Connaissez-vous l’origine des mots « cour » et « jardin » au théâtre ?

« Cour » et « jardin » : au théâtre, tout le monde utilise ces termes, même le public. Mais connaissez-vous l’origine de ces mots ?

La Comédie-Française

Cocorico ! Ces termes sont nés en France, dans un théâtre. En effet, c’est à la fin du XVIIIe siècle que ces mots ont gagné leurs lettres de noblesse. La Comédie-Française, principale institution théâtrale de Paris, venait de changer une nouvelle fois de salle. Celle-ci quittait la rive gauche pour s’installer dans la salle des machines du palais des Tuileries. Aujourd’hui disparu, le palais des Tuileries se trouvait à l’extrémité ouest du Louvre. La troupe de la Comédie-Française prit donc ses quartiers dans la fameuse salle des machines du palais.

Construite en 1660, cette grande salle de spectacle doit son nom aux évolutions techniques qu’elle abritait. En effet, c’est une salle où se trouvaient de nombreuses trappes et machines qui permettaient un changement de décor rapide, mais aussi des effets scéniques impressionnants. À l’instar du « Deus Ex-machina« , lorsque la pièce se conclut sur un dénouement inattendu par l’apparition d’un personnage sorti de nulle part. La salle se trouvait entre le jardin des Tuileries et la cour du Carrousel. Dans un soucis de compréhension, on a commencé à utiliser les terme « côté cour » et « côté jardin » dans cette salle car elle s’y prêtait !

représentation du palais des tuileries depuis le jardin, le théâtre se trouvait dans l'aile gauche de notre point de vue
Vue du Palais des Tuileries, côté jardin.

Utilisation populaire au théâtre

Avant la création de ces termes, les acteurs et metteurs en scène utilisaient bien entendu d’autres termes. Les plus courants étaient « côté de la reine » et « côté du roi ». En effet, les loges du roi et de la reine se trouvaient respectivement de chaque côté de la scène. C’est après la Révolution que l’usage de ces termes s’est popularisé. En effet, il n’y avait plus de raison de dire les mots « roi » et « reine ». De cette manière, « cour » et « jardin » sont devenus les termes admis par tous.

Cependant, tous les théâtres ne sont pas orientés de la même manière que la salle des machines. Il a donc fallu trouver des moyens mnémotechniques pour se rappeler la règle. Depuis la salle, pour savoir où se trouvent « cour » et « jardin« , il faut penser aux initiales de Jésus-Christ ou de Jules César : J.-C.. En effet, l’ordre des lettres rappelle de quel côté sont « jardin » et « cour« . Pour les acteurs, d’autres moyens existent. Le premier est que la cour se situe « côté cœur », le cœur se trouvant à gauche. À l’inverse, le « jarDin » se situe à « Droite » car la lettre « D » est présente dans les deux mots et ne l’est pas dans cour.

Les termes utilisés communément au théâtre ont donc pour origine un aspect pratique ! La prochaine fois que vous irez au théâtre, essayez de trouver « cour » et « jardin« .

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*