« Jurassic World : Camp Cretaceous » est une série Netflix assez paresseuse [critique]

"Jurassic World : Camp Cretaceous" est une série Netflix assez paresseuse [critique]

Parue le 18 septembre 2020, Jurassic World : Camp Cretaceous est une série Netflix qui avait un fort potentiel. Malheureusement, elle s’avère assez décevante. Malgré des idées sympathiques, cette série d’animation se révèle plutôt paresseuse… 

Une histoire vue et revue

Si Jurassic World : Camp Cretaceous est divertissant à suivre, ce show souffre d’un scénario basique et de personnages stéréotypés. En soi, ce n’est pas un problème. Après tout, la série Cobra Kai (également sur Netflix) est saturée de clichés, mais n’en demeure pas moins excellente.

Non, là où cette série pose problème, c’est qu’elle ne va jamais au-delà de ses clichés, malgré quelques tentatives. Les personnages restent enfermés dans leurs stéréotypes et n’en sortent que lorsque le scénario en a besoin. La série semble limiter son propre potentiel en ne développant pas correctement ses personnages. Ce qui est un peu dommage, vu qu’on passe huit épisodes avec eux.

Pourtant, le potentiel était là. Découvrir Jurassic World avant son ouverture par le prisme d’adolescents était une idée très intéressante. Malheureusement, la série n’a pas l’air de savoir ce qu’elle veut raconter. Ce qui fait que les épisodes s’enchaînent sans aucun fil conducteur autre que « fuir les dinosaures ».

On pouvait l’accepter en 1993 lors de la sortie du premier Jurassic Park, mais 27 ans ont passé. Et depuis, nous avons eu quatre suites. Autant dire qu’on en attendait un peu plus.

undefined

Certains argueront que Jurassic World : Camp Cretaceous est une série pour enfant. Et qu’à ce titre, il ne faut pas en attendre plus. Cependant, cet argument est difficilement acceptable.

Déjà, parce que ce show est produit par DreamWorks Animation, le studio nous ayant offert Dragons, Kung-Fu Panda ou encore Le Prince d’Egypte. Autant dire que cette boite de production est tout à fait capable de faire des programmes pour enfants de grande qualité.

En outre, Jurassic World : Camp Cretaceous est diffusé sur Netflix. Il paraît dont évident que de nombreux adultes regarderont la série. Notamment tous les fans de Jurassic Park. Et des producteurs aussi avisés que Netflix ou DreamWorks ne peuvent pas ignorer qu’une partie de leur public risque de se sentir lésée…

Une animation fluctuante, mais des dinosaures réussis

L’animation de Jurassic World : Camp Cretaceous n’est pas vraiment ce qu’on est en droit d’attendre d’une production DreamWorks. Surtout après la sortie de Dragons 3, qui est un des plus beaux films d’animation (si ce n’est le plus beau) de ces dernières années.

Les personnages manquent de détails et leurs mouvements ne sont pas toujours fluides. Quant aux textures et aux décors, ils sont généralement assez basiques.

On notera cependant que la jungle est plutôt belle et que les enclos sont assez impressionnants. En outre, l’animation des dinosaures est vraiment réussie, notamment les textures. Chaque dinosaure semble avoir une peau plus vraie que nature, ce qui est assez impressionnant quand on sait le nombre d’espèces qui ont été créées.

En outre, l’animation de l’Indominus Rex (visible dans Jurassic World), est vraiment réussie. Et quand on sait qu’il est la menace principale de la série, on ne peut que saluer le travail effectué sur cette bestiole. Il est dommage que le reste de la série n’ait pas connu le même soin, car cela aurait vraiment donné un excellent programme.

Comment régler les soucis de Jurassic World : Camp Cretaceous ? 

Certes, Jurassic World : Camp Cretaceous est une série bancale et au potentiel gâché. Mais critiquer est une chose simple. Proposer des alternatives est déjà plus intéressant. Comment cette série aurait-elle donc pu être meilleure ?

Déjà, le format série était peut-être inadapté. Pourquoi ? Parce qu’on n’a le droit qu’à huit épisodes d’environ 20 minutes. Soit entre 2h30 et 3h de programme… N’aurait-il pas été plus judicieux alors de faire un film d’animation plutôt qu’une série ? 

Netflix presenta la serie Jurassic World: CAMPAMENTO CRETÁCICO

On aurait ainsi pu couper les scènes inutiles, pour que l’équipe d’animation se concentre sur un programme plus court et plus qualitatif. Idem pour le scénario, qui aurait amplement pu être amputé de 20/30 minutes, pour se concentrer plus sur le développement des personnages.

Alors que Jurassic World 3 est toujours en préparation, un film d’animation qualitatif aurait été un bon moyen de faire patienter les fans. En outre, cela pourrait poser les bases d’un « univers étendu » pour la saga, au même titre que Star Wars.

Jurassic World : Camp Cretaceous est une série dont la première saison n’est pas vraiment à la hauteur des espérances. Cependant, gardons espoir ! La fin de cette saison 1 laisse clairement entrevoir une saison 2. Ce qui laisse encore le temps à la série de corriger ses faiblesses. En attendant, vous pouvez découvrir la première saison sur Netflix, ainsi que la bande-annonce ci-dessous. 

Jurassic World : Camp Cretaceous – Official Teaser – Netflix

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*