De nouveaux mondes à portée de clic : le streaming de jeux vidéo

Le streaming permet aujourd’hui aux jeux vidéo d’atteindre un public toujours plus important. De plus en plus de viewers préfèrent regarder plutôt que jouer. Comment expliquer l’importance du streaming dans le domaine du jeu vidéo ? Pourquoi certains apprécient davantage regarder des gamers jouer plutôt que de jouer eux-mêmes ?

Le streaming de jeux vidéo fait sa révolution ?

Depuis 2010, des amateurs de jeux vidéo se sont emparés de plateformes de partage de vidéos pour diffuser leurs propres expériences de jeux. À l’origine, il s’agissait essentiellement de YouTube, filiale de Google, et dans une moindre mesure la plateforme française Dailymotion.

De nombreuses chaînes YouTube ont alors émergé. Avec pour certaines des millions d’abonnés suivant régulièrement les tests et performances de joueurs. Ce phénomène a amené à la création, en 2011, d’une nouvelle plateforme de streaming permettant de regarder et commenter en temps réel des parties de jeux vidéo : Twitch.

Un exemple de gameplay sur la chaîne YouTube de Dan Field
live streaming sur Twitch

Twitch : un géant spécialisé dans le domaine du live streaming

Contrairement aux plateformes traditionnelles de partage de contenus, le géant américain Twitch s’inscrit dans un rapport instantané et interactif. Twitch permet aux participants de commenter en direct et de dialoguer entre eux, ainsi qu’avec le joueur via un chat. Rachetée en 2014 par Amazon pour 970 millions de dollars, la plateforme Twitch est rapidement devenue la référence dans le secteur de la diffusion en direct d’expériences de jeux. Au moment du rachat de Twitch par Amazon, Jeff Bezos indiquait que Twitch pouvait se targuer de près de 55 millions de visiteurs par mois.

Une plateforme sans égales

Ce statut convoité a conduit à l’ouverture, en 2015, de YouTube Gaming et Dailymotion Games. Ces plateformes similaires étaient destinées à la diffusion en direct et basées sur un modèle interactif. Ces expériences ne sont cependant pas arrivées à obtenir la même audience. La plateforme YouTube Gaming a ainsi fermé en mai 2019, tandis que Dailymotion Games est devenue inactive.

YouTube Gaming et Dailymotion Games, deux tentatives avortées

Plus de 10 milliards d’heures vues en 2019, dont 47% en Europe

La force de Twitch est d’avoir su très tôt s’approprier le phénomène du live streaming. Le tout en fidélisant une cible férue d’interactivité et d’expériences personnalisées. Ses publics rassemblent les 13-34 ans et un public majoritairement masculin. Sur Twitch, environ 1,5 millions d’utilisateurs se sont connectés en même temps dans le monde en 2020.  Le 20 septembre 2020, Melissa Simonidirectrice commerciale de Twitch France, annonçait sur France Culture plus de 10 milliards d’heures vues en 2019, dont 47% en Europe.

Ce record d’audience s’appuie sur la présence de personnalités du monde du gaming, qui ont migré d’une pratique de diffusion classique vers le live streaming, à l’image du Français Squeezie (bénéficiant actuellement de 15 millions d’abonnés sur YouTube et 2,2 millions de followers sur Twitch) ou de l’Américain Ninja (possédant à ce jour de plus de 24 millions d’abonnés sur YouTube et 15,8 millions de followers sur Twitch). L’attrait repose aussi sur des émissions exclusives pour Twitch (185 millions d’émissions exclusives en 2019). Mais aussi sur des participations spontanées. En effet, tout le monde peut devenir librement streamer sur Twitch.

Un tournant pour le live streaming

En 2020, les restrictions imposées par de nombreux pays dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 ont participé au développement et au record d’audience observé pour la plateforme Twitch, tant par une plus grande disponibilité des participants, que par une diversification des contenus diffusés en direct. La plateforme n’a toutefois pas attendu l’épidémie pour enrichir ses programmes.

Dès 2016, une nouvelle catégorie a été pensée, « In Real Life », afin de permettre à des streamers de proposer d’autres expériences, en particulier des moments de sociabilité (« just chating »). Le format de Twitch a désormais évolué et propose de s’abonner à des thématiques comme « Musique » ou « Nourriture et boissons ». Cela bien sûr en plus de l’activité principale « E-sport », permettant de suivre en direct des compétitions de jeux vidéo.

Cette diversification des expériences proposées permet d’atteindre des domaines éloignés du jeu vidéo. Notamment la mode, avec la diffusion du défilé printemps-été 2021 de la marque anglaise Burberry en septembre 2020. Les participants pouvaient choisir leur angle de vue privilégié et commenter en direct le défilé.

Avec le confinement, des personnalités du monde du sport comme Gaël Monfils (près de 98 000 followers sur Twitch, en septembre 2020) et Tony Parker se sont emparés de Twitch. Idem pour des stars de la musique, à l’image de Lady Gaga.

Gaël Monfils a ainsi lancé sa propre émission en direct sur Twitch : Smash Club. Pensée dans un premier temps pour partager ses matchs de tennis sur Playstation, elle est devenue avec le confinement en France, un lieu d’échange avec d’autres personnalités sportives et leurs communautés.

Pour des créateurs réguliers, issus ou non du monde du gaming, il s’agit de créer une communauté avec laquelle partager un contenu spécifique, sur le format d’échanges ou de masterclass.

Un espace d’expression politique

Dès 2019, conscients du potentiel représenté par Twitch pour atteindre des jeunes publics, des hommes et femmes politiques utilisent la plateforme pour échanger avec leurs concitoyens, notamment Jean-Luc Mélenchon en France ou Donald J. Trump aux Etats-Unis. Ce phénomène se retrouve également dans l’appropriation d’Animal Crossing par des personnalités politiques, à l’image de Joe Biden.

Le "Grand Débathon", organisé par le compte Accropolis en février 2019, a permis à une dizaine de ministres français de parler de citoyenneté et d'environnement en streaming et de répondre aux questions des participants
Le « Grand Débathon », organisé par le compte Accropolis en février 2019, a permis à une dizaine de ministres français de parler de citoyenneté et d’environnement en streaming et de répondre aux questions des participants

L’art et la manière de regarder d’autres jouer à des jeux vidéo

Face à ce phénomène, conduisant à regarder plutôt qu’à jouer, nombreux sont ceux qui pourraient s’interroger sur l’intérêt ou le bien-fondé de cette activité. Il convient alors de comprendre les différentes aspirations qui amènent les viewers à regarder des vidéos de gamers, qu’il s’agisse de live streaming ou de vidéos préenregistrées.

Un attrait pour la performance

À la manière des compétitions de sport, les compétitions de jeux vidéo, appelées e-sport, ont leurs propres publics. D’après une étude de l’agence Newzoo, l’audience de l’e-sport s’élevait en 2017 à 191 millions de spectateurs réguliers et 194 millions de spectateurs occasionnels. 42% de ces spectateurs ne jouent pas eux-mêmes aux jeux vidéo dont ils regardent les compétitions en ligne.

On observe ici des publics qui s’intéressent davantage à l’aspect compétitif du jeu vidéo. Les viewers éprouvent du plaisir en assistant à la confrontation entre des joueurs possédant un très bon niveau de performance ou une capacité à réussir le plus rapidement possible les difficultés qui leur sont présentées.

Twitch a fondé son activité sur l’e-sport et la diffusion en direct de compétitions entre joueurs, à la fois sur des jeux de stratégie comme League of Legens ou Dota 2, et sur des jeux de survie comme PUBG et surtout Fortnite – capitalisant 10% des vues totales sur Twitch en 2018. Gotaga (2,4 millions de followers sur Twitch), streamer français surnommé « The French Monster », est un compétiteur acharné particulièrement connu pour ses performances sur Fortnite. Le Français ZeratoR, streamer actif sur Twitch (920 000 followers) est également devenu commentateur des compétitions d’e-sport et organisateur d’événements caritatifs « Z event », à destination de la communauté de viewers d’e-sport.

Se faire un avis et comprendre les mécaniques d’un jeu

Avec 120 milliards de dollars de bénéfices en 2018, le marché du jeu vidéo s’est particulièrement imposé en Asie (54,3 milliards de dollars en 2018), en Amérique du Nord (14,8 milliards de dollars) et en Europe (11 milliards de dollars) d’après l’étude réalisée par SuperData. Toujours selon cette enquête, 74% des joueurs déclarent jouer de manière occasionnelle. Sur un marché particulièrement saturé et fort de plateformes d’achat toujours plus nombreuses, le consommateur doit se faire sa propre idée du jeu – au-delà de la classique bande-annonce. C’est là qu’interviennent les gameplay (vidéos publiées ou partagées en direct d’un joueur présentant sa propre expérience de jeu). Ils permettent de comprendre très rapidement si l’esthétique et les mécaniques du jeu nous conviennent. Le gameplay est un bon moyen de découvrir un jeu à travers l’expérience d’un autre joueur.

Les gameplay peuvent être principalement l’apanage de passionnés partageant avec leur communauté leur propre découverte du jeu, mais les studios de jeux ont compris l’intérêt de fournir à certains gamers des clefs pour tester le jeu avant sa sortie. Cela leur permet d’attirer davantage de consommateurs qui pourront acheter le jeu de manière anticipée ou attendre la sortie officielle. Les chaînes Twitch et YouTube du Français Mistermv (respectivement près de 493 000 followers et 350 000 abonnés) s’attachent ainsi à faire découvrir des jeux récemment publiés.

L’intérêt pour les viewers est double : se faire rapidement une idée sur un jeu et être en mesure de récupérer des conseils et des recommandations de joueurs.

Vivre une expérience particulière

Au-delà de l’aspect compétitif de l’e-sport ou de la recherche de conseils, la diffusion de parties de jeux vidéo peut être vécue comme une expérience particulière pour le viewer. À travers le fait de regarder un gamer jouer se rejoignent plusieurs émotions, celles d’abord liées à la personnalité du joueur. Une communauté se fonde en effet sur la capacité du joueur à fédérer autour de lui des participants. L’humour d’un joueur et son charisme sont au cœur de l’expérience recherchée par ses followers. Un gamer peut également s’approprier un champ spécifique du jeu vidéo, rassemblant ainsi autour de lui des viewers passionnés.

Parmi les jeux développés, certains se fondent sur un aspect particulièrement esthétique. Regarder un personnage évoluer dans un environnement spectaculaire ou observer la construction d’une ville deviennent des expériences esthétiques reposantes. On trouve, parmi ceux qui observent des gamers jouer, des personnes qui ne souhaitent pas jouer elles-mêmes. Elles vont simplement aimer voir les expériences de jeu de gamers pour se détendre. La chaîne YouTube de Dan Field (plus de 300 000 abonnés en septembre 2020) présente ainsi essentiellement des gameplay de jeux indépendants pour un public niche. Parmi ses vidéos, on peut admirer pendant des heures l’évolution d’un village médiéval, tout en profitant de son caractère enjoué et bienveillant.

Avec l’obsolescence des outils informatiques, il est devenu presque impossible de jouer à des jeux qui datent de plusieurs années. Des joueurs développent depuis quelques années des chaînes spécialisées dans le retrogaming. On peut citer la chaîne française Joueur du Grenier (3,46 millions d’abonnés sur YouTube) qui dépoussière notamment les jeux qui ont marqué les années 2000. Le viewer peut alors vivre une expérience régressive plaisante, celle de redécouvrir les jeux qui ont marqué son enfance.

En s’appuyant sur le plaisir que peuvent ressentir les viewers en regardant des expériences de jeu, le streaming se développe et propose des offres variées allant du contenu publié sur des plateformes de diffusion au live streaming interactif. Dans le secteur du jeu vidéo, la plateforme Twitch s’impose comme un modèle difficilement égalable, fort de sa capacité à se diversifier et à proposer pour les jeunes générations un contenu riche et varié. Pour les éditeurs de jeux vidéo, il est devenu indispensable d’intégrer Twitch et YouTube à leurs campagnes promotionnelles. Le live streaming proposé par Twitch et les plateformes d’hébergement de vidéos, comme YouTube, se complètent et s’enrichissent pour offrir à tous la possibilité d’avoir des mondes à portée de clic.

1 Rétrolien / Ping

  1. Z Event 2020 : Le marathon du jeu vidéo aide Amnesty International

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*