Stonehenge, lieu mystique qui renferme encore bien des secrets

Stonehenge, lieu mystique qui renferme encore bien des secrets - Cultea

Situé en Angleterre, Stonehenge est l’un des sites historiques les plus mystiques. En effet, le lieu renferme encore bien des histoires et secrets. Retour sur ce fascinant monument, et ce à quoi il aurait pu servir dans le passé.

Le site de Stonehenge

Avec plus d’un million de visiteurs chaque année, Stonehenge, situé en Angleterre, est l’un des monuments les plus fascinants que cette terre connaisse. Cet ensemble de mégalithes érigés en plein milieu d’une plaine dans le Sud du pays est situé dans le comté du Wiltshire, à quelques mètres de la ville de Slisbury.

Lorsqu’on roule sur une route en bitume dans les environs, le monument s’élève et laisse apparaître un cercle de pierres monumentales. Ces dernières sont hautes de plus de quatre mètres. Au milieu de ce cercle fait de grandes pierres, on trouve plusieurs cercles de pierres plus petites.

Stonehenge, monument perdu au milieu d'une plaine anglaise - Cultea
Stonehenge, monument perdu au milieu d’une plaine anglaise. / ©John Nail

Les fouilles de ce site ont commencé au XXe siècle. Elles ont alors révélé que la construction du monument a commencé il y a plus de 3 000 ans avant notre ère, à l’âge du bronze. De plus, la position du monument implique que, le jour du solstice d’été, le soleil se lève pile dans son axe.

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986, le site fait partie du patrimoine du pays, très fréquenté. Il a donc fallu prendre des dispositions pour gérer l’accueil des nombreux visiteurs.

Un site remontant au 3ème millénaire avant notre ère

Il est clair que Stonehenge était un temple ou sanctuaire qui avait un rapport avec le soleil. Le site n’aurait pas été construit en une fois, mais retravaillé plusieurs fois au cours de son histoire. La chronologie du lieu aurait commencé vers 2 800 avant J.-C.

La structure en pierre a probablement été effectuée en 4 étapes et avec des matériaux divers. Le site a ainsi connu plusieurs générations et plusieurs personnes différentes à travers le temps ont ajouté leur pierre à l’édifice. Il est donc difficile d’attribuer un rôle clair à cet endroit.

L’énigme des solstices de Stonehenge

Au 3ème millénaire avant notre ère, un talus circulaire et un fossé de 100 mètres de diamètre ont été construits. Les archéologues ont retrouvé au fond du fossé des restes d’outils datant du néolithique. Ils ont servi à creuser. Le squelette d’un homme criblé de flèches et surnommé « l’archer de Stonehenge » a été découvert en 1978. Exposé au musée de Salisbury, il serait mort vers 2 300 avant J.-C.

Au milieu de ce cercle, 56 cavités de grande envergure forment aussi un cercle. Les cavités, remplies de craie, de charbon de bois et d’ossements humains, appelés « trous d’Aubrey », s’apparentent vraisemblablement à des tombes.

À l’intérieur de ce cercle, au moins 80 pierres bleues auraient été déplacées au début du 2ème millénaire avant J.-C. Elles forment deux cercles concentriques à l’intérieur du cercle déjà existant. Ces roches éruptives, prélevées au Pays de Galles, viennent donc d’assez loin !

Finalement, un autre squelette a été retrouvé non loin des lieux. Il s’agit de celui d’un jeune garçon ayant sans doute vécu entre 780 et 410 avant J.-C. Cette période semble ainsi être la dernière période de façonnage du monument.

Les druides, le cimetière, le solstice d’été et d’hiver

En 1640, l’écrivain John Aubrey a émis l’hypothèse que le site de Stonehenge était un site druidique. L’antiquaire William Stukeley a ensuite repris cette théorie, encore soutenue par certains.

Cependant, actuellement, il est à peu près certain que le lieu fut avant tout un cimetière. En attestent les nombreux ossements humains, souvent carbonisés, retrouvés dans les tumulus et cavités de Stonehenge. La question à se poser est : pourquoi les corps reposent-ils là ? Est-ce qu’ils ont été sélectionnés pour reposer à Stonehenge ?

Plusieurs chercheurs ont avancé les liens avec l’astronomie. Le lieu aurait servi d’observatoire. Mais la théorie est actuellement controversée. Stonehenge aurait vraisemblablement été un lieu de cérémonie et/ou de rassemblement important. Les personnes se retrouvaient là-bas lors du solstice d’été, et surtout lors du solstice d’hiver. Cela semble logique pour une société où l’agriculture tenait un rôle primordial. Les jours les plus courts et les plus longs devaient en effet avoir une dimension religieuse symbolique. L’archéologue Mike Parker Pearson a travaillé sur la question.

Les pierres bleues du Pays de Galles

Un autre mystère subsiste autour de ce site : les pierres bleues de Stonehenge. En effet, on distingue 2 pierres différentes. Les plus grandes, qui forment le premier cercle, sont des blocs de grès (ou pierres de sarsen). Les chercheurs sont d’accord, elles proviennent de carrières à 30 kilomètres de Stonehenge.

Au centre de ce cercle, des pierres bleues (ou bluestones) sont encore visibles. Ce sont des dolérites, des roches volcaniques qui pèsent 4 tonnes. Ces dernières auraient été transportées sur des centaines de kilomètres par l’Homme grâce à un système de cordes et de rondins.

Stonehenge vu du haut - Cultea
Stonehenge vu du haut.

Les pierres proviendraient de carrières de pierres bleues situées au Pays de Galles, à plus de 200 kilomètres de là ! Des théories scientifiques soulignent qu’un autre site nommé Waun Mawn existait même avant Stonehenge. Les pierres en question auraient d’abord reposé là-bas. Les chercheurs avancent ainsi que ces pierres bleues ont pu représenter pour les peuples de l’époque une incarnation de leurs ancêtres. Voilà pourquoi, au moment de migrer de l’ouest du Pays de Galles, ces derniers auraient emporté avec eux leurs pierres. Les ossements de 4 personnes enterrées à côté de Stonehenge montrent en effet des signes de compatibilité avec les personnes ayant vécu au Pays de Galles.

Les fouilles du site ont commencé au XXe siècle. Depuis longtemps, Stonehenge déchaîne les passions (et les théories). Un lieu avec encore de grandes zones de flou et de nombreux secrets à éclaircir.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.