Site icon Cultea

Les fakes news qui planent encore sur Louis XIV, le roi soleil !

305 ans sont passés depuis la mort de Louis XIV. Pourtant, certaines rumeurs à son propos relèvent de l’intox sans que vous ne le sachiez.

Louis XIV n’a pas emprisonné Fouquet par jalousie

On connaît l’histoire du fabuliste français Nicolas Fouquet, qui invita le roi dans sa noble propriété de Vaux-le-Vicomte le 17 août 1661. Il organisa l’une des plus belles fêtes de l’époque, qui fit même de l’ombre monarque. Rempli de jalousie, le roi soleil décida de l’emprisonner le 5 septembre 1661. 

Sauf que ce n’était pas vraiment la raison. Fouquet était à l’époque surintendant des finances. Sa mission était d’ordonner les dépenses de l’Etat… Dépenses qu’il utilisa pour faire fortune. Lors de sa condamnation à perpétuité, il fut jugé pour des cas de détournement de fonds public ainsi que pour corruption et conflits d’intérêts. Cependant, sa popularité a presque empêché les juges de prononcer la sentence.

Portrait de Nicolas Fouquet

« L’Etat c’est moi », la parole qu’il n’a jamais prononcée

Cette parole aurait été prononcée par le roi à ses 16 ans devant l’Assemblée, alors qu’un débat avait eu lieu sur les édits financiers qu’il avait signés afin de continuer la guerre avec l’Espagne. Les parlementaires avaient peur de la responsabilité qui incombait à l’Etat suite à la mise en place de ces édits. Louis XIV aurait alors rétorqué « L’Etat, c’est moi ». 

Cependant, la véracité de cette parole est souvent remise en cause. En fait, elle aurait été inventée par l’historien Pierre-Edouard Lemontey qui écrivit : 

« Le Coran de la France fut contenu dans quatre syllabes et Louis XIV les prononça un jour : « L’État, c’est moi ! » ».

Dans la vraie déclaration qui fut mise en lumière dès 1911, il aurait plutôt déclaré :

« Messieurs, chacun sait les malheurs qu’ont produits les assemblées du Parlement. Je veux les prévenir et que l’on cesse celles qui sont commencées sur les édits que j’ai apportés, lesquels je veux être exécutés. »

Louis XIV et l’hygiène, ça fait deux

Ce n’est pas nouveau… Lorsqu’on pense à Versailles, on pense à un manque d’hygiène de la part des courtisans et même du roi. C’est faux ! Certes, il est vrai qu’à l’époque les médecins pensaient que se laver avec de l’eau était mauvais. 

Pourtant, Louis XIV avait tout mis en place pour permettre à ses riverains de réaliser leurs ablutions en leur donnant plusieurs points d’eau courante. Ce sont 11 fontaines d’eau qu’on pouvait décompter à Versailles. Le roi était d’ailleurs adepte de la « toilette sèche » et de la propreté sur les parties du corps visibles. Prenant tantôt des bains dans la Seine, tantôt dans ses deux baignoires en marbre. 

Il n’était pas très intelligent

Dans les mémoires de Louis de Rouvroy, on pouvait lire ceci à son encontre : 

« À peine apprit-on au roi à lire et à écrire, et il demeura tellement ignorant que les choses les plus communes d’histoire, d’événements, de fortunes, de conduites, de naissances, de lois, il n’en sut jamais un mot. »

Pourtant, l’éducation qui lui fut délivrée était exemplaire. Il excella d’ailleurs dans divers domaines. Notamment les langues, la musique, la danse, l’équitation… Il fut présenté comme « doté d’une bonne mémoire ». Il savait manier ses mains dans le monde de l’art, pour jouer de la guitare et de l’épinette. 

Louis XIV sur son cheval

Même après sa mort, ces mythes sont toujours ancrés dans notre imaginaire collectif. Pourtant, peut-être que le roi Soleil mérite un peu mieux…

 

A lire également : Le Mythe Résistancialiste, comment « toute la France » a été résistante

 

Sources :

Quitter la version mobile