Y avait-il vraiment de la cocaïne dans le Coca-Cola ?

| | , ,

La présence de cocaïne dans le Coca-Cola est quelque chose dont on a tous déjà entendu parler. Mais est-ce un fait véridique ou une simple rumeur ? 

La création du Coca-Cola

John Pemberton, un pharmacien américain installé à Atlanta, crée le Coca-Cola en 1885. Étant addict à la morphine à la suite du traitement des douleurs dues à ses blessures survenues lors de la guerre de Sécession, il était en fait à la recherche d’une boisson qui pourrait le désintoxiquer de manière progressive. Pour ce faire, il s’inspire de la recette française du vin Mariani, créé par Angelo Mariani en 1863. Plus précisément, ce dernier était un vin de Bordeaux dans lequel on retrouvait des feuilles de coca. Pemberton appelle alors sa création le French Wine Cola. Dans cette boisson, on retrouve donc le fameux coca, des noix de kola et de damiana, mais aussi de l’alcool.

Statue de John Pemberton - Cultea
Statue de John Pemberton.

De la cocaïne à la place de l’alcool ?

Malheureusement pour notre pharmacien, le maire d’Atlanta interdit la vente d’alcool en 1885. Dès lors, on interdit par la même occasion le French Wine Cola, et il lui faut de fait trouver une version de la boisson sans alcool. Pemberton remplace alors l’alcool par de l’eau et du sirop et appelle sa nouvelle création le Coca-Cola. La même année, le pharmacien s’associe à Frank Robinson, un comptable. Les 2 hommes se rencontrent en 1885 avec l’associé de Pemberton, Ed Holland. La marque Coca-Cola et la Pemberton Chemical Company sont nées. Pemberton meurt en 1888, après avoir vendu la totalité des droits de la marque Coca-Cola à ses associés.

Bien qu’il n’y ait plus d’alcool dans le Coca-Cola, un ingrédient subsiste : la cocaïne. En effet, on retrouvait à l’époque l’équivalent de 9 mg de cocaïne dans un verre de la boisson ! Pour autant, cela ne posera aucun problème jusqu’en 1903. À ce moment-là, le Coca-Cola est un succès, mais l’opinion publique s’inquiète des conséquences de la consommation de narcotiques sur la population (rappelons toutefois que la cocaïne ne deviendra illégale aux États-Unis qu’en 1914). Encore une fois, il faut changer la recette de la boisson.

Utilisation de feuilles décocaïnisées

Le but de l’entreprise est de continuer à utiliser des feuilles de coca. Cependant, celles-ci contiennent des éléments psychoactifs : il s’agit donc de les extraire pour créer un produit sans cocaïne. Et c’est exactement ce que la firme va faire. On « décocaïnise » alors les feuilles utilisées pour fabriquer la boisson, afin qu’il ne reste aucune trace du psychotrope. Malgré tout, le procédé est imparfait, et ce, au moins jusque dans les années 1930. En effet, il est encore possible de trouver des traces de cocaïne dans le Coca-Cola à cette époque. Un contrôle effectué par US Food, Drug and Insecticide sur la boisson détecte effectivement des traces après 1929… Jusque dans les années 1980, l’entreprise continuera d’ailleurs à utiliser ces feuilles décocaïnisées.

Dans une interview donnée au New York Times en 1988, un des dirigeants de la marque s’est exprimé à ce sujet :

« Des ingrédients extraits de la feuille de coca sont utilisés, mais il n’y a pas de cocaïne dedans. »

Ancienne publicité pour le Coca-Cola - Cultea
Ancienne publicité pour le Coca-Cola.

Et aujourd’hui ?

Enfin, on sait que la marque est aujourd’hui consciente de l’interrogation sur la présence de cocaïne dans le Coca-Cola. En effet, on retrouve la question dans la rubrique Frequently Asked Questions des sites internet de Coca-Cola. Mais – chose étrange – la marque n’est pas tout à fait transparente, puisqu’on peut lire sur le site français :

« Non, Coca‑Cola ne contient pas de cocaïne ni tout autre substance nocive. De plus, cette substance n’a jamais été un ingrédient ajouté à Coca‑Cola. »

En soi, ce n’est pas en mensonge. On n’ajoutait en effet pas de cocaïne telle quelle, mais des feuilles de coca en contenant. Malgré tout, il y a bien eu de la cocaïne dans la boisson pendant plusieurs décennies…

Arrivée en France en 1919 par le biais de soldats américains, la création de John Pemberton est toujours aujourd’hui l’une des boissons les plus consommées au monde. Même si Coca-Cola essaie de taire l’ancienne présence du psychotrope dans sa boisson fétiche, l’histoire nous raconte autre chose

 

Sources :

The following two tabs change content below.

Lauren Puma

Stagiaire à Cultea et étudiante en Master Culture, patrimoine et médiation, je m'intéresse de très près à la culture pop, particulièrement à Marvel et Star Wars. Passionnée d'anglais depuis toujours, j'ai un goût prononcé pour les contenus dans cette langue ainsi que les pays où elle est parlée.
Précédent

Que s’est-il passé lors du soulèvement du Dos de Mayo ?

Une date de diffusion et un teaser pour la réunion de « Friends » !

Suivant

Laisser un commentaire