Walt Disney : le producteur légendaire était d’origine normande (et noble)

| | , ,

On connaît tous Walt Disney. Après tout, on lui doit le monde de rêve dans lequel on a grandi grâce à son imaginaire sans précédent. Pour nous, il est une figure majeure de la culture américaine. Mais en réalité, le créateur de Mickey Mouse avait des origines françaises, et plus précisément normandes. 

Walt Disney, le descendant d’un seigneur normand

Les origines normandes de Walt Disney remontent à il y a bien longtemps. Au XIe siècle, le roi d’Angleterre meurt. Guillaume de Normandie, que l’on connaîtra ensuite sous le nom de Guillaume le Conquérant (William the Bastard pour les Anglais), décide alors de devenir le nouveau monarque britannique.

Portrait de Guillaume le Conquérant - Cultea
Guillaume le Conquérant

Il quitte donc la Normandie et emmène avec lui de nombreux alliés dans son armée, des nobles de l’époque. Hugues Suhard et son fils Robert, comtes d’Isigny, se joignent à lui. Ces deux hommes venaient d’un petit village au bord de la Manche dans le Calvados, qui existe toujours, Isigny-sur-Mer. Ils prirent le nom « d’Isigny » lorsqu’ils quittèrent leur ville, ce qui était une pratique commune à l’époque.

En 1066, Guillaume de Normandie et son armée gagnent la bataille de Hastings. Il monte ainsi sur le trône, devenant roi d’Angleterre. Pour remercier les deux hommes Suhard de l’avoir aidé, Guillaume le Conquérant leur attribue le titre de « seigneurs d’Isigny ».

La famille déménage et devient « Disney »

Une fois la bataille gagnée et le Normand devenu roi, la famille d’Isigny décide de rester en Angleterre et de s’y installer. De nos jours, il existe encore un village du nom de Norton Disney près de la ville de Coventry, qui fut le berceau de trois générations de la famille d’Isigny.

Peu à peu, sous l’influence de la langue anglaise, le nom « d’Isigny » fut anglicisé et est devenu « Disney ». Au fil du temps, les descendants des seigneurs d’Isigny ont quitté l’Angleterre pour l’Irlande. Ainsi, l’arrière-grand-père de Walt Disney était irlandais. En 1834, Arundel Elias Disney quitte l’Irlande pour le nouveau continent et se rend au Canada, avant de finalement choisir de s’installer aux Etats-Unis, où Walt Disney est né à Chicago en 1901.

L’attachement de Walt Disney à la France

Blason de la famille de Walt Disney - Cultea
Blason de la famille de Walt Disney

Au début des années 1950, Walt Disney découvre ses origines françaises. D’abord grâce à son père, qui avait consigné par écrit l’histoire de la lignée. En 1949, il voyage en Angleterre pour trouver plus d’informations sur sa famille. Disney a toujours eu un attachement à la France. Ce pays fut sa principale source d’inspiration, comme par exemple pour les chaumières dans Blanche-Neige et les sept nains. Dans certaines attractions et au château du parc Disneyland, on peut voir les armoiries de la famille Disney. Le blason montre trois lions, symbole de la Normandie.

Une fierté française, encore aujourd’hui

Parc Walt Disney - Cultea
Parc Walt Disney

Quand la ville d’Isigny apprit qu’elle était le lieu de naissance de la famille Disney, elle convainquit Walt de rendre hommage à ses origines. Ainsi, les restaurants du parc servent du beurre d’Isigny. Donc en plus de voir le blason avec le symbole normand, vous pourrez goûter le fameux beurre normand à Disneyland Paris.

Il y a quelques années, la ville elle-même installa un jardin portant le nom du producteur et une stèle à son effigie. On inaugura ce parc en 2016, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la mort du créateur américain.

Depuis 2018, on a ouvert un musée dédié à Mickey Mouse à Isigny-sur-Mer. Un membre de la famille Disney est même venu le visiter l’année suivante.

Ainsi, le fondateur de Disney aux 22 oscars est aujourd’hui connu dans le monde entier. Même s’il est associé aux Etats-Unis et à la culture américaine, ses ancêtres venaient en réalité de Normandie. Des origines insoupçonnées très surprenantes, qui donnent encore plus de sens aux références françaises que l’on retrouve dans ses œuvres.

 

Sources :

Précédent

« Une fille sans personne » : écrire pour exister ! [Festival Avignon 2021]

« Sex Education » sur Netflix : premier teaser pour la saison 3

Suivant

Laisser un commentaire