Wikipédia est-il une source fiable d’informations historiques ?

| | , , ,

Wikipédia est l’un des sites les plus connus et utilisés au monde. Référence absolue du savoir en ligne et du partage d’information, il s’agit également d’une plateforme extrêmement critiquée. En effet, on nous rabâche depuis des années que Wikipédia n’est pas une source fiable. La raison ? Eh bien le fait qu’il s’agisse d’une encyclopédie libre. Mais est-ce bien vrai ? Aujourd’hui, intéressons-nous à la fiabilité de ce site et à son mode de fonctionnement. 

Comme évoqué ci-dessus, Wikipédia est une encyclopédie libre. Cela signifie que n’importe qui peut y rédiger ce qu’il souhaite ou modifier les articles à sa guise. On pourrait donc s’attendre à ce que Wikipédia ressemble au reste d’internet et des réseaux sociaux, à savoir une débâcle d’opinions personnelles ou de fake news, le tout sans la moindre nuance ou source fiable. Sauf que non, cette plateforme n’est pas comme les autres ! En effet, contrairement à beaucoup de sites ou réseaux sociaux, Wikipédia est régi par des règles très strictes.

Les principes fondateurs 

L’encyclopédie la plus célèbre du net est certes accessible à tout le monde, mais pas n’importe comment. En effet, Wikipédia dispose de cinq principes fondateurs. Des principes dont le respect est surveillé de près par la communauté. Ces règles sont donc les suivantes :

  1. Wikipédia est une encyclopédie : cela signifie qu’il s’agit d’un agglomérat d’encyclopédies généralistes, d’encyclopédies spécialisées, d’almanach ou encore d’atlas… Il ne s’agit pas d’une plateforme où l’on ajoute tout ce qu’on veut sans discernement. Il ne s’agit pas non plus d’une plateforme de débat. Vous ne pourrez pas y déverser les mêmes infos approximatives que sur Twitter et Facebook. Enfin, il ne s’agit pas d’une plateforme où l’on publie des travaux personnels (appelés également « travaux inédits »). Les sources doivent donc être déjà fiables à la base.
  2. La neutralité est exigée : les articles publiés ne doivent pas promouvoir un point de vue spécifique. Cela implique de mentionner les divers points de vue existants si le sujet est controversé. Cela implique également de donner accès aux diverses sources permettant de se faire une idée sur le contexte général de l’article.
  3. Les textes sont sous licence libre : chacun est libre de créer, copier, modifier ou distribuer le contenu Wikipédia. Le tout sans en avertir les auteurs initiaux.
  4. Wikipédia est un projet collaboratif avec des règles : chaque « wikipédien » est tenu de respecter ses pairs, même en cas de désaccord. En outre, les guerres d’édition sont prohibées. L’important est que l’édition soit à la fois neutre et accompagnée de sources, afin d’éviter les débats interminables.
  5. La cinquième règle est… que ces cinq règles sont les seules : Cela signifie qu’une fois passés ces principes fondateurs, vous êtes libres de publier. Si d’aventure il devait y avoir des erreurs de publication, d’autres contributeurs les détecteront et les corrigeront, ou apporteront les références nécessaires.
Les cinq piliers de Wikipédia
Les « cinq piliers » de Wikipédia

Et voilà ! Une fois ces principes passés, vous pouvez vous coller à l’écriture si vous le désirez. Mais attention ! Les « wikipédiens » veillent au grain et appliquent la tolérance zéro vis-à-vis de la propagande politique et des trolls. Cela donne donc un indice de fiabilité qui est d’emblée plus élevé que celui de beaucoup de médias.

En outre, Wikipédia est une encyclopédie libre, mais surtout gratuite. La communauté la fait vivre et basta. Cela n’a l’air de rien, mais pourtant, cette particularité évite la course au sensationnalisme à laquelle se livrent beaucoup de médias. La neutralité en est donc renforcée, puisqu’il n’y a pas d’objectif de rentabilité.

Wikipédia est très fiable mais… 

Vous l’aurez compris avec ses principes fondateurs, on n’écrit pas sur Wikipédia à la légère. Et si vous êtes un tantinet observateur, vous aurez remarqué qu’un point est revenu très souvent dans le chapitre ci-dessous. Bingo : il s’agit des sources ! Sur Wikipédia, chaque information doit être étayée par des références. C’est ce qui fait la particularité de cette plateforme. C’est également ce qui la rend plus fiable que la plupart des médias citoyens ou des réseaux sociaux.

« Si les règles de Wikipedia étaient appliquées à Facebook… Mon dieu! Ils perdraient 99% de leur contenu. […] Il y a une politique stricte sur Wikipedia que les gens voient comme un véritable obstacle à l’entrée. »

Victor Grigas – Producteur pour la Wikimédia Fondation

Ainsi, il faut s’attendre à ce que chacun de vos faits et gestes soient passés au crible sur Wikipédia. Ou plus précisément, ce sont vos sources qui sont passées au crible. C’est d’ailleurs pour cela qu’en références, vous trouverez régulièrement :

  • Des sources universitaires
  • Les écrits d’historiens du monde entier
  • Des revues de presse historiques

En bref, des documents d’archives qui, mis bouts-à-bouts, permettent d’arriver à une fiabilité des plus solides. Mais ce n’est pas la seule chose qui rend le site fiable. En effet, de par son mode de fonctionnement, Wikipédia s’inspire grandement des procédures d’évaluations scientifiques. 

La "revue par les pairs" est très importante en science
La « revue par les pairs » est très importante en science

En effet, en science, l’une des étapes les plus importantes est « l’évaluation par les pairs ». Cela implique que les chercheurs soient soumis à un jugement critique de leurs travaux par d’autres chercheurs compétents. Ainsi, la moindre erreur, incohérence ou approximation peut être notifiée et corrigée.

Wikipédia s’inspire grandement de ce système-là. En effet, même si tous les contributeurs ne sont pas des experts, la vigilance participative permet de dénicher les erreurs de façon continue. Ainsi, la « propreté » du site est assurée par une revue constante des sources utilisées. À ce sujet, les sociologues Dominique Cardon et Julien Levrel se sont exprimés en ces termes :

« [L’intelligence des foules] ne procède pas d’une addition de savoirs, ou de toute autre règle de composition des connaissances individuelles, mais de l’attention collective que met chacun à révéler son intelligence en veillant à ce que tous fassent le même effort. La procéduralisation de la discussion sur Wikipédia apparaît alors comme la condition indispensable de ce pari incroyablement audacieux : faire une encyclopédie d’ignorants. »

Dominique Cardon et Julien Levrel – (La Vigilance participative, p. 89)

Malgré tout cela, l’encyclopédie participative continue d’être vivement critiquée. Mais pourquoi donc ? Pourquoi ce rejet tenace de la plateforme ? Cela tient à une raison très simple.

… On lui demande l’impossible ! 

En effet, dans un monde où les fakes news circulent infiniment plus vite que les vraies informations, Wikipédia est donc une voix détonante. Mais alors pourquoi ce site continue-t-il d’être décrié. Eh bien c’est simple : c’est parce-qu’on demande à Wikipédia l’impossible. Plus précisément, on lui demande d’être fiable à 100%, auquel cas il ne vaut rien.

Sauf qu’il y a un problème : aucune source d’information au monde n’est 100% fiable… AUCUNE ! Pourtant, rejeter toutes les sources d’information n’aurait pas grand sens. C’est ce qu’on appelle couramment le « Sophisme de la solution parfaite« . Il s’agit d’un raisonnement fallacieux fondé sur l’idée que si une solution n’est pas parfaite, alors elle ne vaut pas le coup. Exemple :

Le sophisme de la "solution parfaite"
Le sophisme de la « solution parfaite »

Ce sophisme implique de pointer du doigt la faible marge d’erreur d’une solution, pourtant fiable en majorité. Ce qu’il faut regarder chez Wikipédia, ce n’est donc pas s’il y a déjà eu des erreurs dessus. Il faut regarder si ces erreurs sont corrigées régulièrement et si le système de surveillance est fiable (ce qui est le cas). Des erreurs sur Wikipédia, il y en a eu et il y en aura encore. Ce qui compte, c’est que la communauté soit toujours là pour les corriger.

« Étant donné la taille de Wikipedia, je suis sûr qu’il y a des choses qui n’y ont pas leur place. Mais, dans l’ensemble, je pense qu’il n’y a pas tant de fausses informations que ça, car il y a beaucoup de gens comme moi qui, lorsqu’ils sont sur une page, ne sont pas juste en train de lire. Les gens de Wikipedia, les gens qui l’alimentent, sont aussi dans une démarche d’écriture. Si je vois que quelque chose ne va pas sur une page, je le signale, puis je trouve un moyen de le réfuter. »

Victor Grigas – Producteur pour la Wikimédia Fondation

Wikipédia et la surveillance 

Le fait d’écrire ou de modifier un article sur Wikipédia n’est pas un acte anodin. Effectivement, comme évoqué précédemment, l’encyclopédie est surveillée de très près et le moindre écart peut être sanctionné. Les exemples de modifications bannies sont d’ailleurs nombreux  :

  • En 2012, la biographie du présentateur Jean-Pierre Pernaut est modifiée. Les nouvelles modifications le présentent alors comme un journaliste « avant-gardiste » et ne tarissent pas d’éloges sur lui. Le problème ? Eh bien l’adresse IP ayant modifié cette page venait tout droit de chez TF1. Autant dire que l’article initial fut vite rétabli.
  • En 2009, c’était carrément le Ministère de la Culture qui avait tenté de faire passer ses vues politiques sur l’encyclopédie. À ce titre, ils avaient modifié la page concernant la Loi HADOPI. L’objectif était notamment de faire disparaître des éléments compromettants, liés à des conflits d’intérêts. Ainsi, du 9 au 13 mars de cette année-là, un ordinateur venant de la Place Beauvau, le Ministère de l’Intérieur, tenta de supprimer un paragraphe citant un article de Rue89 : « La fille de Marleix recrutée à la Sorbonne : soupçon de copinage ». Là encore, les modifications furent strikées rapidement, ce afin de conserver la neutralité de cette page.
Les "wikipédiens" veillent au grain
Les « wikipédiens » veillent au grain

Que nous montrent ces deux exemples ? Ils démontrent tout simplement que le contrôle est constant et qu’il est partout. Et même les plus hautes instances politiques se retrouvent démunies face à cette relecture. De surcroît, ce contrôle est amplifié lorsqu’il s’agit de pages controversées comme :

  • Des pages religieuses
  • Les grands événements historiques
  • Des personnalités

L’efficacité du contrôle ne cesse d’ailleurs d’augmenter. Les algorithmes dédiés aux sources et les nombreux wikipédiens n’arrêtent pas d’évoluer de manière à offrir l’encyclopédie la plus fiable possible.

Pourquoi certaines sources sont-elles refusées ? 

Nous l’avons vu dans le premier chapitre : la neutralité est une valeur fondatrice de Wikipédia. Pourtant, son manque de neutralité lui est parfois reproché. On pense notamment au cas du média Fox News, qui est depuis 2020 considéré comme source « à utiliser avec prudence » concernant les domaines politiques et scientifiques. Mais pourquoi donc ? Est-ce parce-que Fox News s’affiche ouvertement comme un soutien du parti Républicain ? Pas vraiment…

Cela vient du fait que Fox News est une chaîne de télévision américaine connue pour ses émissions mensongères et effectuées sans la moindre recherche journalistique. L’un des exemples les plus connus est celui de la comparaison du Danemark et du Vénézuela. Mais ce triste exemple est loin d’être le seul ! Ce n’est d’ailleurs pas cela qui a poussé Wikipédia à le refuser comme source. Cela vient surtout d’une affaire spécifique. L’affaire Karen Bass.

Mais alors que s’est-il passé ? Eh bien, lors de la campagne présidentielle aux USA, Joe Biden devait choisir son colistier ou sa colistière. En bref : son numéro 2 pour la campagne. Nous savons aujourd’hui qu’il s’agit de Kamala Harris, désormais vice-présidente. Mais à l’époque, un autre nom circulait : celui de Karen Bass. De façon logique, les Américains voulaient donc en savoir plus sur elle.

Sa page Wikipédia fut donc consultée plus de 360.000 fois en quelques heures. Face à cet afflux, plus de 50 personnes contribuèrent à rallonger sa biographie. Et c’est là que les problèmes commencèrent… Très rapidement, on vit apparaître une section intitulée « Polémiques et controverses ». On y apprenait notamment que Karen Bass aimait énormément Fidel Castro. Or, pour beaucoup d’Américains, Castro est l’incarnation du mal ! Autant dire que la crédibilité de Biden et de sa potentielle colistière en prenait un coup. Mais d’où venait donc cette information si controversée ?

Vous sentez venir le piège ? Évidemment, cette information venait de Fox News ! La chaîne qui ne s’est jamais embarrassée de colporter des mensonges sur ses adversaires politiques. Ainsi, Fox News rapporta qu’il était « possible » que Karen Bass ait « peut-être » dit que « éventuellement », il se pourrait bien qu’elle ait trouvé « cool » Fidel Castro… En somme, le bullshit dans toute sa splendeur.

Face à cette affaire, un groupe d’administrateurs de Wikipédia s’est réuni et a pris une décision. Ainsi, il déclarèrent peu de temps après que la chaîne Fox News ne serait plus considérée comme « généralement fiable » dans ses reportages sur la politique et la science. Désormais, elle serait considérée comme devant « être utilisée avec prudence pour vérifier les affirmations litigieuses ». Il y avait en effet trop d’exemples de reportages trompeurs, inexacts et biaisés sur la science et la politique sur la chaîne pour que Wikipédia continue de laisser passer les articles de Fox News. Il ne s’agissait donc pas de considérations politiques, mais d’un besoin de fiabilité plus accrue. On notera d’ailleurs que Fox News n’est pas interdite comme source. Celle-ci sera juste examinée avec plus de méfiance que les autres.

Les sources : le Saint Graal de l’encyclopédie 

C’est ce qu’on rabâche depuis le premier chapitre de cet article ; et c’est ce qui fait que Wikipédia se place au-dessus du lot concernant l’information : il s’agit bien évidemment des sources. Contrairement à la plupart des médias ou réseaux sociaux, vous retrouverez systématiquement les sources d’informations en bas de page, afin d’approfondir vos recherches.

"C'est pas sourcé" - Voilà ce qu'il faut envoyer quand l'info n'est pas fiable
« C’est pas sourcé » : voilà ce qu’il faut envoyer quand l’info n’est pas fiable !

Mieux ! Si les sources sont controversées, vous en êtes immédiatement avertis. Encore mieux ! Si certains points méritent de nouvelles sources, vous êtes également avertis. Cela permet donc aux spécialistes et historiens d’étoffer les pages via leurs recherches.

C’est en ça que la fiabilité de Wikipédia est grande. Non seulement vous avez un nombre incalculable de sources, mais en plus, si elles font débat, vous êtes prévenus. Ce gage de transparence manque aujourd’hui cruellement sur Internet, où les fakes news et théories du complot circulent bien trop vite.

Par conséquent, Wikipédia n’est donc pas un modèle à craindre : c’est un modèle dont beaucoup de sites devraient s’inspirer ! Un modèle certes imparfait, mais dont les erreurs sont systématiquement corrigées et où la transparence est le maître mot. Nul doute que d’autres erreurs verront le jour dans l’encyclopédie. Mais nul doute également que la plupart des informations y sont fiables et qu’il s’agit d’une merveilleuse porte d’entrée vers le savoir. 

 

Sources : 

  1. Les principes fondateurs de Wikipédia
  2. Hygiène Mentale (Youtube) : la neutralité de point de vue sur Wikipédia
  3. CAIRN : la vigilance participative
  4. franceculture.fr : Fiabilité, pseudonymat, sources : Wikipédia et l’intelligence des foules
  5. nouvelobs.com : Wikipédia est-elle fiable ?
  6. Science & Vie : la science en ligne est-elle fiable ?
  7. Le Monde : Wiki est-il fiable ? L’enquête
  8. Philomedia : peut-on faire confiance à Wikipédia ?
  9. Wiki : principes fondateurs
  10. Assessing the accuracy and quality of Wikipedia entries compared to popular online encyclopaedias
  11. Slate : Pourquoi Wikipedia reste fiable dans un monde de fausses informations
  12. Vice : A Wikipedian Explains How Wikipedia Stays Reliable in the Fake News Era
  13. Wikipedia as a Data Source for Political Scientists: Accuracy and Completeness of Coverage
  14. Wired : Why Wikipedia Decided to Stop Calling Fox a ‘Reliable’ Source
  15. Europe1 : Pourquoi la chaîne d’info Fox news n’est-elle plus une source fiable, selon Wikipédia ?
  16. Sceptiques.qc : Le « Sophisme de la Solution Parfaite »
  17. lexpansion.lexpress.fr : Les ministères de l’Intérieur et de la Culture trafiquent Wikipedia
  18. web.archive.org : JEAN-PIERRE PERNAUT JOURNALISTE « AVANT-GARDISTE »
The following two tabs change content below.

Robin Uzan

Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire et gérer Cultea est un immense plaisir et une de mes plus grandes fiertés.
Précédent

Marvel dévoile une nouvelle bande-annonce pour « Eternals »

Le clap de fin du conflit entre Scarlett Johansson et Disney+

Suivant

Laisser un commentaire