Angleterre, Grande-Bretagne, Royaume-Uni : trois termes à ne pas confondre

| | , , , ,

Vous est-il déjà arrivé d’utiliser Angleterre, Grande-Bretagne ou Royaume-Uni au hasard ? Pourtant, ces appellations désignent des choses bien différentes. Si vous avez oublié vos cours d’anglais, pas de panique ! Pas de nombreuses explications géopolitiques ici, juste un résumé explicatif.

Angleterre, Grande-Bretagne, Royaume-Uni : ce ne sont pas des synonymes

Avant toute chose, il faut définir exactement les trois termes.

  • Angleterre : il s’agit d’un pays, comme la France, l’Italie, ou encore l’Allemagne… C’est un territoire qui constitue une nation, les personnes qui y naissent sont donc de nationalité anglaise.
  • Grande-Bretagne : c’est l’île géographique qui comprend l’Angleterre, l’Ecosse et le Pays de Galles.
  • Royaume-Uni : c’est une réunion de nations qui comprend l’Angleterre, l’Ecosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord. L’Irlande (du Sud, appelée aussi République d’Irlande) est un pays à part entière, non régi par le Royaume-Uni. Pour que ce soit plus explicite, son nom exact version longue : Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord. Toutes les nations du royaume ont un même chef d’État, Elizabeth II, la Reine, mais aussi un même Premier ministre et un système monétaire commun.

Union jack sous forme d'empreinte

Des appellations vouées à être confondues ?

Plusieurs caractéristiques sont à l’origine de la confusion.

Tout d’abord, l’Angleterre et le Royaume-Uni possèdent tous la même capitale : Londres. Alors même que les autres nations du Royaume-Uni possèdent leurs propres capitales régionales : Edinburg pour l’Ecosse, Cardiff pour le Pays de Galles et Belfast pour l’Irlande du Nord. La séparation des deux Irlande en 1920 a rendue floues pour les personnes ne résidant pas sur ces îles les délimitations précises du Royaume-Uni.

Pour parler de l’Angleterre, l’utilisation du drapeau du Royaume-Uni, l’Union Jack, reste majoritaire alors même que ce dernier superpose les drapeaux respectifs de l’Angleterre, de l’Ecosse et de l’Irlande. La Grande-Bretagne est souvent difficile à appréhender seule. On ne l’isole pas des deux Irlande, et elle comprend aussi tout le territoire insulaire en dehors de l’île de Man et des îles Anglo-Normandes. C’est chose presque impossible à assimiler pour la France, composée de la métropole et du territoire outre-mer éparpillé dans divers océans. Pourquoi une telle division chez nos amis anglo-saxons lorsque nous, nous réunissons, même géographiquement éloignées, toutes les régions DOM-TOM sous une même appellation ?

Le Brexit quant à lui n’a fait que rendre plus compliquée la situation. En effet, ce ne sont pas les pays avec leurs propres identités qui ont quitté l’Union Européenne, mais le Royaume-Uni, et donc implicitement l’Angleterre, l’Ecosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord. Ce qui crée d’ailleurs des problèmes de frontières entre l’Irlande du Nord et l’Irlande.

Enfin, nous avons une fâcheuse habitude française d’avoir recours, dès que possible, aux figures de style. Par métonymie, on va désigner presque automatique le Royaume-Uni ou la Grande-Bretagne par l’Angleterre.

Pour ne pas se tromper, on peut retenir ce petit moyen mnémotechnique:

  • « Royaume-Uni » car il réunit plusieurs Etats
  • Grande-Bretagne, l’île géographique tout comme la Bretagne, est une péninsule de la France
  • Enfin, l’Angleterre en un seul mot, un seul pays.

Maintenant que tout est plus clair, quel plaisir de reprendre ceux qui font le lapsus autour de vous dans les diners de famille ! Pour explorer plus de curiosités linguistiques, n’hésitez pas à découvrir comment les mots sont choisis dans le dictionnaire !

Précédent

30 ans de Disneyland Paris : Découvrez le programme officiel !

Posséder une part d’un château historique ? C’est possible pour 59 €

Suivant

Laisser un commentaire