Mort de Diana Rigg : focus sur la carrière d’une femme fatale

C’est le 10 septembre dernier que Diana Rigg, la « Yorkshire girl » nous a quitté, après avoir combattu un cancer. Cette icône cumulant 60 ans de carrière dans le théâtre et le cinéma a marqué les esprits du cinéma britannique. Mais qui fut-elle vraiment ? 

Une actrice bien dans ses bottes de cuir

Ses premiers pas au théâtre

Née en Angleterre en 1938, l’actrice a réalisé des études d’art dramatique à la prestigieuse Royal Academy of Dramatic Art. Elle connut un grand succès dans le monde du théâtre. Elle intégra la Royal Shakespeare Company entre 1959 et 1967. Elle marqua un tournant lorsqu’elle joua pour la pièce de Bertolt Brecht : Le cercle de craie caucasien. Rigg s’éloigna par la suite de sa carrière théâtrale, pour se consacrer au cinéma. 

Elle y revient dès 1970 pour jouer la pièce Abelard and Heloïse. Et en 1971, elle fit ses débuts à Broadway dans la même pièce. Sa carrière ici lui valut trois Tony Award. Elle joua bien plus tard dans la comédie musicale Colette ainsi que dans Follies inspiré du livre de James Goldman.

Diana Rigg eut beaucoup de succès dans les années 90 lorsqu’elle joua dans Médée, la célèbre tragédie grecque. Il faudra attendre 2018 pour qu’elle retourne à Broadway jouer dans My Fair Lady. Elle reçut d’ailleurs pour cela son quatrième et dernier Tony Awards.

In My Fair Lady, Rosemary Harris Relishes Her Time as a Broadway Replacement | TheaterMania

Rigg lors de sa représentation de My Fair Lady

Sa carrière sur le petit et grand écran

Ce qui propulsa Diana Rigg au rang de star internationale, ce fut surtout le cinéma et la télévision. Elle fit une première apparition dans la série britannique The Avengers (pas celui des frères Russo). Elle enfila en 1969 son costume de James Bond Girl dans James Bond : au service de sa majesté. Celle qui avait l’ambition de percer aux Etats-Unis, a joué la plupart du temps dans des films British de Julius Caesar à Hedda Gabler. 

Mais elle mit les pieds à Hollywood dans Little Night Music et plus récemment dans la série Games of Thrones. Elle avoua qu’elle n’avait jamais regardé la série avant de jouer dedans. Elle accumula les récompenses comme le BAFTA de la meilleure actrice pour Mother Love (1990) ainsi que dans le film culte Chapeau melon et des bottes de cuir. 

Une féministe malgré elle

Une icône de la mode qui se foutait des préjugés

Si Diana Rigg est connue pour son talent d’actrice, elle fut beaucoup médiatisée à cause de son style vestimentaire qui ne passait pas inaperçu. Elle était évidemment connue pour ses combinaisons en cuir dans son rôle d’Emma Peel. C’est une vraie influence qu’elle a exercée dans le monde de mode des années 60. Combinaison en PVC, bottes plates, pantalons taille basse… 

Un style qui ne fit pas bonne figure auprès de la gent masculine. Elle déclara au TV times : 

« Le créateur (de la série Avengers) et les autres hommes (de la production) étaient horrifiés. » […] « En se tirant les cheveux, ils me disaient « Vous ne pouvez pas faire ça, c’est impossible ! ».

Pour cause, dans la série The Avengers, elle avait décidé de porter une jupe courte. Ce qui n’était pas au goût de la société à cette époque. Quoi qu’il en soit, même si on pouvait considérer ses tenues très étranges à l’époque, force est de constater qu’elles furent très avant-gardistes. 

Diana Rigg: Game of Thrones, Bond actor passes away at 82 | Entertainment News,The Indian Express

Diana Rigg dans Games of Throne

Une bataille contre les inégalités salariales

Depuis ses débuts sur le petit-écran, Diana a toujours défendu le droit à une paye égale entre les sexes. Elle fut furieuse quand elle apprit lors de ses tournages dans The Avengers, qu’elle gagnait moins que le cameraman. Récemment, ce fut le cas dans la série Game of Thrones. Elle ne comprenait pas pourquoi elle était payée moins qu’un de ses camarades acteurs. Alors qu’elle avait plus de temps d’écran que lui.

Maintenant que vous en savez plus cette actrice phare, vous avez une nouvelle excuse pour binge-watcher à nouveau Games Of Thrones

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*