« Elden Ring » est le roi incontesté de ce début d’année ! [TEST]

| | , ,

Dire qu’Elden Ring était attendu relève de l’euphémisme. Jamais un titre de From Sofware n’avait autant emballé Internet tout entier. Disponible depuis le 22 février 2022, Elden Ring s’annonce déjà comme le meilleur jeu de ce début d’année… Et peut-être même de l’année entière. Explications ! 

Avant de continuer ces lignes, nous tenons à vous prévenir que la version PC d’Elden Ring connaît de très gros problèmes d’optimisation. De notre côté, nous n’avons tout simplement pas pu profiter du jeu dans cette version. Nous nous sommes donc procurés les versions next-gen et old gen du jeu. Contrairement au triste lancement de Cyberpunk 2077, toutes les autres versions du jeu sont parfaitement jouables.

Une formule réinventée à son apogée !

Développé peu après le dernier contenu téléchargeable de Dark Souls III, Elden Ring s’était montré pour la première fois peu après la sortie de Sekiro : Shadow Die Twice, qui a obtenu le Game Award du meilleur jeu de 2019. Et il faut dire que le projet était de taille : Hidetaka Miyazaki s’associe avec George R.R. Martin, créateur de Game of Thrones. Il n’en fallait pas plus pour affoler tous les joueurs. Mais si cette annonce était déjà faramineuse, Elden Ring s’impose comme l’apothéose de tous les projets du studio From Software une fois la manette en main.

Au début, à l’instar de Dark Souls et de Bloodborne, il faudra commencer par personnaliser entièrement son personnage, mais aussi par choisir sa classe. Pour vous rassurer, la classe de votre personnage ne changera pas spécialement l’expérience de jeu. Vous aurez simplement plus ou moins de difficultés lors des premières heures de votre aventure. Il existe plusieurs choix possibles. Le nôtre s’est porté sur une bandit. Vient ensuite l’exploration du premier donjon qui sert de tutoriel.

Première chose frappante avec Elden Ring, les connaisseurs ne seront pas dépaysés tant le gameplay reprend et peaufine celui de Dark Souls. On retrouve toujours cette ambiance Dark Fantasy, son bestiaire cauchemardesque et l’affichage du Game Over très fréquent. Toutefois, la découverte du monde ouvert bouleversera tout ce qui fait la renommée du studio. Un monde ouvert au lore extrêmement riche, concocté par l’auteur de Game of Thrones lui-même. Bon, soyons tout de même francs. Ce lore torturé mais passionnant entre parfaitement dans la continuité des productions de From Software et reste suffisamment familier pour faire penser que mettre le nom de George R.R. Martin en tête d’affiche était surtout un gros argument commercial !

Elden Ring test - Cultea

Vous êtes un Sans-Eclat qui veut devenir le maître de l’Entre-Terre, monde ravagé par des forces incommensurables. Toujours discret, c’est la recherche de PNJ, d’objets-clés et de quêtes qui forgeront votre histoire et vous révéleront le lore du jeu. Cependant, cette quête ne sera pas de tout repos ! Il vous faudra beaucoup de temps pour y parvenir. Car oui, le monde ouvert va changer drastiquement votre manière de jouer.

Un monde impitoyable qui sait récompenser l’exigence

Si cette quête sera longue, c’est parce que vous aurez très vite la possibilité d’aller dans plusieurs immenses zones du jeu. Il vous faudra des heures rien que pour explorer de fond en comble les premières régions de l’Entre-Terre. Certes, un premier PNJ vous racontera que vous devrez passer par un château pour faire avancer l’intrigue, mais il vous faudra être fortement préparé.

C’est ici que se révèle toute la puissance d’Elden Ring ! Chaque donjon, chaque catacombe, chaque ruine de ce monde dévasté mettront vos nerfs à rude épreuve. Mais ces découvertes frappantes méritent toute votre attention, car le jeu vous encourage vivement à l’exploration pour gagner des récompenses.

Prenons un exemple, vous explorez un château plus au sud et vous ne parvenez pas à vaincre le Boss. Mais ce n’est pas grave ! Il faudra explorer de nouveaux endroits pour trouver des récompenses qui renforceront votre personnage et amélioreront grandement ses compétences. Oui, le voyage récompense les braves. On sent une inspiration très proche de The Legend of Zelda : Breath of the Wild, qui offrait aussi moult récompenses à voyager et se perdre dans la carte. Cette progression par l’exploration et l’exigence se sentira lorsque vous éliminerez un ennemi redoutable après un long combat, ce qui vous fera jouir d’une très grande satisfaction. Le jeu n’offre pas de réel objectif, c’est à vous de vous le construire tout au long du périple.

Dans Elden Ring, chacun avance à son rythme dans ce voyage impitoyable, mais surtout, chacun joue comme il veut. D’autant qu’il est possible d’appeler des joueurs en ligne pour vous sortir d’un mauvais pas grâce à des objets qu’il faut toutefois mériter. Les récompenses sont diverses et variées, et toujours gratifiantes. Vous pourrez confectionner de nouveaux objets, vous pourrez récupérer des invocations qui vous donneront un peu de répit lors des affrontements, des fioles pour augmenter le nombre de soins possibles, trouver des armures et des sorts qui vous rendront plus forts que jamais face à un nombre hallucinant de boss. Certes, le jeu est extrêmement difficile, mais il n’est jamais punitif. Il faudra toujours apprendre les patterns des mobs et des boss pour les vaincre, mais vous pouvez toujours continuer à explorer, ce qui n’est jamais rageant.

« Accessible » ne veut pas dire « facile »

Finalement, ce qui fait véritablement mouche dans la nouvelle production de From Software, c’est cette volonté de l’avoir rendue accessible au plus grand nombre en faisant en sorte que chacun parcourt le jeu à sa façon. N’oubliez pas que si le jeu le permet, c’est que c’est autorisé. Alors, si vous avez besoin d’invocations ou d’être un adepte de la magie pour y trouver votre plaisir, faites-le. Si vous voulez jouer tel un vagabond solitaire ne comptant que sur son épée, libre à vous de le faire aussi. La formule des Souls n’en est alors que meilleure grâce à cette grande liberté d’approche. Chacun ressentira la difficulté extrême du jeu à sa façon.

Malheureusement, tout n’est pas exempt de reproches. Nous avons quand même aperçu des tombeaux assez répétitifs et recyclés, ainsi que de gros ralentissements en présence de plusieurs ennemis. Mention spéciale à une zone de l’Est, où deux clans ennemis s’affrontent, ce qui fait violemment ralentir le jeu. Mentionnons également quelques soucis de caméras dans les espaces confinés pouvant vite devenir l’ennemi principal à la place du boss. Enfin, pour des raisons que l’on ignore, nous avons très souvent perdu la connexion lorsque nous avons voulu vaincre un redoutable boss en multijoueur, nous ramenant immédiatement au menu principal. Frustrant.

Bien évidemment, tout ceci ne sont finalement que des défauts mineurs. Autant vous dire que nous n’avons pas encore tout révélé, car nous-mêmes, nous continuons d’explorer et nous visons le 100%. Il est sûr et certains que de nombreux joueurs y trouveront leur compte. Et pour ce coup de maître, nous pouvons clamer à From Software toutes nos félicitations.

test Elden Ring - Cultea

Il y aura un avant et un après Elden Ring dans la formule des jeux « Soulsborns ». Ouvrez grand vos yeux et vos oreilles, éveillez vos instincts et préparez-vous pour le voyage. Elden Ring est probablement l’un des meilleurs mondes ouverts du jeu vidéo, qui incite à le maîtriser parfaitement à travers un système gratifiant d’exigence et de progression. Si la difficulté ne vous fait pas peur, c’est une expérience qui mérite parfaitement d’être vécue. Bon courage, vous en aurez pour des heures avant de tout découvrir. 

Elden Ring – Bande-annonce 

Précédent

L’arbre généalogique le plus grand du monde remonte à 100 000 ans !

Mao Zedong et Nikita Khrouchtchev : la piscine de la discorde

Suivant

Laisser un commentaire