21 mars 1935 : le jour où la Perse a changé de nom !

| | ,

La Perse est le nom hérité des Grecs de l’Antiquité pour désigner le territoire gouverné par les rois achéménides. L’apogée de la Perse antique est représentée par la dynastie achéménide, dont les conquérants, Darius Ier et Xerxès Ier, ont étendu le territoire jusqu’en Inde.

Très convoitée, cette région sera ensuite conquise par Alexandre le Grand, par les Parthes, par les troupes musulmanes, par Gengis Khan et par Tamerlan. Au fil des siècles, la Perse perd de son importance, au point de devenir un territoire dominé ou influencé par d’autres puissances. Des territoires voisins, puis des puissances occidentales comme les Britanniques ou les Russes.

L’homme du changement, c’est Reza Khan Pahlavi (1878-1944), le fondateur de la dynastie Pahlavi.  D’abord militaire, chef des armées, ministre de la Guerre puis Premier ministre, il devient empereur entre 1925 et 1941.

Le Mustafa Kemal perse ?

Au XXe siècle, le territoire perse est l’ombre de lui-même. Il a besoin de renouveau. C’est dans ce processus que la Perse va changer de nom. Fait rare au Moyen-Orient, mais pas unique ! En 1930, Constantinople devient  »Istanbul ». La Turquie de Mustafa Kemal devient d’ailleurs un modèle, au point même que Reza Khan pense un moment à instaurer une république. Mais l’idée est abandonnée, mal perçue par son peuple trop traditionaliste.

Reza Shah et Kemal

Les raisons du changement

Les raisons de ce changement de nom sont nombreuses. Mais la principale est l’affaiblissement de la Perse depuis un bon moment. En 1919, le traité de Versailles a un impact peux connu : la Perse devient un quasi protectorat britannique.

La deuxième raison tient au fait que le nord la Perse est touché par la révolution bolchevique. Ce qui fait craindre qu’à tout moment la Perse puisse devenir une république soviétique.

Le changement est d’abord politique. La dynastie Kadjar prend fin après presque deux siècles de pouvoir. En 1921, le général Reza Khan Pahlavi prend le pouvoir. Il devient empereur de Perse, sous le nom de Reza Chah Pahlavi, le 15 décembre 1925. Il est ensuite proclamé Chah par l’Assemblée constituante et couronné en 1926.

Reza Chah, le jour de son couronnement

Son objectif durant son règne est de restaurer l’indépendance du pays vis-à-vis des Britanniques et des Soviétiques. C’est pour mettre en avant ce renouveau que, le 21 mars 1935, il est demandé de ne plus appeler ce territoire la « Perse », mais bien « Iran » (qui signifie « le pays des Aryens »).

Mais la réalité est plus complexe ! On ne peut pas changer un pays en changeant simplement son nom. Reza Chah veut que la Perse ressemble à toutes les nations occidentales. Il développe le chemin de fer, crée des universités, favorise l’industrie… Il calque les institutions sur un modèle européen. Sur le plan social, c’est quasiment une révolution : il modifie totalement le mode de vie. Les hommes doivent s’habiller désormais à la mode occidentale, les femmes n’auront plus le droit de se voiler. Tout l’opposé de ce que les ayatollahs mettront en place à la chute de la dynastie en 1979.

Précédent

Mettons un pied en physique quantique avec le chat de Schrödinger

« Destin : la saga Winx » : aura-t-on droit à une saison 2 sur Netflix ?

Suivant

2 réflexions au sujet de “21 mars 1935 : le jour où la Perse a changé de nom !”

Laisser un commentaire