Trois canulars fantasques qui ont marqué l’histoire

On le sait tous, de bons canulars peuvent apporter notoriété et publicité à qui sait bien les utiliser. Cela dit, en dépit de leur discutable authenticité, bon nombre de ces tromperies ont réussi à impacter l’histoire moderne par un sensationnalisme et un mysticisme de qualité. De ce fait, nous rendons aujourd’hui hommage à divers faussaires anonymes, avec trois canulars fantasques qui ont marqué l’histoire !

Les Figurines d’Acambaro

Découverte en juin 1944 au Mexique durant des travaux d’excavation, cette série de sculptures en terre cuite a fait sensation dans la communauté d’Acambaro. En effet, les trouvailles représentaient divers animaux fantasques, proches des dinosaures, et dataient supposément de l’Âge de pierre.

Les œuvres en question, aujourd’hui encore, sont utilisées par certains défenseurs de la thèse créationniste, qui clament que l’homme a cohabité avec les dinosaures. Cela dit, des procédés de datation ont permis à des experts dans les années 1970 de discréditer ces découvertes qui n’étaient qu’un simple canular.

Les sirènes des Fidji

Dans les années 1850, des petites créatures empaillées ont fait sensation dans les foires, expositions et collections privées européennes et américaines. Ces dernières, connues sous le nom de « Sirènes des Fidji », ont attiré de nombreux curieux peu enclins à la réflexion et engrangé plus d’un ticket d’entrée. D’autant que les sirènes sont depuis longtemps des créatures qui intriguent !

Cependant, ces reliques se révélèrent, même à l’époque, facilement identifiables comme la fusion d’un corps de singe momifié avec une queue de poisson, le tout uni grâce à la magie de la taxidermie.

Le Géant de Cardiff

(source: troytaylorbooks.blogpsot.com)

En 1869, au cours de la construction d’un puits dans l’Iowa, des ouvriers mettent au jour la dépouille pétrifiée d’un géant de trois mètres. Très vite, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre dans tous les États-Unis. Des gens assoiffés de divertissement accourent de tous les horizons pour admirer la trouvaille. Conservé sous verre avec des tarifs de visite s’élevant à 50 cents par personne, le prétendu fossile fait sensation. Cependant, en février 1870, l’attraction est identifiée comme une simple sculpture de gypse locale. En dépit de cette découverte, le géant reste toujours exposé à ce jour.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Souvenez-vous donc qu’avec ses deux mains et beaucoup d’imagination… il est possible de concevoir un canular historique !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*