A la découverte des chasseurs de tornades et de leur passion

tornade

Les tornades sont l’un des phénomènes météorologiques les plus violents et destructeurs. Mais ces dernières n’ont pas encore livré tous leurs secrets. Des individus, intrigués par ce phénomène, tentent donc de s’en approcher au plus près. On les appelle les chasseurs de tornades.

Quelques informations sur les tornades

On peut croiser des tornades un peu partout dans le monde : en Asie, Afrique, Australie, Amérique. Mais c’est aux Etats-Unis qu’on en compte le plus, notamment dans la région appelée Tornado Alley. Cette zone s’étend du Texas au Minnesota en passant par le Kansas et l’Iowa.

Entre 700 et 1200 tornades parcourent cette région par an. Pourquoi Tornado Alley concentre autant de tornades ? L’air froid et sec du Canada rencontre l’air tiède et humide du Golfe du Mexique. Résultat : de violents orages se forment et certains créent des tornades.

Catastrophes – Les USA ont connu pire tornade que celle en Oklahoma | 24  heures

La région de la Tornado Alley

Quand peut-on observer des tornades ? Entre mars et juin, mais surtout en mai, les tornades sont les plus nombreuses. Au mois de mai, on compte de 300 à 350 tornades. Elles se forment davantage en fin d’après midi mais un chasseur doit faire attention à ne pas se faire avoir par la nuit qui limite la visibilité.

Une tornade a une vitesse comprise entre 65 et 500km/h et peut durer de 10 à 30 minutes. Le centre de la tornade n’est pas mortel mais être pris dans un sous-vortex l’est. En moyenne, on compte 40 morts et 1500 blessés dûs aux tornades aux Etats-Unis.

A l’origine des chasseurs de tornades

Un chasseur de tornades est un individu qui traque les cellules orageuses pouvant former une tornade. Certains ne chassent pas une tornade en particulier mais des cyclones tropicaux, des orages…

Comment ce métier/loisir a-t-il pris de l’ampleur ? Le film Twister de Jan de Bont (1996) a mis en lumière les chasseurs de tornade, révélant chez certains une véritable passion. Parmi les pionniers de cette activité, nous avons David Hoadley, « premier chasseur de tempêtes reconnu ». Il se lança à la poursuite des tornades en 1956 et fonda même un magazine de sa passion :  Storm Track (1977-2002)

Twister | Affiche de film, Film, Affiche film

L’affiche du film Twister

Mais qu’est-ce qui pousse ces individus à chasser ce phénomène météorologique si dangereux ? La recherche de sensation forte, dépassement de soi, la passion pour les tornades seraient des réponses possibles.

Ces derniers effectuent un travail de recherche important qui permet d’en apprendre plus sur ce phénomène. Grace à leur chasse, ils peuvent mettre en garde les médias et la population locale des tornades qui se créent. Avec leurs données, nous pouvons mieux comprendre le phénomène et comment le prévenir et s’en protéger. Les tornades font des dizaines de morts chaque année et plus de 400 millions de dollars de dégâts aux Etats Unis.

La journée type d’un chasseur de tornades

La plupart des chasseurs voyagent en groupe. Notamment parce que la logistique est contraignante à gérer, pour limiter les dépenses et parce-que que le temps peut être long seul dans une voiture.

Les chasseurs de tornades se lèvent tôt le matin, entre 4 et 5 heures.  Ils regardent les prévisions météo pour connaître les zones vers lesquelles se diriger. En une journée, ils peuvent parcourir plusieurs Etats. Ils peuvent passer plus de 12h dans une voiture en attendant une tornade. Certains jours, ils n’en observeront aucune, juste quelques orages.

Tornades aux USA : une année 2018 exceptionnellement calme - Actualités La  Chaîne Météo

Un phénomène météorologique impressionnant

Beaucoup évitent de chasser de nuit pour toujours avoir un visuel dégagé. Concernant la distance de sécurité, elle peut être comprise entre 200 mètres et 2 kilomètres. Ils doivent d’ailleurs faire attention aux objets et débris que la tornade peut projeter ainsi que ne pas trop se rapprocher du vortex. C’est un hobby fatigant et rien ne garantit qu’à la fin de la journée, ils auront quelque chose.

Une activité de plus en plus médiatisée

La chasse à la tornade est devenue une activité de tourisme, à vos risques et périls.

Il est maintenant possible d’effectuer des voyages dans la vallée des tornades en compagnie de professionnels. Vous pourrez ainsi découvrir le quotidien de ces chasseurs de tornades, de quelques jours à quelques semaines

Les chasseurs d'ouragan existent – j'ai failli mourir avec eux

Il existe un vrai business autour de la chasse à la tornade

Témoins de son succès, de nombreux documentaires ont été produits, à la demande d’un public fasciné par ces individus que rien n’effraye. Entre 2007 et 2011, la chaine Discovery Chanel a diffusé une série sur cette activité peu anodine.

De plus, des novices passionnés par ce phénomène météorologique se lancent également dans l’aventure. En effet, le matériel est accessible à quasiment tout le monde : appareil photo, smartphone avec GPS, ordinateur, trousse premier soin, radar météorologique et un bon 4X4.

Les chasseurs de tornades se mettent en danger pour la science

Certains chasseurs de tornades ont beaucoup apporté à la science comme Tim Samaras. Ce dernier est le héros du livre The Man Who Caught the Storm de Brantley Hargrove (2018).

Tim Samaras a pu obtenir des données au cœur d’une tornade grâce à l’invention de sa tortue. Il a permis la récolte d’informations essentielles sur les tornades, auxquelles les scientifiques n’avaient pas accès. Les tornades sont un phénomène météorologique très dangereux. De nombreuses personnes y décèdent.

Par exemple, Tim Samaras que l’on a pu évoquer auparavant, est décédé lors d’une chasse. La tornade El Reno a rattrapé sa voiture en 2013. Il a été aspiré par le sous-vortex (qui peut atteindre les 320 km/h) et son véhicule a été violemment projeté. Même en étant préparé et équipé, la chasse à la tornade est une activité qui peut s’avérer mortelle.

The Man Who Caught the Storm' Review: Chasing Monsters - WSJ

Le célèbre chasseur de tornades, Tim Samaras

Les tornades ont un comportement incertain, indomptable, impressionnant mais également fascinant pour certains. Des chasseurs de tornades veulent percer les mystères de cette dernière. Ils sont prêts à braver vent violent, foudre, grêle, pluie pour s’approcher au plus près. Si les données recueillies sont essentielles pour la science, il n’empêche que cette activité est extrêmement dangereuse et peut se finir tragiquement.

 

A lire également : 5G : utilité, dangers, infos, intox… Ce qu’il faut savoir 

 

Sources :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*