La consommation de thé en Angleterre : une longue histoire d’amour

La consommation de thé en Angleterre : une longue histoire d'amour

Nous vous faisions part il y a peu, des services à thé dans les tanks de l’armée britannique. Mais d’où vient cette longue histoire d’amour des Britanniques pour cette boisson chaude ? Chez Cultea, on vous explique comment le thé est devenu si populaire en Angleterre.

Les Anglais n’ont pas toujours consommé du thé

Le thé est ancré dans la société anglaise depuis des siècles. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, les Anglais n’ont pas toujours bu ce breuvage. Importé d’Orient, le thé arriva au Royaume-Uni au début du XVIIème siècle, grâce aux échanges commerciaux. Le thé a été introduit en Grande-Bretagne par la East India Company, fondée en 1600 par la reine Elisabeth Ier et qui devint la Compagnie la plus puissante de son époque avec 200 000 hommes sous ses ordres.

East India Compagny

Peu connue en Grande-Bretagne à cette époque, la boisson s’utilisait comme un remède. Etant réalisée avec de l’eau bouillante, elle était saine et donc réputée pour ses vertus hygiéniques. Dans la société de l’époque, la mode était alors plutôt au café. Les coffee-houses se développaient de plus en plus et connaissaient un succès grandissant.

Le thé en Angleterre, une mode dans la haute société

Ainsi, le Royaume-Uni n’était pas encore le plus gros consommateur de thé à l’époque. Les premiers grands pays amateurs de thé étaient la France et le Portugal. C’est donc Catherine de Bragance, infante espagnole et épouse du roi d’Angleterre Charles II, qui popularisa le rituel de la consommation du thé au Royaume-Uni durant les années 1660 et 1670.

Cathrine de Bragance

Ainsi, la consommation de thé se développa à la cour royale d’Angleterre et l’aristocratie adopta le rituel. En effet, au début du 18e siècle, le thé était une boisson exotique très chère et exclusive, car ce produit fut soumis très tôt à d’importantes taxes.

Il était en effet réservé aux gens de l’élite sociale, de la cour et dans les cercles mondains de Londres qui considéraient cela comme une habitude raffinée. Le premier salon de thé pour dames ouvrit en 1717 par Thomas Twining. Peu à peu, des salons de thé ont commencé à apparaître dans toute l’Angleterre.

Thé en angleterre histoire
« The Tea Party » de Richard Collins, vers 1727

Démocratisation du thé en Angleterre

Toutefois, il fallut attendre 1784 pour que le gouvernement britannique supprime enfin les taxes grâce à William Pitt le jeune, Premier Ministre à la fin du XVIIIème siècle. Les classes moyennes et ouvrières purent donc enfin se permettre une bonne infusion. Ainsi, à la fin du 18ème siècle, presque tous les ménages consommaient du thé de façon hebdomadaire. Le thé a donc été la première denrée venant de l’étranger à trouver un marché de masse en Grande-Bretagne.

démocratisation thé angleterre

A partir du XVIIIème siècle, le thé était devenu la boisson la plus populaire du pays, détrônant l’ale et le gin de leur place dans le cœur des Britanniques. Très vite, au XIXème siècle, la Compagnie des Indes orientales utilisa des clippers. Il s’agit de bateaux à trois mats, faits pour transporter le plus vite possible les denrées grâce à une importante voilure. Le but de la Compagnie était donc d’acheminer la récolte d’Inde et de Chine le plus rapidement possible vers l’Angleterre.

Clipper navire

Souhaitant absolument conserver ce produit, les Britanniques ont même échangé avec la Chine de l’opium contre du thé car cela revenait à acheter le thé moins cher. Ces transactions mèneront d’ailleurs aux Guerres de l’opium. Le thé thé participa donc au pouvoir de l’Empire Britannique et eut de réels enjeux économiques. De ce fait, il n’est pas anodin que les Britanniques aient développé leur amour du thé pendant les années de l’Empire britannique en Inde.

La consommation du thé

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi la majorité des Britanniques buvaient leur thé avec du lait ? Cette pratique est liée à la mode du thé et à sa démocratisation dans la société britannique. Les Anglais furent les premiers à consommer le thé ainsi. En effet, les individus issus des classes populaires buvaient du thé en rajoutaient une quantité importante de lait. Cela leur permettait de diminuer la quantité de feuilles qu’ils consommaient tout en gardant la saveur. Les classes de la haute-société elles, mettaient un fond de lait avant de verser le thé dans leur tasse pour ne pas endommager la vaisselle en porcelaine avec l’eau bouillante.

L’afternoon tea a même été un moyen d’augmenter le nombre d’heures que les ouvriers travaillaient pendant la Révolution Industrielle. En effet, la théine, un stimulant contenu dans les feuilles, et le sucre permettaient aux travailleurs d’avoir plus d’énergie. N’oublions pas que le thé est une drogue, au même titre que le café. Le thé permettait également de se prémunir de certaines maladies comme le choléra. Et en 1908, on inventa le sachet de thé. Il révolutionna la façon de faire du thé et de le boire chaque jour au Royaume-Uni.

Le thé en Angleterre est donc une véritable « success story » ! Aujourd’hui considéré comme un produit « so british » dans l’imaginaire collectif et la culture populaire, ce ne fut pas toujours le cas. D’abord consommé par l’élite anglaise puis par toute la population, il est le symbole de la réussite économique du pays. Vous prendrez bien une douceur sucrée avec votre thé ? Retrouvez l’histoire de nos viennoiseries préférées

 

Sources : 

5 Replies to “La consommation de thé en Angleterre : une longue histoire d’amour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.