« Control : AWE » (Remedy), que vaut le prologue au Remedy Universe ? [Test]

"Control : AWE" (Remedy), que vaut le prologue au Remedy Universe ? [Test]

Attendu comme le DLC le plus important de Control, AWE n’est pas seulement la nouvelle mission de Jesse Faden contre le Hiss. Il est aussi la première étape d’un renouveau scénaristique pour le studio Remedy à travers une mission courte mais intense. 

Lors du State of Play du 6 août 2020, Sam Lake, le directeur créatif de Control à enfin officialisé les nombreuses théories autour de son jeu. Ainsi, Control est bel et bien une sorte de suite du jeu Alan Wake (2010). Il révèle ainsi :

Pendant plus de 10 ans, nous avons eu un rêve fou. L’idée que les histoires racontées dans certains de nos jeux seraient connectées les unes aux autres, un monde connecté d’histoires et d’événements avec des personnages et des traditions partagés. Chaque jeu est une expérience autonome, mais chaque jeu est également une porte d’entrée dans un univers plus vaste avec des opportunités passionnantes pour des événements croisés. Lentement, patiemment, dans les coulisses, nous avons planifié et comploté pour en faire une réalité. Je suis absolument ravi de vous dire que maintenant, le moment est venu de faire le premier pas concret sur cette route, en établissant le Remedy Connected Universe. Vous n’avez aucune idée à quel point cela me fait plaisir de pouvoir enfin faire cette déclaration.

A l’instar du Marvel Cinematic Universe, le Remedy Connected Universe réunira toutes les œuvres du studio dans une seule et même histoire similaire. Le studio compte bien sur AWE pour poser les bases. Cependant n’en demandez pas trop, tant l’extension n’est vraiment qu’une présentation de ce que le studio compte faire par la suite.

"Control : AWE" (Remedy), que vaut le prologue au Remedy Universe ? [Test]

AWE : Plaisant mais très frustrant

Sam Lake et son équipe ont très bien compris que le retour de l’écrivain maudit serait un comble pour les fans. Quel bonheur de le voir guider Jesse Faden tout en luttant contre sa propre folie suite à la fin de ses aventures! Cependant, sa présence n’est que subliminale et par le biais d’hologrammes et documents, n’espérez pas interagir avec lui ! Continuant à écrire un roman qu’il ne semble jamais pouvoir finir, Alan prévient de l’existence de la Troisième Chose cachée dans l’obscurité du Secteur des Enquêtes du Bureau. A l’instar du jeu Alan Wake, vous allez devoir utiliser la lumière pour vaincre les ténèbres tout en puisant dans le gameplay varié de Control. Autant dire que Remedy n’a pas fait les choses à moitié pour jouer avec nos nerfs, notre plaisir mais aussi notre frustration.

Vous entendrez parler de tout ce qui faisait l’histoire de l’écrivain mais vous ne verrez rien de tout cela. Le jeu offrira peu de réponses, mais continuera de vous donner beaucoup plus de problématiques. Pas de Bright Falls, pas de Old Gods of Asgards mais beaucoup de documentations les concernant. Ces documents seront une véritables mines d’or pour comprendre l’intrigue. Egalement, vous deviendrez la proie d’un personnage porté disparue dans le jeu et dont l’apparence vous rappellera un croque-mitaine… Pour celles et ceux qui s’en souviennent dans Alan Wake, son sort est resté indéterminé après avoir été attaqué par l’Ombre Noire…

Cela fait dix ans que l’on attend le retour d’Alan Wake et on ne peut s’empêcher de penser que, malgré la cohérence de l’extension, on aurait aimé en voir bien plus. Surtout que le précédent DLC The Foundation était bien plus riche en contenu. A la fin d’AWE dont la durée de vie vous occupera une petite après-midi, on reste sur sa faim et on se rend compte qu’on a peut-être trop fantasmé sur le retour potentiel de l’écrivain… Heureusement, vous pouvez aussi compter sur plusieurs éléments cachés menant à des cinématiques surprises en cherchant de vous même. Un petit indice ? N’oubliez pas que la musique « Take Control » possède des messages inversés. Peut-être mène-t’elle à une salle cachée annonçant une nouvelle piste du Remedy Connected Universe ?

N’allez pas croire que l’extension AWE est inutile. Si le prologue du RCU s’avère très léger, il permet néanmoins de jouer avec la nostalgie du fan. Et d’espérer immédiatement la véritable suite d’Alan Wake ! En attendant, vous pouvez redécouvrir Control à travers son Ultimate Edition qui est compatible avec les consoles next-gen… 

Bande-annonce Control – Ultimate Edition (Remedy) :

A lire également : « Vader Immortal » épisode 1 est une superbe expérience de réalité virtuelle ! [test]

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*