Les fenêtres à vin, l’ouverture insolite toscane du XVIe siècle

Les fenêtres à vin, l'ouverture insolite toscane du XVIe siècle - Cultea

Sur certains bâtiments de Florence, en Italie, il est possible d’apercevoir des petites ouvertures s’apparentant à des fenêtres. Celles-ci sont en fait des fenêtres à vins, buchetta del vino ou finestra del vino en italien. En effet, on les utilisait autrefois pour vendre du vin. Zoom aujourd’hui sur ces fenêtres insolites !

Bien qu’on trouve ce type de construction un peu partout en Toscane, cela reste une tradition assez florentine. Généralement, chaque ouverture est haute de trente centimètres, et large d’environ vingt centimètres. De plus, les fenêtres possèdent toutes une arcade au-dessus, ainsi qu’un volet. Ces mesures sont loin d’avoir été choisies au hasard. En effet, elles permettaient de faire parfaitement passer une bouteille de vin d’environ 1,4 L.

Histoire des fenêtres à vin

Au XVIe siècle, les Médicis encouragent la population de Toscane à cultiver la vigne. En outre, la population avait besoin à cette époque de diversifier ses revenus. En plus de cultiver la vigne, on encourage aussi les producteurs à vendre leur production, et ce sans intermédiaires. Dès lors, on voit apparaitre vers 1532 des petites ouvertures afin de faire passer le vin dans les rues de Florence. La pratique est d’ailleurs loin d’être marginale et semble être un succès. En effet, on répertorie 267 fenêtres à vin en Toscane au XXe siècle. Florence bat les records, avec 149 ouvertures de ce type.

De l’autre côté, ces petites fenêtres avaient une autre utilité. Il faut savoir qu’à cette époque, de grandes épidémies de peste font rage en Europe. De fait, faire passer la marchandise par une ouverture telle que celle-ci limite les contacts entre clients et vendeurs. Grâce à elles, ont diminuait ainsi le risque de contagion.

Une fenêtre à vin à Florence - Cultea
Une fenêtre à vin à Florence.

Réutilisation pendant la pandémie

Avec le temps, on a cessé d’utiliser ces fenêtres. Les progrès dans les domaines sanitaires et médicaux ont en outre conduit à la disparition progressive des ouvertures. Tandis qu’on en mure certaines, on en laisse d’autres à l’abandon, ou on s’en sert pour autre chose. Par exemple, elles peuvent faire office de passe-plat pour les cafés, de présentoir de magasin, ou même de petit autel dédié à la Vierge Marie.

Pourtant oubliées depuis longtemps, la pandémie de Covid-19 a remis ces ouvertures au goût du jour. En effet, on a recommencé à les utiliser pour faire passer des glaces, cafés ou sandwichs, puisqu’elles permettaient la distanciation physique. Ce fut donc très pratique, surtout en Italie du Nord, région qui a été très touchée par le coronavirus.

La question qui se pose maintenant est la suivante : maintenant que la pandémie s’est quelque peu calmée, va-t-on de nouveau oublier les fenêtres à vin ? Impossible d’avoir une réponse pour le moment. Pourtant, une de ces ouvertures est déjà utilisée dans le centre-ville de Florence pour exposer les ouvrages d’un atelier de reliure. Il existe en effet de nombreuses possibilités en ce qui concerne la réadaptation de ces fenêtres insolites !

Sources :

One Reply to “Les fenêtres à vin, l’ouverture insolite toscane du XVIe siècle”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.