Croisade des enfants : quand des enfants partirent sauver la Terre sainte

| | ,

On connaît tous les croisades, ces expéditions militaires  du Moyen Âge, véritables points de repères dans l’histoire que l’on étudie même à l’école. Mais saviez-vous qu’il y a eu une croisade des enfants ? Les jeunes se sont en effet mobilisés au Moyen Âge pour libérer Jérusalem. Retour sur cet épisode historique que peu de gens connaissent.  

La croisade des enfants à l’époque des croisades

Les croisades débutèrent en 1095 et furent soutenues par l’Eglise catholique qui souhaitait étendre son influence. Le but de ces expéditions était de reprendre ou garder le contrôle de Jérusalem face aux musulmans afin de rétablir la Terre sainte aux chrétiens. Ainsi, au Moyen Âge, l’Eglise et le pape encourageaient la participation aux croisades.

Les croisades - Cultea

Les croisades sont aujourd’hui très connues et documentées. Toutefois, en 1212, une expédition non officielle prit place en Europe. Elle fut baptisée la croisade des enfants. L’expédition n’était pas autorisée par le pape, mais autoproclamée. Il leur ordonna même de rentrer chez eux.

Un nouveau groupe de personnes prêtes à se battre au nom de Dieu commença à émerger. Ainsi, une foule de très jeunes Européens nés dans une grande pauvreté se rassembla dans la foi, pour faire face à l’échec des pouvoirs en place dans la libération de la Terre sainte. En effet, les Arabes avaient alors repris Jérusalem aux chrétiens. On y envoya de nombreux chevaliers, mais aucun ne réussit à délivrer la Terre sainte. Ce fut donc un mouvement de masse, populaire, inspiré par le désir de défendre et répandre le christianisme.

Des milliers d’enfants (les chroniqueurs de l’époque remarquent la jeunesse des participants) et paysans quittèrent donc leur foyer dans le but de se rendre en Terre sainte et délivrer Jérusalem pacifiquement. Ils se mirent en tête de traverser la France à pied pour se rendre dans les ports de Méditerranée et y embarquer en direction de la Terre sainte.

Le cortège de Cologne

La croisade des enfants se composa de deux cortèges avec deux principaux dirigeants. En effet, deux figures émergèrent rapidement comme des forces motrices. Un groupe partit de Cologne en Allemagne, mené par le jeune berger Nicolas de Cologne. Il pensait avoir reçu l’ordre de Dieu et que la mer de la Méditerranée s’ouvrirait devant lui comme pour Moïse. Nicolas réunit des milliers de paysans, femmes, hommes et jeunes autour de sa croyance et de son ambition.

Gravure de la Croisade des enfants par Gustave Doré - Cultea
Gravure de la Croisade des enfants par Gustave Doré

Ils traversèrent l’Allemagne vers le sud, puis la Suisse, avant d’arriver en Italie par les Alpes, empruntant une route très dangereuse. Affaiblis par la faim et la fatigue, la plupart de ces croisés choisirent de rentrer chez eux. D’autres moururent sur la route. Peu d’entre eux atteignirent le port de Gênes en Italie et ils s’y dispersèrent, leur détermination mise à mal par l’épuisement. Certains participants furent tués par des bandits, des femmes vendues à des maisons closes et les hommes en esclaves.

Le cortège de France

L’autre cortège quitta le pays de la Loire avec à sa tête Etienne de Cloyes, un jeune berger qui prétendait avoir des visions du Seigneur. Certains témoins déclarèrent même l’avoir vu accomplir des miracles. Il est possible qu’Etienne n’ait eu que douze ans lors de ce mouvement religieux. Etienne attira de nombreux adeptes de différentes régions dans sa croisade. L’expédition de la croisade des enfants aurait compté jusqu’à 30 000 personnes. Les paysans accueillirent donc cette croisade avec enthousiasme.

Croisade des enfants, gravure de 1843 - Cultea
Croisade des enfants, gravure de 1843

Ce cortège se rendit à Paris, dans la cour du roi Philippe II pour lui demander une audience. Toutefois, Philippe II n’apporta pas son soutien aux partisans de la croisade des enfants, car il désapprouvait l’expédition. Pour certaines sources, l’histoire s’arrête là, mais d’autres donnent une fin à cette expédition.

Le voyage fut difficile, mais Etienne emmena ses disciples aux ports de la Méditerranée. Toutefois, beaucoup moururent en chemin, nombreux étaient ceux qui marchaient pieds nus. Très peu arrivèrent à embarquer pour la Terre sainte, et encore moins y parvinrent. Des marchands trahirent les jeunes et les vendirent à des esclavagistes musulmans. D’autres de ces croisés montèrent à bord de navires qui coulèrent en route.

L’échec de la croisade des enfants

Les deux cortèges furent donc des échecs et la croisade des enfants n’atteignit pas la Terre sainte. Toutefois, elle a marqué son époque. Bien que le pape et les évêques appelaient les chrétiens à partir en croisade, le Clergé fut méfiant envers ce mouvement et le condamna. Sûrement car ils n’avaient aucun contrôle dessus.

Toutefois, malgré l’absence de la bénédiction du pape, l’expédition suscita beaucoup d’intérêt. De nombreux chroniqueurs médiévaux écrivirent sur cet épisode de l’histoire. Ils parlèrent de conspiration diabolique. En effet, ces croisés furent soupçonnés d’être manipulés par les musulmans, les hérétiques ou même le diable en personne. L’absence de soutien envers cette expédition en explique l’échec.

Il existe peu de témoignages fiables sur cette croisade, devenue un véritable mythe au fil des siècles. Les historiens remettent notamment en cause l’importance des enfants dans l’expédition qui lui donne son nom. En effet, le terme utilisé est celui de « Pueri », un terme latin qui peut désigner les enfants en général ou les garçons. Les historiens ne savent donc pas si tous les participants étaient des enfants ou non. Les écrivains ont pu fantasmer ou exagérer le nombre d’enfants ayant participé à ce mouvement religieux.

Quoi qu’il en soit, au Moyen Âge la jeunesse s’empara de la libération de la Terre sainte et en fit sa propre cause. La croisade des enfants, bien que remise en question aujourd’hui, fut une croisade populaire initiée par les jeunes face à l’inefficacité des croisades de l’Eglise. Ils décidèrent donc de régler le problème eux-mêmes et de manière pacifique. Après les enfants dans les croisades, découvrez l’histoire des enfants dans les colis de la poste, des siècles plus tard. 

 

Sources :

Précédent

« Mixte » : la série qui fait de la place aux filles !

Philippe d’Orléans : le frère surprenant et extravagant de Louis XIV

Suivant

1 réflexion au sujet de « Croisade des enfants : quand des enfants partirent sauver la Terre sainte »

Laisser un commentaire