L’histoire de l’électricité : de l’Antiquité à Thomas Edison

| | , ,

Certains se demandent parfois qui a inventé l’électricité. La réponse à cette question est assez simple : personne. En effet, l’électricité existe depuis le début de l’univers et est présente partout dans la nature. Malgré tout, on peut retracer son histoire en relation avec les hommes. 

L’électricité pendant l’Antiquité

On attribue la découverte des phénomènes d’électrisation à Thalès de Milet. Celui-ci était un philosophe et savant de la Grèce antique. Vers 600 avant J.-C., il tente une expérience en frottant énergiquement une tige d’ambre contre des poils de chat. Après ça, il se rend compte que la tige attire des corps légers. Sans le savoir, il a découvert l’électricité statique. Il appelle sa découverte « elektron » (ήλεκτρον), qui signifie « ambre jaune » en grec.

Certains considèrent qu’au IIIe siècle avant J.-C., les Mésopotamiens utilisaient des poteries qui servaient aussi de piles électriques. Découvertes au XXe siècle par des archéologues, ces « piles électriques de Bagdad » sont toutefois très controversées. En effet, il manque certains éléments afin que la pile soit réellement fonctionnelle.

À partir des IIe et Ier siècles avant J.-C., des devins chinois utilisent les propriétés magnétiques. De là découle la boussole, qui sera perfectionnée au début de notre ère. On l’utilisera d’ailleurs fréquemment pour la construction de bâtiments terrestres. Sous la dynastie Tang (618-907), on découvre la discordance entre le pôle Nord magnétique et le pôle Nord géographique. La boussole arrivera par la suite en Occident au XIe siècle, grâce aux Arabes. Dès lors, on recommence à étudier les aimants et le magnétisme.

Tournant majeur à partir de la Renaissance

Au XVIe siècle, William Gilbert, le médecin de la reine Élisabeth Ière d’Angleterre continue sur la voie de Thalès de Milet. Il associe la Terre à un aimant et parvient à expliquer les pôles Nord et Sud. De plus, il découvre que des matériaux autres que l’ambre sont capables d’attirer les corps légers, tels que le verre ou le soufre. Alors qu’on parle déjà de magnétisme pour l’aimant depuis la Haute Antiquité (venant de la pierre de magnésie, un aimant naturel), Gilbert donne le nom « electrica » aux matériaux qui ont la même propriété que l’ambre.

Un morceau d'ambre - Cultea
De l’ambre.

En 1752, Benjamin Franklin prouve que la foudre est un phénomène dû à l’électricité. Trente ans plus tard, le physicien français Charles-Augustin Coulomb formule la loi du Coulomb. Celle-ci exprime la force de l’interaction électrique entre deux particules chargées électriquement. Grâce à elle, Alessandro Volta invente la pile voltaïque en 1799, ancêtre de la pile électrique. L’électricité, jusqu’alors statique, peut maintenant être dynamique.

L’électricité à partir du XIXe siècle

Le lien entre l’électricité et le magnétisme a quant à lui été découvert par André-Marie Ampère, en 1820. Le physicien français crée alors l’électroaimant et fonde l’électrodynamique, influençant considérablement la physique du XIXe siècle. Depuis, son nom désigne l’unité d’intensité du courant électrique.

En 1826, le physicien allemand Georg Simon Ohm observe une relation entre la différence de potentiel appliqué aux bornes d’un conducteur et le courant électrique qui le traverse. Par conséquent, il écrit la loi d’Ohm, qui permet de calculer la valeur de la résistance d’un conducteur. Celle-ci s’exprime alors en ohm (Ω), en hommage au scientifique.

Beaucoup sont ceux qui considèrent aujourd’hui Thomas Edison comme « l’inventeur » de l’électricité. Il a en effet mis au point en 1879 une ampoule « sûre et bon marché », et a également construit la première centrale électrique à Manhattan, puis à Paris, à Londres et à Berlin. Pourtant, il était loin d’être le premier à avoir observé le phénomène d’électricité, et encore moins le premier à avoir fait avancer cette science.

L'ampoule de Thomas Edison - Cultea
L’ampoule de Thomas Edison.

Dire que tel ou tel scientifique a inventé l’électricité est en fait une erreur. Elle a en effet toujours existé, mais il a fallu que les hommes l’observent et parviennent à la comprendre pour pouvoir l’utiliser comme nous le faisons aujourd’hui.

 

Sources :

The following two tabs change content below.

Lauren Puma

Stagiaire à Cultea et étudiante en Master Culture, patrimoine et médiation, je m'intéresse de très près à la culture pop, particulièrement à Marvel et Star Wars. Passionnée d'anglais depuis toujours, j'ai un goût prononcé pour les contenus dans cette langue ainsi que les pays où elle est parlée.
Précédent

« Sweet Tooth » : la série fantastique de Netflix aura-t-elle une saison 2 ?

« Shadow & Bone » renouvelée : à quoi s’attendre pour la saison 2

Suivant

1 réflexion au sujet de « L’histoire de l’électricité : de l’Antiquité à Thomas Edison »

Laisser un commentaire