La maison Winchester : le lieu le plus « hanté » des États-Unis !

| | ,

Aujourd’hui visitée par un grand nombre de touristes, la maison Winchester est pourtant l’un des lieux les plus hantés des États-Unis

La maison Winchester : la maison la plus hantée des États-Unis ! - Cultea

La construction de la maison Winchester

Il existe à San José en Californie une invraisemblable construction : la maison Winchester.

Des drames familiaux

En 1862, William Wirt Winchester, fils d’Oliver Fischer Winchester, le fondateur et président de la Winchester Repeating Arms Company, épouse Sarah Lockwood Pardee. Mais en 1866, un triste drame s’abat sur le couple… Leur jeune fille, Annie Pardee Winchester, meurt quelques semaines après sa naissance des suites d’une maladie infantile. Sarah Winchester tombe alors dans une profonde dépression. Le couple n’aura pas d’autres enfants.

Quelques années plus tard, William hérite de la célèbre compagnie d’armes de son père, inventeur de la carabine à répétition. Le célèbre fusil Henry de 1860, fabriqué par la New Haven Arms Company, est utilisé en nombre considérable par certaines unités de l’armée de l’Union pendant la guerre de Sécession. William l’améliore et renomme la compagnie, la société Winchester Repeating Arms Company.

Mais William ne profite pas longtemps de son héritage, puisqu’il meurt de la tuberculose en mars 1881. Sarah Winchester se retrouve seule.

Ambrotype teinté à la main de Sarah pris en 1865 par la Taber Photographic Company de San Francisco - Cultea
Ambrotype teinté à la main de Sarah pris en 1865 par la Taber Photographic Company de San Francisco.

La malédiction des Winchester

Sarah pense rapidement qu’une malédiction plane sur sa famille. Elle décide alors de consulter un médium de Boston. Ce dernier confirme les inquiétudes de la veuve, lui expliquant que toutes les âmes tuées par les carabines Winchester sont en colère. Il lui conseille de construire une maison, pour elle et les esprits qui gravitent autour d’elle.

Résultat de recherche d'images pour "winchester house"

Sarah se rend donc en Californie à San José et achète une ferme de huit chambres près de Santa Clara. En 1884 débutent les travaux d’agrandissement de la maison, qui ne s’arrêteront qu’à sa mort en 1922. Elle dilapide sa fortune dans ce projet et exige que les travaux ne s’arrêtent jamais, de jour comme de nuit, à chaque instant de l’année. Ainsi, des équipes se relayent pour satisfaire sa demande. D’après le médium, tant que les travaux seront actifs, les esprits seront apaisés.

La veuve ne fait appel à aucun architecte. Elle dessine les plans sans avoir de formation, « guidée » par les esprits. Par conséquent, le caractère étrange de la maison s’intensifie et il n’est pas rare de se heurter à un escalier ne menant nulle part, ou à des portes ouvrant sur le vide. Un tel labyrinthe aurait pour but d’égarer et perturber les mauvais esprits.

Cet escalier de la maison Winchester mène au plafond - Cultea
Cet escalier de la maison hantée mène au plafond. (Getty Images)

En tout, ce sont 160 pièces, 40 chambres, 40 escaliers, 13 salles de bain, 6 cuisines et plus de 2 000 portes qui composent la maison. Le chiffre 13 est également omniprésent. Sarah pense que ce chiffre conjure les mauvais esprits. Du coup, on retrouve des façades à 13 fenêtres, des penderies aux 13 crochets…

Les travaux prennent fin le jour où Sarah meurt dans sa chambre, à la maison Winchester, le 5 septembre 1922

Chambre à coucher de Sarah Winchester - Cultea
Chambre à coucher de Sarah Winchester, au 2e étage, HABS.

Une attraction touristique

Sarah, d’après la biographe de Winchester Mary Jo Ignoffo, n’a fait aucune mention du manoir dans son testament. Les évaluateurs ont considéré la maison sans valeur en raison des dommages causés par un tremblement de terre en 1906, de la conception inachevée et de la nature peu pratique de cette construction. La demeure est vendue aux enchères à un investisseur local pour plus de 135 000 $. Celui-ci la loue pendant 10 ans à John et Mayme Brown, qui achètent finalement la maison.

La maison Winchester avant les dommages causés par le tremblement de terre de 1906 - Cultea
La maison Winchester avant les dommages causés par le tremblement de terre de 1906.

À peine cinq mois après la mort de Sarah Winchester, les nouveaux propriétaires ouvrent la demeure au public. La maison Winchester commence alors sa carrière d’attraction touristique et entre progressivement dans la culture populaire.

Aujourd’hui, la maison appartient à Winchester Investments LLC, une société privée représentant les descendants de John et Mayme Brown. Elle attire de nombreux touristes curieux de l’étrangeté de la maison. Certains ressentent des présences, d’autres pensent photographier un événement paranormal. Il est aussi rapporté que Sarah Winchester se baladerait encore entre les murs de la maison, laissant sur son passage un doux parfum de rose

Et vous, oseriez-vous visiter la maison Winchester ?

The following two tabs change content below.

Maurane Charles

Étudiante chercheuse en Histoire Contemporaine - Passionnée de littérature, de musique, de cinéma.
Précédent

« Brooklyn Nine-Nine » : la saison 8 sera la dernière…

Quand Icare vola trop près du soleil… jusqu’à se brûler les ailes

Suivant

5 réflexions au sujet de “La maison Winchester : le lieu le plus « hanté » des États-Unis !”

Laisser un commentaire