Site icon Cultea

« House of the Dragon » s’offre une introduction très efficace ! [Critique]

"House of the Dragon" s'offre une introduction très efficace ! [Critique]

On l’attendait avec impatience ! House of the Dragon est l’une des séries événement de l’année. Ce spin-off de Game of Thrones prend place 172 ans avant les événements que nous connaissons et retracera la chute de la maison Targaryen. Et autant dire que ce premier épisode n’a pas à rougir de la comparaison avec son illustre grande sœur. La série s’offre ainsi un pilote très réussi, où les intrigues familiales côtoient les enjeux du pouvoir suprême… 

Synopsis : Le Roi Viserys, souverain de Westeros, craint pour sa succession. N’ayant pas de descendance mâle, il sait que les conflits de succession pourraient éclater à sa mort. Face aux tensions et aux jeux de pouvoir, il prend une décision controversée pour la succession au trône…

House of the Dragon : un spin-off très bon élève

En tant que série dérivée de Game of Thrones, c’est un lourd fardeau qui pèse sur les épaules de House of the Dragon. Le show doit à la fois se placer dans la continuité de cette série culte, tout en se démarquant… Ce premier épisode a d’ores et déjà de quoi rassurer les fans de la licence.

Malgré la densité d’informations, House of the Dragon parvient à ne pas nous perdre dans son marasme politique. La série nous présente, dès le premier épisode, une batterie de personnages (Rhaenyra, Viserys, Daemon…) parfaitement définis. Une caractéristique que l’on retrouvait déjà dans le pilote de Game of Thrones. Ainsi, dès la fin de cette introduction, les enjeux sont posés et les dés sont jetés pour le conflit imminent.

Les déboires familiaux et les relations interpersonnelles sont impeccablement mis en scène, nous donnant déjà envie d’en savoir plus sur leurs évolutions. Car nul doute que les jeux d’alliances, les trahisons et les coups bas seront monnaie courante. Il est tout aussi probable que les personnages détestables d’aujourd’hui ne deviennent les héros de demain (et vice-versa).

La question est maintenant de savoir qui seront les premières victimes de ce conflit entre Targaryen… Car il ne faut pas se faire d’illusions, le sang des humains et des dragons sera versé. Et quiconque a suivi Game of Thrones sait que personne n’est à l’abri.

Une réalisation soignée

Bien que le premier épisode n’offre que peu de grand spectacle, on ne peut nier la qualité graphique de cette série. Tout comme sa grande sœur, House of the Dragon s’illustre par son esthétique léchée, ses costumes détaillés et ses effets spéciaux soignés.

Les quelques dragons apparus sont tout bonnement magnifiques et aux designs variés, leur permettant de se démarquer les uns des autres (ce qui sera rudement pratique lors des batailles). SI les cadrages ne se démarquent pas par leur originalité, ceux-ci s’avèrent efficaces et sont servis par une photographie millimétrée.

On peut toutefois regretter le manque de diversité géographique (et donc de décors). Mais House of the Dragon ne se prête malheureusement pas autant au voyage que Game of Thrones. Reste à savoir si cela desservira la série ou si nous l’oublierons rapidement grâce aux intrigues.

Avec son premier épisode, House of the Dragon a de quoi raviver la flamme des fans mécontents de la conclusion de Game of Thrones. Il ne nous reste plus qu’à attendre les neuf prochains épisodes avant de nous faire une idée complète. Il est à noter qu’avec sa diffusion sur dix semaines, le show va se retrouver face à une rude concurrence… En effet, Les Anneaux de Pouvoir débarquera courant septembre sur Prime Vidéo. Cette série dérivée du Seigneur des Anneaux s’annonce, elle aussi, grandiose. Autant dire que les fans d’Heroic Fantasy doivent être aux anges à l’heure actuelle. D’ici là, le premier épisode de House of the Dragon est à découvrir en streaming sur OCS. L’épisode 2 débarquera le 28 août prochain. 

Quitter la version mobile