Les origines des Jeux Olympiques : de la Grèce Antique à aujourd’hui

| | , ,

Il y a quelques jours, les Jeux Olympiques ont officiellement débuté à Tokyo . La plupart d’entre nous savent que le Jeux Olympiques datent de la Grèce Antique. Mais comment les jeux sont-ils redevenus populaires ? On doit les Jeux Olympiques de notre époque à un Français qui les a remis au goût du jour en 1896. On vous explique tout.

Un évènement qui remonte à la Grèce Antique

Les premiers Jeux Olympiques remontent à l’Antiquité et datent de 776 avant J-C. Ces jeux étaient alors des manifestations religieuses. Organisées tous les quatre ans, elles honoraient Zeus dans le sanctuaire d’Olympie et étaient l’occasion de plusieurs sacrifices et banquets. D’ailleurs, le premier jour de l’évènement était consacré aux prières et aux rites.

Olympie jeux olympiques
Vue du stade d’Olympie aujourd’hui.

Les Jeux Olympiques de l’Antiquité duraient cinq jours et rassemblaient des athlètes de toute la Grèce. Une « trêve olympique » était même imposée pour la durée de ces jeux afin que tous les athlètes et citoyens puissent y participer et en profiter. Les épreuves se composaient de pratiques physiques comme la course à pied, le saut, le lancer de javelot, le lancer de disque et la lutte. Mais il y avait également des épreuves hippiques. Les athlètes concouraient nus et les vainqueurs recevaient une couronne en rameau d’olivier tressé.

Jeux Olympiques Grèce antique

Ces Jeux Olympiques s’arrêtèrent après la conquête de la Grèce par les Romains en 146 avant J-C. Il faudra attendre le XIXème siècle pour qu’ils réapparaissent.

Les Jeux Olympiques à l’ère moderne, l’initiative d’un Français

Le grand retour des Jeux Olympiques a eu lieu en avril 1896. On le doit à un historien français, le Baron Pierre de Coubertin. Il profita d’un colloque à la Sorbonne pour lancer cette idée un peu folle de ressusciter les jeux antiques. Au début, personne ne le prit au sérieux. On lui demanda si les athlètes seraient nus et s’il y aurait des sacrifices.

Le baron Pierre de Coubertin
Le Baron Pierre de Coubertin en 1915.

Pierre de Coubertin ne perdit cependant pas espoir. Deux ans plus tard, en 1894, il réussit à convaincre plusieurs nations de relancer les jeux et fonda le tout premier Comité des Jeux Olympiques International. Les premiers jeux prirent place à Athènes, en l’honneur des jeux antiques. Ainsi, en 1896, les premiers Jeux Olympiques internationaux de l’ère moderne eurent lieu dans la capitale grecque.

Les premiers Jeux Olympiques modernes, une réussite

En 1896, le public et le succès furent au rendez-vous avec pas moins de 60 000 spectateurs dans les tribunes. Étaient rassemblés 280 sportifs issus de treize pays différents. Toutefois, la plupart des athlètes étaient tout de même grecs, l’avion n’existant pas encore, le trajet en bateau en découragea certains. Mais pour les treize délégations présentes, l’ambiance fut très sympathique, rien à voir avec les jeux très compétitifs que nous connaissons aujourd’hui. Les athlètes buvaient la veille des épreuves et ils pouvaient s’inscrire aux épreuves le jour même.

On retrouva lors des ces nouveaux jeux, certaines disciplines datant de l’Antiquité comme la discipline du lancer de disque, qui fut remportée, lors de cette première édition, par l’américain Robert Garrett, un comble pour les Grecs. Il était le seul athlète non grec à être inscrit à l’épreuve. Mais de nouveaux exercices firent également leur entrée dans les jeux, comme le marathon, une course de 42 kilomètres inventée pour l’occasion.

Robert Garrett
Robert Garrett aux Jeux Olympiques de 1896 à Athènes.

L’évolution des jeux au fil des années

La deuxième édition des JO eut lieu à Paris en 1900. Les épreuves modernes que nous connaissons aujourd’hui comme l’escrime, la natation, l’équitation, firent leur apparition en 1912, lors des JO de Stockholm. En effet, le jeux deviennent très vite populaires. Cette même année, des délégations des cinq continents participèrent pour la première fois. À cette époque et jusqu’en 1948, on trouva au sein des Jeux Olympiques des disciplines artistiques. On décernait donc des médailles pour des oeuvres dans les domaines de l’architecture, la littérature, la musique, la peinture et la sculpture.

En 1900, les femmes intégrèrent la compétition, dans les disciplines en accord avec leur féminité comme le tennis ou le golf. Quelques années plus tard en 1904, on créa la médaille d’or pour les vainqueurs. Elle n’existait pas jusque là, les gagnants remportaient un prix en argent. C’est donc depuis cette date que l’on distribue des médailles d’or, d’argent et de bronze.

Charlotte Cooper
La joueuse de tennis britannique Charlotte Cooper, première championne olympique dans une épreuve individuelle en 1900.

En 1936, les JO se déroulent à Berlin, sous le régime nazi. Ce dernier tenta d’imposer sa supériorité et celle de la race aryenne mais n’y parvint pas. La première retranscription en direct à la télévision de la cérémonie d’ouverture eut également lieu cette année de 1936 pour les Européens. Il faudra attendre quelques années pour la retransmission à l’international. La diffusion en couleurs à la télévision se fera quant à elle en 1968. Les jeux de Berlin en 1936 inaugurèrent également le relais de la flamme olympique. Ainsi, depuis sa création, les jeux n’ont fait qu’évoluer et chaque édition des JO apporte quelque chose de nouveau.

Le symbole des JO modernes

Drapeau des Jeux Olympiques

Le drapeau olympique tel qu’on le connaît aujourd’hui a été créé par le Baron Pierre de Coubertin en 1913. Il est constitué de cinq anneaux de dimensions égales entrelacés sur fond blanc. Les cinq anneaux représentent l’idée même derrière les Jeux Olympiques modernes : l’union des cinq continents et l’universalité de jeux. Chaque anneau possède une couleur particulière (bleu, noir, rouge, jaune et vert). Ces couleurs correspondaient à l’époque de la création du drapeau, aux couleurs des drapeaux nationaux de tous les pays du monde sans exception.

Les Jeux Olympiques, aujourd’hui symbole de coopération mondiale et de célébration du sport, sont donc un héritage de la Grèce Antique. Mais on doit leur existence à notre époque à un Baron Français. Toujours sur le sujet des JO, connaissez-vous l’histoire de Tonya Harding, une patineuse artistique ayant participé plusieurs fois à la compétition olympique ?

 

Sources : 

Précédent

D’où vient la peur des chats noirs en France ?

Justin Nozuka dévoile « Miami », extrait de son superbe EP « Now and Then »

Suivant

2 réflexions au sujet de “Les origines des Jeux Olympiques : de la Grèce Antique à aujourd’hui”

Laisser un commentaire