La mort mystérieuse d’Alexandre le Grand dans l’Antiquité

| | ,

Alexandre le Grand est l’un des personnages les plus célèbres de l’Antiquité. Il fut un féroce conquérant et fonda un territoire gigantesque de plus d’une vingtaine de cités. Toutefois, sa brève vie s’arrêta brutalement en 323 avant J.-C. Mais saviez-vous qu’il a peut-être été faussement prononcé mort ? On vous explique sa mystérieuse disparition. 

Roi à l’âge de 19 ans, Alexandre Le Grand a mené de nombreuses conquêtes. Toutefois, sa vie aurait pu être encore plus incroyable s’il n’était pas mort aussi jeune. Il mourut soudainement et mystérieusement à 32 ans en 323 av. J.-C. à Babylone, après avoir vaincu l’Empire perse.

La mort d’Alexandre le Grand est depuis longtemps un mystère et elle continue de nous fasciner. On publie régulièrement des articles sur sa mort et les historiens ne semblent pas réussir à se mettre d’accord. Diverses théories se mêlèrent au fil des siècles et se confrontent encore aujourd’hui. Certains avancèrent une crise de paludisme, d’autres un virus. Des spécialistes penchent pour un empoisonnement ou encore l’alcoolisme. En effet, Alexandre n’avait pas un mode de vie très sain et subissait de nombreuses blessures pendant les batailles.

Alexandre le Grand - Cultea

La théorie la plus récente : Alexandre le Grand enterré vivant ?

La théorie la plus récente, émise en 2018 par une historienne, semble fournir des explications aux preuves trouvées dans les sources écrites. Selon le Dr Katherine Hall de l’Université d’Otago en Nouvelle-Zélande, Alexandre le Grand serait mort d’une maladie auto-immune connue sous le nom du syndrome de Guillain-Barré (GBS).

En effet, Alexandre est resté sain d’esprit jusque peu avant sa mort, et ce, malgré son état de santé. Cela montre qu’il ne délirait pas avant de mourir. Par ailleurs, selon une source, son corps n’a montré aucun signe de décomposition au cours des six jours ayant suivi sa mort. On est donc en droit de se demander si le roi de Macédoine était bel et bien mort. Les Grecs ont interprété l’absence de changements extérieurs sur son corps comme preuve de la qualité divine du conquérant. En effet, la Bible décrit le concept de « l’odeur de sainteté ». Ce dernier suppose  que les saints produisent une odeur agréable après leur mort.

Le syndrome de Guillain-Barré est une maladie souvent déclenchée par une infection qui touche le système nerveux et se manifeste par une faiblesse, voire une paralysie des muscles. Ces symptômes semblent correspondre à ceux ressentis par Alexandre, comme la paralysie progressive. Il est donc fort possible qu’on ait cru qu’Alexandre le Grand était mort, alors qu’il ne l’était pas…

Alexandre le Grand - Cultea

Alexandre le Grand nous fascine donc par ses victoires et sa vie faite de batailles et de conquêtes. Sa mort semble cependant nous intéresser encore plus et laisse de nombreux historiens encore pantois aujourd’hui. Toutefois, selon les recherches, il est possible que le combattant qui conquit de nombreuses cités ait été cru mort alors qu’il vivait encore. Sinon, que connaissez-vous de la vie du roi ? Nous vous proposons d’en découvrir plus sur son fidèle destrier, Bucéphale.

 

Sources : 

Précédent

Pourquoi porter du vert est-il considéré comme porte-malheur au théâtre ?

« Love, Victor » sur Disney+ : la série aura droit à une saison 3

Suivant

Laisser un commentaire