Posséder une part d’un château historique ? C’est possible pour 59 €

Posséder une part d'un château historique ? C’est possible pour 59 €

45 jours pour récolter 500 000 € pour restaurer le château de Boulogne-la-Grasse, c’est le défi de la start-up Dartagnans. Grâce à une cagnotte de financement participatif, il est possible d’acquérir des parts du château contre 59 €… Et ainsi devenir co-châtelain !

Après avoir préservé trois monuments historiques parmi les 650 projets d’accompagnement de restauration et de valorisation du patrimoine, le nouvel objectif de la société Dartagnans est de redonner au château de Boulogne-la-Grasse sa gloire d’antan. Situé à 1h de Paris, entre l’Oise et la Somme, cet édifice a derrière lui une histoire d’une valeur inestimable.

C’est au XIXe siècle que son histoire débute, lorsque Charles de Bourgogne, un riche propriétaire terrien belge, achète un titre de comte. En 1896, il décide de construire un château sur les ruines d’un édifice plus ancien, le château de la famille de Lancry.

Article paru dans Le Figaro le 24 octobre 1908 (Gallica) - Cultea
Article paru dans Le Figaro le 24 octobre 1908 (Gallica)

Grâce à une structure en béton armé, la construction du château est rapide. Très vite, il se dote d’un caractère fantaisiste. Son architecture mêle le profane au sacré, l’art roman à l’art gothique et l’ésotérisme à l’histoire. Ses inscriptions latines et ses références arthuriennes, mêlées aux sculptures de saints et aux mascarons de gargouilles, fascinent et intriguent. Le 24 octobre 1908, Le Figaro écrit un papier élogieux sur le château et il devient une véritable attraction d’avant-guerre. Des cartes postales sont même réalisées en son honneur.

Son destin bascule lors de la Première Guerre mondiale. Après la victoire de la bataille de la Marne, entre le 5 et le 12 septembre 1914, le front se déplace dans l’Oise. Le château est alors réquisitionné par l’armée française. Avec sa position stratégique dégagée, il devient le camp de stationnement idéal pour les Poilus. En effet, il offre une vue imprenable jusqu’à Amiens, à 40 km.

"Des

Le 23 août 1915, le maréchal Joffre, le roi de Belgique Albert Ier et le Président Raymond Poincaré découvrent le château. Pour ce dernier, l’architecture de l’édifice est douteuse, mais qu’importe, son importance militaire est indéniable.

Destruction partielle

En mars 1918, le village et le château de Boulogne-la-Grasse sont bombardés et pris par les Allemands. Ils sont finalement repris par les Poilus le 10 août, lors de la bataille d’Amiens. Au sortir de la guerre, le constat est sans appel : le château a essuyé des tirs nourris et les dégâts sont considérables. La commune est reconnue pour son martyre et reçoit la Croix de guerre le 21 février 1921. Il faudra désormais plus de 25 ans pour reconstruire certaines parties du château et des dépendances, sans toutefois parvenir à lui faire retrouver son prestige passé.

"Le

Avec ses 800 m2 de surface intérieure, la société Dartagnans prévoit des visites touristiques, des expositions, des séminaires ou encore des hébergements grâce à l’appel aux dons. En échange de l’achat de parts, les actionnaires pourront bénéficier d’entrées gratuites à vie pour des visites libres. Ils pourront également participer aux chantiers de bénévoles, avoir une place aux assemblées générales, ainsi qu’une défiscalisation de 25 % de leur don. À ce jour, près de 2 500 personnes issues de 46 pays différents ont participé à ce projet de restauration !

Carte postale d'avant-guerre (Collection privée Charles Riboulet) - Cultea
Carte postale d’avant-guerre (Collection privée Charles Riboulet)

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.