Connaissez-vous la tendance vintage ?

Depuis plusieurs années, une tendance particulière semble vouloir rester. Entre éthique, mode et consommation responsable, la mode vintage a le vent en poupe. De nombreuses marques se mettent à proposer des tenues de style vintage. Les influenceuses sur les réseaux sociaux ont tendance à afficher leur amour pour ce type de consommation. Alors, véritable phénomène de société ou mode éphémère ? Décryptage de la tendance. 

Qu’est-ce que le vintage ?

Littéralement, le mot « vintage » signifie ancien. La mode vintage est donc un modèle de consommation basé sur les vêtements de seconde main et d’anciennes collections. Dans le jargon des modeuses, il y a d’ailleurs une différence entre seconde main et vintage. Le vintage étant ce qui date d’avant les années 2000 et la seconde main d’après les années 2000. Bien sûr, dans ce vaste monde, il y a des puristes. Ceux-ci estiment que dès les années 1980, on doit parler de seconde main. En effet, dès les années 1980 la consommation de ce qu’on appelle la Fast-Fashion a commencé à augmenter. La mode vintage se veut éthique et anti Fast-Fashion. La Fast-Fashion étant l’ensemble des vêtements proposés par l’industrie textile qui produit dans des pays où la main d’œuvre est bon marché. Les collections de Fast-Fashion se renouvellent sans cesse.

Pourquoi cette tendance depuis plusieurs années ?

Bien que cette tendance tende à se généraliser depuis environ un an et encore plus avec le confinement, cette méthode de consommation plus responsable a le vent en poupe depuis déjà plusieurs années. En effet, de nombreuses personnes ont eu une prise de conscience sur les conditions de fabrication de leurs vêtements et ont trouvé un moyen alternatif de consommer. De plus, c’est aussi un moyen pour les petits budgets de s’habiller pour peu cher. En effet, dans les friperies parisiennes, on croise une majorité d’étudiants ou de jeunes adultes. Dans d’autres pays européens où le vintage est à la mode depuis plus longtemps, les sélections sont plus pointues et donc plus chers.

Cette tendance s’observe tout de même à grande échelle sur le continent, mais aussi au Japon et aux Etats-Unis. Finalement, la génération qui s’intéresse le plus au vintage semble éprouver une forme de nostalgie face à une époque où l’uniformisation est de mise.

Des tendances vintages multiples

Le vintage n’est pas une tendance unique. En effet, les personnes qui portent du vintage cherchent aussi un moyen de se différencier et de s’identifier à une culture mode différente de celle d’aujourd’hui. Il y a de nombreux styles qui se côtoient. D’ailleurs, c’est même la mode des podiums qui s’adapte à cette nouvelle tendance et non l’inverse.

Le Streetwear

Depuis plusieurs années, le style vintage le plus répandu s’inspire des années 80/90s. En effet, c’est ce style qu’ont adopté la plupart des jeunes qui s’aventurent dans les friperies après les cours ou le week-end. Ce style, composé de vêtements Streetwear et Sportswear à l’américaine, était il y a quelques années le plus accessible en termes de tarifs. Il était possible de trouver une tenue pour moins de 10/15€. Aujourd’hui, la tendance s’étant étendue, il est devenu presque hors-de-prix de se procurer un jogging Champion ou Nike des années 90s. D’ailleurs, ces marques ont redéveloppé leurs anciennes collections et la hype du Streetwear n’a jamais été aussi forte. Sans parler des sneakers qui se vendent à prix d’or.

Exemple de tenue Streetwear.

 

Vintage Pin-up

La seconde tendance la plus répandue est la tendance pin-up. Ici, les clientes ont tous les âges et ont un budget bien plus conséquent. En effet, les vêtements fabriqués dans les années 1940/1950 coûtent plus chers. La raison est simple : ils sont plus anciens et ont souvent subit un travail de restauration avant d’être proposés à la vente. Le but des acheteuses est ici de retrouver une élégance considérée comme perdue avec la mode d’aujourd’hui. Pour obtenir leur style fifties, certaines n’hésitent pas à acquérir des pièces plus récentes mais reproduites dans un style années 50. En effet, dans les années 1980, c’est une tendance qui était revenue et donc il existe de nombreuses reproductions de qualité datant de ces années. Dita Von Teese est la cheffe de file de ces femmes qui sont à la recherche de l’élégance d’après-guerre.

Dita Von Teese.

Sixties/Seventies

Dernière tendance, très récente cette fois, la tendance seventies. Depuis un an ou deux, il est possible de trouver un certain nombre de références aux années 70 dans la mode. En effet, voilà deux hivers que le psychédélique et les couleurs sont de retour dans la mode. Cette tendance est présente en France, mais est surtout remarquable dans les pays anglophones. La raison est que la Grande-Bretagne et les Etats-Unis sont les pays où cette tendance a été la plus forte dès les années 70. C’est donc là que se trouvent les stocks de vêtements seventies. C’est aussi peut-être dans ces pays que les fashionistas osent le plus arborer ces couleurs criardes et ces motifs floraux si caractéristiques. Cependant, la tendance tend à percer en France essentiellement par des accessoires et chaussures. C’est d’ailleurs l’esprit Woodstock qui ressort le plus de cette tendance.

Exemple de look sixties/seventies.

Où acheter du vintage ?

Cette question est souvent posée par les néophytes qui espèrent avoir les meilleures adresses uniquement avec cette question. Cependant, avec le développement de cette tendance, les perles rares deviennent difficiles à trouver.

En boutique

Il faut aimer fouiller et jouer des coudes. De plus, aujourd’hui très peu proposent des sélections pointues. De nombreuses chaînes se sont créées à l’image des chaînes de Fast-Fashion, mais pour le vintage. En France, Kiloshop, Freepstar et Madvintage dominent le marché. En Europe, seul Episode Vintage s’est exporté dans notre pays depuis Amsterdam. Ailleurs, il faut chercher, se renseigner, ne pas hésiter à se rendre dans des solderies, ressourceries (Emmaüs).

En ligne

C’est là que la sélection se fait plus intéressante et pointue de nos jours. De nombreuses fans de vintage se sont lancées dans l’aventure. Leur but étant de proposer des vêtements vintages, dans un style qu’elles aiment, qui leur ressemble. En effet, il est possible de trouver des vendeuses entièrement dédiées aux années 50, d’autres aux pièces de luxe… Pour les boutiques en ligne plus connues, il y a Vestiaire Collective où l’on peut trouver des pièces de seconde main de luxe. Enfin, pour acheter de seconde main ou vintage, c’est bien sur le géant Vinted qui domine le web. Internet est la nouvelle caverne d’Ali Baba des chineurs et des fashionistas.

Aujourd’hui, le vintage est une grande partie du marché de la mode. Cependant, les marques de Fast-Fashion tentent tout de même de lui damer le pion en sortant des collections inspirées par le vintage. Sur les podiums, les marques de haute-couture s’inspirent elles aussi de plus en plus de ces tendances et reviennent parfois aux valeurs fondamentales de leurs marques. Le vintage est avant tout une tendance mode, mais sa valeur éthique n’est pas oubliée par la plupart de ses consommateurs. Est-ce la seule tendance faite pour durer ? Seules les années nous le diront… 

Pour retrouver les tendances de cet automne, c’est par ici.

1 Rétrolien / Ping

  1. 5 activités à faire sur Paris sans avoir à sortir son porte monnaie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*