Le siège de Péluse : quand les chats furent utilisés comme boucliers

| | ,

En France, nous avons peur des chats noirs, mais les Egyptiens considèrent et ont toujours considéré les chats comme sacrés. Mais dans l’Antiquité, lors d’une bataille opposant Egyptiens et Perses, ces derniers utilisèrent ce culte à leur avantage. Il leur permit de gagner le Siège de Péluse. Chez Cultea, on vous raconte ce qu’il s’est passé.

Une bataille entre les Perses et les Egyptiens pour un lieu stratégique

Péluse est une ville très importante de l’Egypte, du côté palestinien. Elle fut au centre de nombreuses batailles. En 525 avant J.-C., à peu près à la même époque que la Bataille de l’Eclipse, le roi de l’Empire Perse, Cambyse II, mena bataille contre les habitants de la ville, des Egyptiens dirigés par le pharaon Psammétique III.

En effet, le roi de Perse dirigeait de nombreuses conquêtes pour étendre son pouvoir. Cambyse II souhaitait donc prendre l’Egypte et devenir pharaon… Rien que ça ! Or, Péluse était l’entrée de l’Egypte, un lieu stratégique. Le conquérant était connu pour être cruel et tyrannique. On ne peut qu’être d’accord avec les rumeurs quand on voit la façon dont il a utilisé des petits chats.

Le Siège de Péluse et l’utilisation des chats et d’autres animaux

À Péluse, Cambyse II et son armée se retrouvèrent bloqués aux portes de la ville, entourée de murailles. Ils tentèrent d’assiéger la ville, mais rien n’y fit. Le roi et son armée firent face à un autre problème. En bas des remparts, ils étaient à la merci des Egyptiens, qui leur envoyaient des projectiles de catapultes, mais aussi des pierres, du feu et d’autres jets d’armes.

"Le roi Cambyse au siège de Péluse" de Paul-Marie Lenoir, 1873 - Cultea
Le roi Cambyse au siège de Péluse de Paul-Marie Lenoir, 1873

Souhaitant absolument prendre cette cité, Cambyse II refusa d’abandonner. Connaissant bien la culture égyptienne, il savait que ce peuple considérait un certain nombre d’animaux sacrés. Il fit donc capturer de nombreux animaux, comme les chiens, les brebis, mais en grande majorité des chats. Il les plaça en première ligne et ordonna à 600 soldats de son armée des les utiliser comme boucliers. Les Perses les attachèrent vivants sur leurs boucliers. En effet, les Egyptiens ne prendraient pas le risque de blesser les chats et autres animaux sacrés.

Rencontre entre le roi Cambyse II et Psammétique III, peinture de Adrien Guignet - Cultea
Rencontre entre le roi Cambyse II et Psammétique III, peinture de Adrien Guignet

Il vit juste, ses adversaires cessèrent de tirer. Le respect des Egyptiens envers les animaux fut plus fort que leur envie de se défendre et de protéger leur cité. Ainsi, l’armée perse attendit et finit par remporter la victoire sur les Egyptiens et Psammétique III, qui perdit son pays au profit de Cambyse II. Cette histoire est relatée par le général et historien macédonien Polyen, qui vécut des siècles plus tard. Depuis, l’histoire est devenue une légende avec différentes versions, plus ou moins cruelles.

Finalement, le culte des Egyptiens pour les chats fut tel, qu’ils acceptèrent de se faire écraser par l’armée perse. Saviez-vous que la sacralisation des chats était aussi puissante dans l’Egypte antique ?  Après les chats boucliers, découvrez les chats espions des Etats-Unis

 

Sources :

Précédent

« Obi-Wan Kenobi » sur Disney+ : Indira Varma s’est confiée sur le tournage

Florence Foster Jenkins : la vraie Castafiore qui ne savait pas chanter

Suivant

2 réflexions au sujet de “Le siège de Péluse : quand les chats furent utilisés comme boucliers”

Laisser un commentaire