champagne :

« Venez mes frères, je bois des étoiles !« 

Le mythe du rôle de Dom Pérignon

Toutefois, cette légende remonte à 1821 lorsque le moine Jean-Baptise Grossard écrivit une lettre à propos du vin qui était produit dans son abbaye en Champagne. Il y évoqua un de ses lointains prédécesseurs à la fin du XVIIème siècle, Dom Pérignon. Il lui attribua l’invention du champagne. Ce fut ainsi que naquit la légende de Dom Pérignon au XIXème siècle et personne ne contesta l’affirmation du moine. D’année en année, cette histoire gagna en popularité. En effet, à l’époque le champagne connaissait un grand succès et tout le monde apprécia la désignation d’inventeur du champagne.

Aujourd’hui, le rôle de Dom Pérignon est grandement nuancé par les historiens. En effet, aucun document ne prouve que du vivant de Dom Pérignon son abbaye produisait du vin à bulle. Et puis surtout, il fallut attendre plus d’un siècle pour que quelqu’un dise que c’est lui qui a inventé le champagne. Cependant, Dom Pérignon a tout de même joué un rôle essentiel dans l’histoire du champagne. Il a œuvré pour la vinification tout au long de sa vie dans son abbaye. Il agrandit le vignoble et réussit à produire un vin très blanc, très clair. Mais surtout, il le rendit populaire, il a aidé à faire connaître ce vin. Cette boisson devint tellement populaire qu’il fut surnommé « vin du diable » ou « saute-bouchon » par les vignerons qui jalousaient son succès.

La réalité du champagne

Mais alors qui a inventé le champagne si ce n’est Dom Pérignon ? Personne en particulier, différent individus améliorèrent peu à peu les techniques pour faire du champagne.

Jeune homme ivre portant en main une des premières bouteilles de champagne, gravure Nicolas Arnoult de 1702.

Il est possible qu’on ait découvert la version mousseuse du vin par hasard. En effet, à cause du climat froid du nord l’hiver, la fermentation du vin s’arrêtait assez vite. Lorsqu’elle reprenait au printemps, les cellules de levure libéraient alors du gaz carbonique dans le vin, provoquant des bulles. Le gaz faisait même éclater les bouteilles. Les Champenois trouvèrent ensuite l’équilibre entre le sucre et le gaz carbonique pour assurer la bonne mousse et le bon goût, pas trop amer, du champagne.

Finalement, les origines historiques du champagne restent encore très mystérieuses en France. On n’est sûr de rien et les légendes qui entourent cette boisson des rois sont légions. Aujourd’hui, les 320 maisons de champagne produisent 295 millions de bouteilles par an. Les plus gros consommateurs étrangers ne sont autres que nos voisins les Britanniques. Après les origines du champagne, découvrez pourquoi les bouteilles de vin font O, 75 L.

Sources :

Quitter la version mobile