Connaissez-vous la signification du coquelicot au Royaume-Uni ?

coquelicot reine elizabeth

Entre la Toussaint et l’armistice, les commémorations sont nombreuses en ce mois de novembre. En France, celles-ci sont bien séparées. Cependant, certains de nos voisins européens profitent de cette occasion pour organiser un mois entier de commémoration. Avez-vous deviné de qui nous parlons ? En effet, ce sont nos voisins d’outre-manche ! Le mois de novembre y est riche en commémorations, essentiellement lors des deux premières semaines. Le coquelicot en est leur symbole, pour quelles raisons ?

Des coquelicots en papier pour se souvenir

Au Royaume-Uni et dans tout le Commonwealth, le mois de novembre est le mois du souvenir. On y honore la mémoire de tous ceux qui sont morts au combat. À cette occasion, il est possible d’observer partout des petits coquelicots en papier. Qu’ils soient portés en pin’s ou bien déposés en couronne au pied des monuments, les coquelicots envahissent les villes. C’est une tradition extrêmement suivie. En effet, la plupart des habitants portent cette fleur et honorent ainsi la mémoire des morts pour leur nation. D’ailleurs, pour les touristes qui ne connaissent pas cette tradition, les habitants se font toujours un plaisir de leur expliquer !

La campagne du coquelicot, ou « Poppy Appeal« , revêt aussi un aspect solidaire. En effet, la vente des poppies dans de nombreux lieux permet de récolter des fonds pour aider les anciens combattants. De cette manière, les civils leur apportent leur soutien et le manifestent en arborant leur Poppy. Il vous est d’ailleurs peut-être déjà arrivé de croiser des poppies en France. C’est parce que de nombreux expatriés ou même vacanciers le portent, même en dehors de leur pays !

La « Campagne des coquelicots » est menée partout au Royaume-Uni : il est possible d’avoir un coquelicot en papier en échange d’un don.

Si le coquelicot est un symbole de commémoration des morts pour nos voisins britanniques, saviez-vous qu’en France, il existe aussi une fleur de commémoration ? C’est le bleuet ! Cette fleur se trouvait sur de nombreux champs de bataille et rappelle la couleur de l’uniforme des poilus. C’est pour se souvenir des morts de la Grande Guerre que l’on portait un bleuet. Aujourd’hui, la tradition a presque disparu en France. Cependant, il n’en est pas de même au Royaume-Uni, où elle est toujours très vivante.

Le bleuet, symbole de la mémoire en France, porté par le président Emmanuel Macron.

Pourquoi le coquelicot ?

Si le coquelicot est la fleur du souvenir au Royaume-Uni, il y a évidemment une raison. En effet, c’est grâce à un poème qu’il est devenu le symbole des commémorations. Ecrit par John McCrae, ce poème porte le nom de « In Flanders Fields« . L’auteur compare la mort des soldats, mais aussi des civils, durant la guerre à des coquelicots. Il est dit que c’est en remarquant la rapidité avec laquelle les coquelicots poussent sur les tombes que l’idée lui serait venue. Le premier vers de son poème est le plus célèbre :

In Flanders fields the poppies grow

Première page du poème « In Flanders Fields » illustrée par Ernest Clegg.

À la suite de la publication du poème, plusieurs personnes décident de porter des coquelicots en mémoire des vies perdues. C’est d’abord au Canada et aux Etats-Unis que ce poème a eu un fort retentissement. Puis, plus tard, le Royaume-Uni a utilisé le coquelicot comme symbole de la mémoire.

Cependant, le coquelicot a été un symbole des victimes de guerre déjà avant la Première Guerre mondiale. En effet, dès les guerres napoléoniennes, on remarque que ce sont les coquelicots qui poussent le plus rapidement après les batailles. C’est aussi ce qu’il s’est passé en Flandres après les batailles de la Première Guerre mondiale.

Au Royaume-Uni, les commémorations sont nombreuses et le coquelicot en est donc la fleur reine. C’est aussi le cas dans d’autres pays du Commonwealth où la tradition s’est exportée comme en Afrique du Sud ou encore en Nouvelle-Zélande.

À présent, vous connaissez cette tradition qui est toujours d’actualité outre-manche. D’ailleurs, la reine Elizabeth II est la première à prendre part à ces commémorations. C’est un moment propice pour les personnes qui souhaitent apercevoir la souveraine ou sa famille, tout en prenant part à une cérémonie très importante !

2 Rétroliens / Pings

  1. "The Crown" : la saison 4 de la série Netflix sort ce dimanche !
  2. Trois traditions mortuaires peu communes et oubliées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*