Strasbourg : pas de 451ème édition pour le marché de Noël !

Halloween n’est pas encore fini que déjà Noël arrive sur le tapis. Mais comment passer à côté de cette nouvelle, annoncée jeudi dernier : Strasbourg n’accueillera pas son traditionnel marché ! À la déception des visiteurs qui, depuis 450 ans, se pressent dans la capitale alsacienne, s’ajoute celle des commerçants, hôteliers et artisans. Pour eux, le marché de Noël strasbourgeois est un moment important sur lequel ils étaient nombreux à compter. Un rendez-vous encore plus crucial cette année suite au confinement du printemps.

C’est donc sans chalets de bois que les habitants et les visiteurs de passage pourront voir la ville cet hiver. Profitons néanmoins de cette opportunité pour redécouvrir cette tradition qui nous semblait pourtant immuable !

Alors, le marché de Noël de Strasbourg : quand, comment et pourquoi ?

En 1570 est lancé le Christkindelsmärik qui est aujourd’hui le plus ancien marché de Noël en France et un des plus anciens d’Europe. C’est celui de Dresde, en Allemagne, créé en 1434 qui se trouve être le plus ancien. L’Allemagne est en effet, le pays des marchés de Noël. À celui de Dresde s’ajoutent Brême, Heidelberg, Nuremberg, Stuttgart, pour n’en citer que quelques-uns. De quoi faire un road trip merveilleux à travers tout le pays avec cette seule thématique !

Le marché de Noël de Strasbourg, lui, comme l’explique le site de la ville, remonte sûrement à avant 1570 car « on a retrouvé des traces dans des chroniques du premier marché lié à Noël dès la fin du XIIe siècle à Strasbourg. Bien avant 1570, se tenait autour du 6 décembre, un marché de la Saint-Nicolas, le Klausenmärik. C’est avec le basculement de l’Alsace dans le protestantisme, que le marché de l’Enfant Christ, le fameux Christkindelsmärik que l’on connaît aujourd’hui, est apparu ». En effet, les protestants refusent le culte des saints, le marché a donc dû changer de nom afin de se maintenir. Il était essentiel aux commerçants qui n’acceptaient pas l’annulation de cette foire.

Aujourd’hui encore dans la région Grand Est, le 6 décembre est une fête majeure pour petits et grands. Les figures de Saint-Nicolas et de son acolyte le Père Fouettard amusent et terrifient les enfants tout en distribuant cadeaux et friandises. Il ne faut pas oublier que la région rhénane, soumise aux influences française et allemande, est un espace où depuis longtemps les traditions de Noël sont bien plus affirmées que dans le reste de la France. Le marché de Strasbourg va d’ailleurs allonger sa durée et changer d’emplacement au gré des années, mais sera toujours présent.

Marché de Noël de Strasbourg
Entrée du marché de Noël de Strasbourg

Un Patrimoine régional qui s’exporte

En 2019, Strasbourg célébrait en grande pompe la 450ème édition du marché. Plus de 2 millions de visiteurs s’y sont pressés. Comme en témoignent de nombreuses personnes interrogées par les caméras qui arpentent les allées du marché, celui-ci « fait partie du patrimoine régional ». Un reportage télévisé autour de cette tradition est d’ailleurs devenu culte de par son ton franc et décalé, suite à sa mise à disposition du grand public par le site de l’INA. Preuve de son succès, ces dernières années, le concept s’est même envolé vers New-York ou encore Tokyo !

Bretzels au marché de Noël
Le bretzel, spécialité de la région vendue au marché de Noël de Strasbourg

Visiter Strasbourg sans marché, bonne ou mauvaise idée ?

D’ordinaire la capitale alsacienne a déjà beaucoup à offrir. Strasbourg sans le marché reste une ville où les températures, associées aux spécialités locales, aux décorations extérieures et à l’installation du plus haut sapin d’Europe, reste une destination phare pour les fêtes de fin d’année. Ville étudiante, ville européenne, située au carrefour de plusieurs pays, Strasbourg regorge d’activités pour éveiller les sens.

Sans son marché, il y a fort à parier que la foule habituelle sera absente et ainsi permettra aux quelques courageux visiteurs de profiter de la ville dans des conditions exceptionnelles et à des prix rarement aussi intéressants. Il y a donc beaucoup à découvrir dans cette période que l’on espère chaque année joyeuse et porteuse d’espoir. 

Pour plus d’informations rendez-vous sur le site de la ville de Strasbourg.

A lire également :

Trois classiques à découvrir sur Netflix pour Halloween

Christophe Colomb, l’homme qui murmurait à l’oreille des sirènes

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*