Nicéphore Niépce et la photographie, ou comment fixer une image ?

| | , ,

Aujourd’hui, on prend des photos très facilement et le polaroïd, si populaire il y a des années, revient même à la mode ! On a même utilisé les photographies et les retouches comme une arme. Mais vous êtes-vous déjà demandé quand et comment on s’intéressa au procédé de fixer une image réelle ? Au début du XIXe siècle, l’inventeur Nicéphore Niépce se mit en quête d’un procédé pour réaliser une image solide. C’est ainsi que naquit le premier processus de photographie. 

De nombreux individus ont participé à la conception et à la création de la photographie. En effet, il s’agit d’un véritable enchaînement de procédés inventés sur plusieurs siècles. Aristote étudia l’optique dès la Grèce antique. Toutefois, l’inventeur Nicéphore Niepce releva, au XIXe siècle, un défi scientifique incroyable pour l’époque : capturer une image du monde et la fixer sur un support solide et durable. Ce faisant, il contribua grandement à la mise au point de la photographie.

Nicéphore Niépce, un inventeur

Nicéphore Niépce fut à l’origine de plusieurs inventions, il était un véritable visionnaire. Il naquit en 1765 au sein d’une famille aisée et bourgeoise, ce qui lui permit de faire de longues études pour l’époque. Il hésitait entre devenir prêtre et avocat. Alors qu’il étudiait à Angers, la situation politique et sociale se tendit et la Révolution française éclata. Il devint alors soldat et prit part avec son frère, Claude Niépce, aux armées révolutionnaires.

Invention des frères Niépce - Cultea
Invention des frères Niépce.

En 1801, ils quittèrent tous deux l’armée. Passionnés par les sciences, ils voulaient passer le reste de leur vie à inventer des choses. Ils commencèrent donc à mener différents travaux et expériences qui menèrent à des inventions incroyables, comme un moteur à explosion, breveté en 1807, ou encore le vélocipède, l’ancêtre de la bicyclette.

Nicéphore Niépce et sa fascination pour les images

À l’époque de Nicéphore Niépce, les lithographies étaient très à la mode et notre inventeur de génie s’y intéressa grandement. Il s’agit d’un procédé d’imprimerie qui consiste à passer une feuille de papier sur une plaque de pierre déjà encrée. Niépce tenta d’améliorer la technique de la lithographie. Toutefois, il était un très mauvais dessinateur. Il n’arrivait donc pas à dessiner les images qu’il souhaitait reproduire. C’est pourquoi il décida qu’il serait plus simple de reproduire exactement les choses et eut l’idée d’utiliser la lumière.

D’ailleurs, le mot « photographie », inventé après les travaux de Niépce, signifie littéralement « dessin avec de la lumière ». Le terme fut inventé par le scientifique britannique Sir John Herschel en 1839, à partir de deux mots grecs.

La première image conservée

Dès 1812, il réussit à obtenir des négatifs avec du nitrate d’argent et des positifs avec du bitume de Judée, un type de goudron naturel. Toutefois, aucune de ces images n’était fixée et il n’arrivait donc pas à les préserver. Ainsi, très vite, il s’intéressa à comment fixer l’image sur un support solide pour pouvoir le reproduire.

Boîte noire utilisée par Nicéphore Niépce à partir de 1820 - Cultea
Boîte noire utilisée par Nicéphore Niépce à partir de 1820.

Niépce expérimenta longtemps avant d’inventer le premier procédé photographique vers 1824, qu’il nomma « héliographie ». Ce terme signifie « écriture par le soleil ». En effet, les premières images étaient à peine visibles. Au fil des années, entre 1822 et 1827, il améliora son procédé et parvint finalement à un résultat satisfaisant en 1827 avec une plaque d’étain recouverte de bitume de Judée, qu’il obtint après plusieurs jours de pose à la lumière, puis dans l’obscurité d’une chambre noire. Il décrivit d’ailleurs cette dernière à son frère dans une lettre dès 1816 :

« Je profite du peu de temps que nous avons à passer ici pour faire faire une espèce d’œil artificiel qui est une petite boîte carrée de 6 pouces de chaque face ; laquelle sera munie d’un tuyau susceptible de s’allonger et portant un verre lenticulaire. Je ne pourrais sans cet appareil me rendre complètement à raison de mon procédé. »

La plus ancienne photographie conservée à ce jour de Niépce - Cultea
La plus ancienne photographie conservée à ce jour de Niépce.

Ainsi, la plus ancienne photographie conservée à ce jour est cette image fixée grâce au procédé de Niépce. Il reproduisit la vue visible d’une fenêtre à l’étage de sa maison, qu’il baptisa Point de vue du Gras. Au fur et à mesure de ses recherches et expériences, il modifia quelques éléments et finit par obtenir des images d’une précision satisfaisante.

Suite des travaux sur la photographie

Après cette découverte et réussite, Niépce s’associa avec un autre inventeur et artiste Louis Daguerre. Ensemble, ils mirent au point en 1932 un deuxième procédé amélioré produisant des images. Il nécessitait seulement 3 à 8 heures de pose et les scientifiques le baptisèrent « physautotype ».

Photographie avec le physautotype de 1833 - Cultea
Photographie avec le physautotype de 1833.

Ce procédé aida beaucoup Daguerre dans ses recherches futures et ses prochaines inventions, comme le daguerréotype, le premier procédé photographique utilisé commercialement inventé en 1835. Toutefois, Nicéphore Niépce ne vit jamais le daguerréotype, puisqu’il mourut en 1833 et Louis Daguerre poursuivit seul les recherches dans ce domaine. Bien qu’il fallut plusieurs décennies et d’autres génies pour perfectionner l’invention de Niépce et la démocratiser, ce dernier fut le premier à avoir fixé une image sur un support solide.

Finalement, à force de tâtonner pendant de nombreuses années, Nicéphore Niépce inventa la boîte noire et réussit à prendre la première photographie digne de ce nom, il y a près de 200 ans. Si Niépce ne pensait qu’à réinventer la lithographie, les photographies font aujourd’hui partie de notre vie quotidienne. On prend aujourd’hui plus de 2 millions de photos par minute dans le monde. Après la première photographie, découvrez Duncan MacDougall, l’homme qui tenta de photographier et peser les âmes humaines.

 

Sources :

Précédent

Diogène de Sinope, le philosophe cynique et provocateur de Grèce antique

La Bronze, notre découverte musicale canadienne, sort Briller

Suivant

1 réflexion au sujet de « Nicéphore Niépce et la photographie, ou comment fixer une image ? »

Laisser un commentaire