L’histoire du stimulateur cardiaque, plus connu sous le nom de pacemaker

| | , ,

Le stimulateur cardiaque, ou pacemaker, est un appareil qu’on implante dans l’organisme, capable de fournir des impulsions électriques. Ces dernières servent à stimuler les muscles cardiaques pour aider la pulsation du cœur quand celui-ci est trop lent. Chez Cultea, on vous propose aujourd’hui de découvrir l’histoire de son invention !

Les débuts du pacemaker

Vers 1780, le médecin italien Luigi Galvani découvre que la stimulation électrique d’un nerf entraine la contraction du muscle auquel il est relié. Dix ans plus tard, Galvani réalise la même expérience, mais cette fois, sur le cœur : c’est un succès. À peu près au même moment, on recommande même d’utiliser ce moyen afin de réanimer les patients. C’est d’ailleurs ce que fera Duchenne de Boulogne 100 ans plus tard, quand il tentera de ressusciter une noyée, grâce à des impulsions électriques rythmées.

Malgré tout, ce n’est qu’à partir du XXe siècle qu’on tentera de stimuler le cœur par voie externe. Une expérience est donc tentée à Sydney, en 1926. En 1931, Albert Hyman met au point une machine capable de délivrer des impulsions électriques au cœur, grâce à une aiguille qu’on enfonce dans l’organe. Sa méthode est fructueuse, il dépose un brevet pour sa machine.

Premiers stimulateurs cardiaques utilisables

Dans les années 1940, le canadien John Hopps fait partie du Conseil national de recherches du Canada à Ottawa. Alors qu’il travaille sur l’hypothermie, il se rend compte qu’il est possible de relancer un cœur arrêté par l’intermédiaire d’une stimulation électrique ou mécanique. Par conséquent, il met au point, en 1951, le premier pacemaker utilisable à des fins médicales. L’appareil étant trop volumineux, le stimulateur cardiaque est donc externe et doit être branché au secteur. Six ans plus tard, on invente le premier pacemaker sur batterie. En octobre 1958, les docteurs suédois Åke Senning et Rune Elmquist implantent le premier appareil dans le corps humain.

Le premier pacemaker implanté
Le premier pacemaker implanté (1958)

Des années 1960 à aujourd’hui

À partir des années 1960, les sondes endocavitaires, encore utilisées aujourd’hui, apparaissent. Par une ponction d’une veine, on introduit alors l’électrode dans les cavités cardiaques, plutôt qu’à la surface du cœur. Au cours de la décennie suivante, on invente le stimulateur programmable par un boîtier externe, ainsi que le stimulateur double-chambre. Les années 1980 voient elles l’implantation du premier défibrillateur. Plus qu’un simple pacemaker, ce nouvel appareil permet de détecter et de traiter les troubles du rythme ventriculaire.

En 2009, on a implanté plus d’un million de pacemakers autour du globe. De nos jours, on en installe environ 30 000 en France chaque année. Le stimulateur cardiaque a été une réelle avancée dans le domaine médical, permettant de prolonger la vie de nombreux patients, comme le célèbre guitariste Slash !

 

Sources :

The following two tabs change content below.

Lauren Puma

Stagiaire à Cultea et étudiante en Master Culture, patrimoine et médiation, je m'intéresse de très près à la culture pop, particulièrement à Marvel et Star Wars. Passionnée d'anglais depuis toujours, j'ai un goût prononcé pour les contenus dans cette langue ainsi que les pays où elle est parlée.
Précédent

« Eiffel » dévoile enfin sa bande-annonce et ça semble grandiose !

Han van Meegeren : le faussaire qui trompa les Nazis

Suivant

Laisser un commentaire