Les Illuminati : origines historiques d’une théorie du complot tenace

Les Illuminati : origines historiques d'une théorie du complot tenace

Faites-vous partie de ceux qui croient aux Illuminati ? Cette société secrète qui agirait dans l’ombre afin de dominer le monde et d’asservir les peuples. Si c’est le cas, sachez que derrière cette légende tenace, se cache une histoire beaucoup moins mystérieuse…

Aux origines des Illuminati : les Illuminés de Bavière

Le 1er mai 1776, le philosophe Adam Weishaupt fonde la société secrète des Illuminés de Bavière. Ce mouvement, composé de libres-penseurs et de progressistes, prend place en plein durant le siècle des Lumières.

Leur objectif ? Faire progresser l’humanité dans la liberté, l’égalité et la fraternité (ça vous rappelle quelque chose ?). A ce titre, ils souhaitent établir ce qu’on appelle communément un Nouvel Ordre Mondial.

Ainsi, les Illuminés de Bavière (ou Illuminati de Bavière) s’inscrivent dans la mouvance progressiste observable un petit peu partout en Europe à cette époque. Dans une Allemagne alors très catholique et conservatrice, les Illuminés se placent en quelque sorte comme des rebelles face à l’ordre établi.

Contrairement à une idée reçue, les Illuminés de Bavières ne sont pas de mouvance maçonnique. Certes, le créateur Adam Weishaupt fut initié à la Franc-Maçonnerie en 1777 dans la loge munichoise de « La Prudence ». Mais déçu par son expérience au sein de cette obédience, il préféra s’impliquer plus assidûment chez les Illuminés de Bavière. C’est donc à tort que l’on rapproche ces deux organisations. Cependant, on y trouve une hiérarchie assez semblable, basée sur un ordre pyramidal.

Adam Weishaupt - Fondateur des Illuminés de Bavière
Adam Weishaupt – Fondateur des Illuminés de Bavière

La dissolution de l’ordre

Dès 1782, des dissensions se font ressentir parmi les Illuminati et les francs-maçons. Ces derniers dénoncent la présence des Illuminés au sein de leurs rangs. A cela s’ajoute une vraie crainte de l’Etat allemand à l’égard des Illuminés, dont les idées contestataires pourraient mettre à mal le système conservateur en place.

En 1785, Charles Théodore, prince-électeur et duc de Bavière, ordonne la dissolution de toutes les sociétés secrètes. Cela inclut la Franc-Maçonnerie et, bien évidemment, les Illuminés de Bavière. A cela s’ajoute le bannissement d’Adam Weishaupt en février 1785. Il sera également destitué de sa chaire universitaire.

Cela marque donc la fin des Illuminés de Bavière, qui ne se reformeront jamais. Du moins le croit-on…

Une théorie du complot tenace… Et très ancienne ! 

Mais alors si cette organisation ancienne ne s’est jamais reformée et que les Illuminati ont officiellement disparu depuis plus de 200 ans, pourquoi ce nom nous est si familier ? C’est très simple : ils sont au cœur de beaucoup de théories conspirationnistes et ce depuis toujours.

En effet, à cause de leurs positions anticléricales et progressistes, les Illuminés de Bavières ont toujours fait face à des accusations assez sinistres de la part de leurs opposants. Car avant de censurer cette organisation, l’Etat allemand voulait la discréditer. En outre, dès 1786, les Illuminati sont cités de façon très négative dans diverses œuvres littéraires.

Ainsi, dans le livre Révélations sur le système politique cosmopolite, on retrouve les mentions d’un complot maçonnique. Le tout sous l’égide des Illuminés de Bavière, qui manipuleraient les francs-maçons dans l’ombre.

A cela s’ajoute, en 1798, les Mémoires pour servir à l’histoire du Jacobinisme qui théorisaient une grande conspiration regroupant les templiers, les rosicruciens, les francs-maçons, les jacobins et les Illuminati… En bref, des allégations ayant contribué à tout un imaginaire autour de cette organisation.

Toujours en 1798 sortira le livre Les Preuves d’une conspiration contre l’ensemble des religions et des gouvernements d’Europe par John Robison. Ce dernier prétendait prouver qu’une conspiration des Illuminati était à l’oeuvre. Leur objectif selon lui était de remplacer toutes les religions par l’humanisme. Toujours selon Robison, ils auraient eu pour but final de supprimer toutes les nations afin de les remplacer par un gouvernement mondial unique.

Eh oui ! La peur panique d’un gouvernement mondial ne date pas d’hier. Il n’est donc pas étonnant que la légende des Illuminati ait perduré de la sorte, malgré leur dissolution.

Les Illuminati : le complot qui explique tous les complots

Non seulement les Illuminati sont une légende tenace, mais en plus, ils ont tendance à expliquer tout ce qui ne va pas dans le monde. En bref, si vous aimez les théories du complot, vous risquez de retrouver ces fameux Illuminati un peu partout…

Les crises économiques, Big Pharma, le 11 septembre, les reptiliens, le coronavirus… Tout ça, c’est de la faute des Illuminati ! Ils sont à l’origine de tous les chambardements majeurs et on les retrouve dans tous les mauvais coups. Ils auraient même infiltré le milieu du show-business (cinéma, musique, etc) afin de mieux asservir les masses et répandre leurs idées.

Représentation parfaitement réaliste de comment les Illuminati contrôlent le monde
Représentation parfaitement réaliste de comment les Illuminati contrôlent le monde

On pourrait croire que le phénomène est marginal, mais il semblerait que non. Selon Laurent Cordonier, sociologue, dans l’équipe de Gérald Bronner (spécialiste des théories du complot et auteur de La Démocratie des crédules), cette croyance est bien réelle chez une partie de la population.

« Nous travaillons avec les requêtes Google, qui montrent un intérêt actif. Et on trouve de nombreux «Comment devenir un illuminati ?», ce qui tendrait à montrer que des gens y croient sérieusement. »

En bref, les Illuminati sont partout et contrôlent tout. Vous savez désormais d’où viennent tous les malheurs du monde. D’ailleurs, sachez que la fin de l’été et la rentrée scolaire c’est aussi de leur faute… Si si on vous jure ! 

 

A lire également : Le Mythe Résistancialise, comment « toute la France » a été résistante

 

Sources : 

A propos robinuzan 140 Articles
Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, la majorité de mon temps libre est dédiée à l'écriture et à la création.