Il y a 35 ans mourrait Henri Flammarion, directeur de la maison d’édition

Flammarion

Henri Flammarion est un éditeur français décédé le 19 août 1985. Mais son nom de famille ne vous est pas inconnu. Il est le petit fils d’Ernest Flammarion, fondateur de la célèbre maison d’édition du même nom.

Flammarion, une maison d’édition familiale

Ernest fonde sa maison d’édition en 1876 avec la librairie Charles Marpon, située près du théâtre de l’Odéon à Paris. En 1877, ils publient leur premier livre La Corde au cou du caricaturiste André Gill. Mais leur premier succès est l’Assommoir (1878), roman d’Emile Zola, publié en collaboration avec la librairie Charpentier. Ce roman est le septième volume de la série Les Rougon-Macquart.

Ils acquièrent en notoriété avec le livre l’Astronomie populaire, écrit par le frère d’Ernest. Ce livre, publié en 1878, rencontre un large succès. Entre 1879 et 1924, 130 000 exemplaires seront mis en circulation. Le frère, Camille, est un célèbre astronome français. Il se fait également connaître pour son travail de vulgarisation d’articles scientifiques.

C’est ensuite le fils du fondateur, Charles Flammarion, qui va prendre en main la maison d’édition de 1936 à 1967. Le petit fils d’Ernest, Henri, la dirige à son tour de 1967 à 1982. Le dernier de la famille à diriger la maison d’édition est l’arrière petit fils du fondateur, Charles-Henri Flammarion, de 1985 à 2003.

Comment Flammarion est devenue une référence ?

A une époque où librairie et édition faisaient souvent un, la maison Flammarion gagne en succès. Ainsi, le premier livre majeur de cette maison d’édition est un livre scientifique. Pourtant, la maison va ensuite se diriger vers le domaine de la littérature classique et moderne. Elle va publier des auteurs incontournables comme Honoré de Balzac, Guy de Maupassant, Emile Zola, Jules Renard…

Mais au début du 20ème siècle, la maison d’édition va s’étendre à l’histoire, la philosophie, les sciences et l’art. Mais également vers les livres pour enfants comme avec le célèbre Père Castor.

La maison d’édition est autonome et indépendante. Elle est même innovante en devenant l’une des premières maisons d’édition à se doter d’une importante informatisation. Elle a également été l’une des pionnières de l’édition poche. En effet, les éditions J’ai lu sont créées en 1958 par Frédéric Ditis, sur les conseils d’Henri. Ce dernier est le président-directeur général de J’ai lu de 1982 à 2003.

Ce nouveau format révolutionne la manière de consommer un livre et permet sa démocratisation. En 2012, J’ai lu est racheté par Flammarion puis en 2012 par Madrigall, maison mère de Gallimard. Cependant, la maison Flammarion rencontre des difficultés au fur et à mesure des années, menant à son rachat en 2000.

Et aujourd’hui ?

Charles-Henri, dernier de la famille à diriger la maison d’édition, décide avec ses frères de vendre l’entreprise au groupe italien RCS Media Group, en octobre 2000. Douze ans plus tard, Flammarion redevient une maison d’édition française. Madrigall la rachète à la société italienne pour plus de 250 millions d’euros. Les deux maisons ont été certes longtemps en concurrence. Mais elles ont coopéré durant les années 1950 sous l’impulsion de l’amitié entre Claude Gallimard et Henri Flammarion. Dorénavant, ces mythiques maisons d’édition ne font qu’une, pour proposer le meilleur catalogue possible.

Maintenant, la maison d’édition publie tous types de livres : biographies, pièces de théâtre, thrillers, livres pour enfants, livres d’art, livres intellectuels… La maison d’édition s’est spécialisée dans les articles de vulgarisation scientifique (comme le travail de Camille Flammarion) et des sciences humaines. La maison Flammarion est une société anonyme, dirigée par Mathieu Cosson. Elle emploie 300 personnes pour un chiffre d’affaires de plus de 260 millions d’euros. Parmi ses filiales et collections, on compte le Père Castor, J’ai lu mais aussi Étonnants classiques, Pygmalion et Champs. Flammarion est la première maison française dans l’édition de livres d’art. Elle possède un catalogue impressionnant de 12 000 livres. Elle publie chaque année plus de 500 nouveautés dans tous les domaines.

Même après son rachat par la troisième plus grande maison d’édition, Flammarion reste un incontournable dans le monde de l’édition. Son objectif est toujours le même que celui de son fondateur : « Proposer le meilleur contenu au plus grand nombre ».

 

A lire également : Les origines du Sacré Cœur sont particulièrement funestes… 

 

Sources :

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*