Soucoupes volantes : 1947, la première apparition des OVNIS

Soucoupes volantes : 1947, la première apparition des OVNIS

Aujourd’hui, l’intérêt pour l’espace et la vie extraterrestre est partout, c’est notamment un sujet de prédilection de la fiction au cinéma, dans la littérature et dans les jeux-vidéos. De nombreux témoignages sortent régulièrement et la mystérieuse Zone 51 fascine encore et toujours. Mais avez-vous une idée de quand date la première apparition de ces soucoupes volantes ? Les débuts de l’histoire des OVNIS remontent à 1947. Retour sur leur première observation officielle qui lança un véritable phénomène, encore d’actualité aujourd’hui. 

Soucoupes volantes : l’observation d’un pilote, Kenneth Arnlod

Les observations d’objets volants dans le ciel n’ont rien de nouveau. En effet, les soucoupes volantes firent leur première apparition il y a 74 ans.

Le 24 juin 1947, Kenneth Arnold, un jeune pilote et homme d’affaires américain âgé de 32 ans grimpa dans son avion monomoteur. Il travaillait au sein des services forestiers des États-Unis, en tant que membre du Search and Rescue Mercy Flyer, une organisation qui recherche et porte secours aux personnes en danger. Arnold était considéré comme un pilote expérimenté et était alors en mission de surveillance et à la recherche d’un avion militaire disparu depuis six mois.

Kenneth Arnold

Il décolla donc de l’Idaho, dans le nord-est du pays. Vers 15 heures il survolait enfin l’État de Washington quand son attention fut attirée par un éclair lumineux. Il pensa d’abord qu’il s’agissait d’une explosion mais il aperçut neuf objets blancs et lumineux se déplaçant à une vitesse stupéfiante. Kenneth ne le savait pas encore mais il venait d’assister à la naissance des soucoupes volantes.

La théorie des Russes

Après cette vision, Kenneth Arnold demeura très sceptique, sans bien comprendre ce qu’il venait de voir. Il raconta cette étrange histoire à ses amis pilotes. Il décrivit les objets en question comme blancs, arrondis à l’avant et triangulaires à l’arrière, un peu comme un cerf-volant. C’est ainsi que les soucoupes volantes adoptèrent la forme qu’on leur connait aujourd’hui. Toutefois, Kenneth ne se méfiait pas franchement de ces engins :

« Je trouvais très étrange de ne pouvoir distinguer leur queue, mais je supposais qu’il s’agissait en quelque sort d’engins à réaction. »

Dans son entourage, chacun avança son hypothèse. Certains pensèrent que ces objets étaient des missiles, compte tenu qu’une base aérienne se trouvait non loin de l’endroit où était Kenneth. D’autres affirmèrent qu’il s’agissait de machines soviétiques secrètes.

Nous étions après tout à la sortie de la Seconde Guerre mondiale et aux débuts de la Guerre Froide. Ainsi, avec la course à l’armement, tous les objets dans le ciel étaient tout plus ou moins suspects. Kenneth Arnold en bon patriote qu’il était, décida de raconter son histoire au FBI, au cas où ces objets blancs seraient effectivement des armes russes.

Implication et exagération des médias

Toutefois, personne ne le prit au sérieux au FBI, on refusa de le recevoir et de l’écouter. Notre pilote se tourna donc vers la presse pour se faire entendre. Il eut raison, la réaction des médias fut bien plus enthousiaste. Ainsi, dès le lendemain de son observation, l’Associated Press publia un article où il fut pour la première fois question de soucoupes volantes.

Soucoupes volantes médias

Les journaux s’emparèrent dès lors des termes « flying saucer » et « flying disk« , simples à dire et à retenir. En effet, le pilote avait comparé le déplacement des objets à celui de soucoupes ricochant sur l’eau, ainsi qu’à un moule et une assiette à tarte. Toutefois, les médias furent loin d’être fidèle à son témoignage, ils brodaient et faisaient du remplissage pour rendre le témoignage plus croustillant.

L’observation des soucoupes volantes se propagea et devint un véritable phénomène de société

Toute la presse nationale s’empara bien vite de la question des soucoupes volantes et de cette observation, tant et si bien qu’en quelques semaines, elles étaient partout. Il y eut alors une multitude de discours et d’avis. Le récit de Kenneth fut alimenté par ceux des témoins à qui il en a parlé. Puis on interrogea les militaires avant de demander l’avis des scientifiques et journalistes. Chacun développa sa propre théorie et explication.

Soucoupes volantes
Extrait du témoignage écrit de Kenneth Arnold remis à l’armée de l’air.

Les plus dubitatifs parlèrent d’un vol de pélicans blancs, certains scientifiques déclarèrent que ce n’étaient qu’une illusion ou hallucination. L’armée américaine engagea des experts et effectua de nombreuses enquêtes et rapports secrets. Le FBI se saisit également du dossier tellement tout le monde en parlait. Depuis ce premier témoignage, les observations se sont multipliées, comme si maintenant qu’il y avait un mot pour décrire les OVNIS, il y avait plus d’objets dans le ciel des États-Unis. L’été 1947 ne fut donc que le début de décennies d’observations de soucoupe(s) volante(s).

Finalement, la première observation des soucoupes volantes eut lieu en 1947 et les apparitions se sont depuis multipliés. Il y a eu un véritable engouement pour ce phénomène, une fascination qui ne s’est pas affaiblie depuis. Si les extraterrestres vous intéressent, nous vous proposons de découvrir différents designs d’aliens

 

Sources : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.