« Tekken » : qui est Heihachi Mishima, l’antagoniste ultime ?

"Tekken" : qui est Heihachi Mishima, l'antagoniste ultime ?

A l’origine de l’histoire de Tekken, il y a Heihachi Mishima. Puissant homme d’affaires et père ignoble, il est surtout une véritable icône du jeu vidéo. Retour sur son parcours.

La haine dans le sang

Heihachi est un homme polyvalent. Après avoir récupéré l’entreprise de son père Jinpachi suite à une lutte acharnée, il la transforme à son image. De Tekken Corporation à Mishima Zaibatsu, tout change. Il crée notamment une armée privée du nom de Tekken Force dans l’idée d’un jour conquérir le monde. C’est également avec ceci en tête qu’il crée le King of Iron Fist Tournament, un tournoi d’arts martiaux dans lequel il espère trouver de puissants alliés. Il n’a aucun scrupule et est prêt à tout pour arriver à ses fins.

Heichachi Mishima est un homme à la figure imposante et aux cheveux en pic. Il pratique le karaté de style Mishima, un art martial créé par son père. 

Heihachi dans le 1er Tekken

Une famille maudite

La famille Mishima descend d’une longue lignée de guerriers puissants. Jinpachi, père de Heihachi, est l’un des plus puissants combattants qui existent à son époque. Il invente le karaté de style Mishima, dont il transmet l’apprentissage à sa famille. Le fils s’entraîne avec ferveur et rencontre une femme du nom de Kazumi dans son dojo. Très vite, ils tombent amoureux l’un de l’autre et fondent une famille. Le petit Kazuya naît de cette union. 

Tout bascule 5 ans plus tard lorsque des évènements tragiques s’enchaînent. Tout d’abord, Heihachi combat son père et prend la tête de sa compagnie. Avant que celui-ci ne puisse faire quoi que ce soit contre lui, il l’emprisonne sur une île isolée. Un peu plus tard, le comportement de Kazumi change drastiquement. C’est comme si la jeune femme changeait de personnalité d’un jour à l’autre. Elle se rend compte qu’elle est en réalité habitée par une sorte de démon et que c’est aussi le cas de son fils.

Devil Kazumi dans un flashback de Tekken 7

Soucieuse du monstre assoiffé de pouvoir que devient son mari, elle entreprend de le tuer. La raison est en réalité plus profonde, elle l’a épousé seulement car sa lignée est faite pour détruire le mal. Selon ses dires en tout cas, la contradiction étant certaine lorsqu’une démone prononce de telles paroles. Après un combat acharné, Heihachi étrangle Kazumi qui succombe.

Rivalité père/fils

Juste après la mort de sa mère, Kazuya confronte son père et l’accuse du crime. L’enfant de 5 ans ne fait pas le poids face à son père qui le jette du haut d’une falaise. Il survit mais garde une cicatrice à vie. Son père continue à parfaire son éducation au combat.

Une vingtaine d’années plus tard, Heihachi crée le King of Iron Fist Tournament qui a lieu dans le premier Tekken en 1994. Après avoir présélectionné des candidats du monde entier, 8 finalistes s’affrontent. Kazuya est l’un d’entre eux et il terrasse son père en finale. Désireux de prendre sa revanche, il le soulève pour le jeter d’une falaise. Il se tourne ensuite vers la caméra et sourit, satisfait. 

Kazuya jette Heihachi du haut d’une falaise

Heihachi survit à la chute, mais perd tout ce qu’il a. Kazuya prend la tête de la Mishima Zaibatsu et prend tout son argent. Il part donc s’entraîner au fin fond des montagnes accompagné de son ours domestique, Kuma, qu’il entraîne également au karaté de style Mishima. Son fils reprend le tournoi et organise une seconde édition à laquelle il compte bien participer.

Le retour du roi

Heihachi remporte le second King of Iron Fist Tournament face à Kazuya. Il décide de le jeter d’un volcan en éruption pour éviter définitivement qu’il ne revienne saboter ses plans. Il revient donc à la tête de l’entreprise familiale et reprend là où il en était. Pour accroître sa puissance, il crée la Tekken Force qui fait office d’armée privée. Il tente étrangement de rétablir la paix dans le monde en envoyant cette armée régler de nombreux conflits. Il aide aussi les pays très pauvres à se nourrir.

Mais derrière ses airs de justicier, Heihachi n’a pas changé. Il cherche en réalité à séduire l’opinion publique et la Tekken Force possède des unités surentraînées qu’il aimerait modifier génétiquement, quitte à entraîner la mort des sujets. De nombreux enfants subissent des tests auxquels ils ne survivront pas.

Quelques années plus tard, il ordonne à la Tekken Force de mener des recherches dans un temple mexicain. Son équipe disparaît mystérieusement en invoquant un dieu du combat, exactement ce qu’Heihachi cherchait là-bas. Il se met activement à sa recherche, en se disant que rien ne pourra l’arrêter dans sa conquête du monde s’il le trouve.

Nouvelle génération

Les évènements de Tekkenprésentent une nouvelle génération de combattants, pour la plupart liés à d’anciens personnages de l’univers. Ils sont jeunes et certains sont scolarisés dans une école fondée par Heihachi : la Mishima High School, qui sert aussi de camp d’entraînement à la Tekken Force. Parmi les nouveaux de la saga, on retrouve Jin Kazama, fils de Kazuya. Le jeune homme lui apprend son existence alors qu’il a déjà 15 ans. Il lui demande de l’aide, sa mère ayant disparu après s’être confrontée à la mystérieuse force trouvée au Mexique.

Le patriarche garde en tête d’utiliser Jin pour attirer le dieu du combat et ne veut aucun bien à son petit-fils. C’est toujours dans l’optique d’attirer le monstre qu’il organise la troisième édition du King of Iron Fist Tournament. La créature du nom d’Ogre est attirée, mais abattue par Jin. Voyant son désir de conquête du monde s’effondrer sous ses yeux, Heihachi demande à son armée de fusiller le jeune homme. A la surprise générale, il se relève sous une forme démoniaque et projette violemment son grand-père au sol avant de s’enfuir.

Jin se transforme en Devil Jin à la fin de Tekken 3

Acharné, Heihachi cherche à recréer Ogre à l’aide d’échantillons de son ADN. Ironie du sort, il manque le gène démoniaque pour créer une telle créature. Il se met donc à la recherche de Jin, en vain. Il apprend par la même occasion que Kazuya a été gardé en vie par la G Corporation, une société de biotechnologie aux grands moyens. Alors qu’il tente de récupérer son corps, son fils se réveille et terrasse ses forces armées avant de prendre la fuite.

« Heihachi Mishima… is dead »

Heihachi lance le 4ème King of Iron Fist Tournament et promet au vainqueur qu’il prendra la tête de la Mishima Zaibatsu. Ainsi, il espère attirer Kazuya et Jin pour leur dérober leur gène démoniaque. Les deux hommes combattent comme prévu. Le patriarche gagne face à son fils et l’emmène jusqu’à Jin, qu’il a séquestré pendant la fin du tournoi. La face démoniaque de Kazuya se réveille et il veut détruire son fils, qui se réveille sous sa forme Devil Jin et terrasse les deux hommes.

A leur réveil, ils sont attaqués par un nombre impressionnant de robots de la G Corporation. Submergé, Heihachi est annoncé mort après une explosion déclenchée par les machines.

Heihachi dans l’explosion

Bien évidemment, il survit. Il se réveille des mois plus tard et se tient à l’écart de la société alors que Jin a repris la tête de la Mishima Zaibatsu et a déclaré la Troisième Guerre mondiale.

« Heihachi Mishima… is (really) dead »

Heihachi reste à l’écart pendant un moment, terré dans sa maison gardée par une équipe de sécurité. Lars Alexandersson, son fils illégitime, parvient à y pénétrer dans le but de l’assassiner. Ce dernier lui tire une balle en pleine tête, que le vieillard arrête avec ses dents. L’affrontement s’arrête ici, mais la scène devient un indicateur iconique de sa puissance, ainsi que de la légèreté dont Tekken peut faire preuve.

Peu de temps après, Jin disparaît. C’est l’occasion parfaite pour Heihachi de reprendre son entreprise en main. Il s’y introduit, vainc tous les gardes et s’assoit une nouvelle fois dans le siège du patron. Ces évènements surviennent dans Tekken 7, l’ultime chassé-croisé des Mishima. Au cœur de la guerre, la Mishima Zaibatsu et la G Corporation se battent sans relâche. Tenues respectivement par Kazuya et Heihachi, chacun veut prendre le beau rôle de sauveur tout en cherchant Jin.

Après de nombreuses péripéties, dont la rencontre avec un Akuma prêt à le tuer pour servir Kazumi, Heihachi fait face à son fils. Comme pour lui rappeler sa supériorité, il lui donne rendez-vous sur un volcan en éruption. C’est un combat presque interminable qui s’ensuit. Kazuya donne le coup fatal à son père avant de le jeter dans le volcan, mettant fin pour de bon à la vie du grand despote.

Kazuya tue définitivement Heihachi

L’impact d’Heihachi sur le monde du jeu vidéo

Heihachi Mishima est Tekken, au même titre que ses descendants. Figure d’antagoniste mégalomane parfaite, il a permis à sa licence toutes les extravagances possibles. On note par exemple un mode arcade qui se déroule dans un parc d’attractions à l’effigie du bonhomme… Il apparaît dans tous les jeux, cross-over et divers médias qui ont découlé de la saga jusqu’à récemment. C’est un impact monumental. Au-delà de ça, il est aussi pour le créateur Katsuhiro Harada la représentation d’une génération de Japonais qui ont vécu la guerre. Il prend l’aspect strict de ces hommes et le pousse à l’extrême en créant un conflit intergénérationnel violent.

La mort définitive d’Heihachi est un moment crucial de Tekken, mais aussi du jeu vidéo dans sa globalité. Tekken 8 sera le premier jeu où il n’apparaît pas dans le roster de base. On ne sait pas s’il reviendra dans un potentiel DLC ou dans des flashbacks, mais il est bel et bien mort. Harada  l’a confirmé à de maintes reprises.

Le gameplay d’Heihachi dans Tekken 7

4 Replies to “« Tekken » : qui est Heihachi Mishima, l’antagoniste ultime ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *