5 idées de lectures pour la période d’Halloween

Illustration du Horla par Marine Lannoy

Halloween approche à grand pas… Alors pourquoi ne pas se faire peur avec quelques lectures terrifiantes ? Découvrez notre sélection de 5 idées de lectures qui vous feront frémir !

5. Le Horla, Guy de Maupassant

On commence avec une nouvelle fantastique française ! Si vous vouliez découvrir un classique, c’est l’occasion. Mais attention ! Il existe deux versions du Horla. Nous parlons aujourd’hui de la seconde, parue en 1887.

Couverture du Horla de Guy de Maupassant aux éditions J’ai lu.

Dans cette nouvelle, nous suivons le narrateur en proie à de nombreuses angoisses. Progressivement, une forme de mélancolie plane autour de lui. Il devient insomniaque, fait des cauchemars dans lesquels il est agressé par un être invisible. Le temps passe et il commence à sentir une présence autour de lui, blâme son imagination malgré sa certitude d’être hanté par une créature invisible qu’il appelle le Horla. Le narrateur semble sombrer dans la folie. En quête de délivrance, le suicide lui apparaît être l’unique solution.

Le Horla est une courte nouvelle de cent pages. Elle se lit très rapidement, c’est un bon moyen de se familiariser avec la plume de Maupassant. De plus, son ambiance anxiogène et son aspect fantastique en font une très bonne lecture pour cette fin octobre !

4. L’Apprenti épouvanteur, Joseph Delaney

Partons maintenant du côté de la littérature fantasy jeunesse avec la saga L’Epouvanteur. Si vous avez vu le film, oubliez tous les affreux souvenirs que vous en avez et laissez une nouvelle chance à l’univers merveilleux de Joseph Delaney !

Couverture de L’Apprenti épouvanteur de Joseph Delaney aux éditions Bayard Jeunesse.

Dans cette saga, nous suivons Tom Ward, qui est le septième fils d’un septième fils. En cela, il remplit la condition nécessaire pour devenir épouvanteur. Nous le suivons donc durant toute la saga dans son apprentissage aux côtés de l’épouvanteur du comté. Spectres, esprits, gobelins, sorcières… Tom va devoir apprendre à se battre contre toutes ces créatures. Le métier d’épouvanteur ayant très mauvaise réputation, il n’y en a que très peu. De plus, la plupart des apprentis meurent tragiquement au cours de leur formation. C’est pour cela que, pour le bien du comté, Tom doit réussir et se dresser contre les forces obscures !

Avec L’Apprenti épouvanteur, peu de chance de se tromper. Destiné à un public adolescent, c’est une lecture réconfortante. Plongé dans un univers où l’humanité coexiste avec des forces sombres, s’alternent des passages d’épouvantes et d’autres, plus calmes, où l’on assiste au développement de la relation d’un jeune garçon avec son maître.

3. Battle Royale, Kōshun Takami

Peut-être avez vous déjà entendu ce terme pour désigner un mode de jeu FPS, ou encore pour parler de la célèbre trilogie Hunger Games de Suzanne Collins. Mais saviez-vous que nous devons l’origine du concept à l’auteur japonais Kōshun Takami ?

Couverture de Battle Royale de Kōshun Takami aux éditions Le Livre de Poche.

 

Dans un pays fictif appelé la « République de Grande Asie » a lieu tous les ans un programme gouvernemental connu sous le nom de « Battle Royale ». Chaque année, une classe de 3ème, composée de 21 filles et 21 garçons, est choisie au hasard et est amenée sur une île coupée du monde. Sur laquelle ils devront s’entretuer. Équipés d’un collier électronique contenant une forte charge explosive prête à les réduire en miettes à la moindre infraction ou tentative de fuite, leur seule échappatoire est de gagner le jeu en éliminant tous leurs camarade de classe. Mais comment faire, lorsque parmi eux se trouve notre meilleur ami ? Ou la fille dont on est amoureux depuis des années ?

Captivant du début à la fin, on ne peut qu’être pétrifié face à l’horreur de la situation. Chaque chapitre se clôture par le décompte des survivants. On assiste, impuissant, à ce massacre. Si vous êtes sensibles à l’évocation du sang, peut-être que cette lecture sera un peu trop gore à votre goût. Mais si ce n’est pas le cas, foncez !

2. Je suis une légende, Richard Matheson

Créature invisible, sorcières et gobelins, petite tuerie entre camarades de classe… Cela ne manquerait-il pas un peu de zombies ?! Vite, corrigeons donc le tir avec Je suis une légende, rendu connu par son adaptation cinématographique de 2007.

Couverture de Je suis une légende de Richard Matheson aux éditions folio SF.

Robert Neville est le dernier survivant d’une pandémie due à la morsure d’une chauve-souris. Les personnes contaminées deviennent des créatures entre morts-vivants et vampires. Ils craignent les UV et se nourrissent de chair humaine. Pendant 3 ans, Neville, immunisé contre ce mal mystérieux, survit, barricadé dans sa maison fortifiée pour résister aux assauts. Nous suivons donc cet homme dans sa solitude, hanté par la mort de sa femme et de sa fille.

Ici aussi, l’auteur joue avec nos angoisses en dépeignant la solitude du personnage. La compassion que nous avons pour Robert Neville nous rend d’autant plus sensibles à sa condition : le dernier homme sur Terre.

1. Misery, Stephen King

Comment faire une sélection d’histoires pour la période d’Halloween sans mentionner Stephen King !? Son talent pour l’écriture de romans d’horreur n’est plus à prouver. Il a été particulièrement difficile de ne choisir qu’un roman de l’auteur, mais notre choix s’est porté sur Misery, un peu moins célèbre que Ça ou Carrie.

Couverture de Misery de Stephen King aux éditions Le Livre de Poche.

Paul Sheldon est un auteur rendu célèbre grâce aux aventures de son héroïne, Misery Chastain. Mais, las d’écrire toujours la même chose, il décide de la faire mourir pour se consacrer à de nouvelles histoires. Un jour, il est victime d’un accident de voiture. Il sera secouru par Annie Wilkes, une infirmière fan de Misery. Celle-ci décide de le ramener chez lui pour le soigner. À son réveil, Paul fait donc la connaissance de sa sauveuse, qui lui révèle être une fervente admiratrice. Il comprend très vite que celle-ci souffre de troubles mentaux. Mais c’est lorsque qu’Annie achève le dernier roman de la série Misery, apprenant ainsi la mort de son personnage préféré, qu’elle s’enrage et se révèle extrêmement dangereuse. Elle va alors forcer Paul a ressusciter Misery. L’auteur séquestré n’a alors d’autre solution que d’obéir s’il veut survivre.

La folie de l’homme peut parfois se montrer bien plus terrifiante que les histoires de fantômes. Misery en est la parfaite illustration. Jusqu’où peut aller la folie d’une fan ? Un huis-clos oppressant, à lire absolument !

Ainsi s’achève notre sélection qui, nous l’espérons, vous aura donné envie d’agrandir votre pile « à lire » !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*