Site icon Cultea

Dusko Popov, l’espion qui a inspiré le personnage de James Bond

Dusko Popov, l'espion qui a inspiré le personnage de James Bond - Cultea

Alors que l’année dernière nous avons perdu l’une des incarnations de James Bond, Sean Connery, chez Cultea nous avons décidé de vous faire découvrir un autre homme qui fut l’inspiration du personnage de 007. Dusko Popov était un redoutable espion playboy d’origine serbe.

Un agent-double à la vie digne d’une fiction

Dusko, ou Dusan, Popov est né en 1912 dans une riche famille serbe. Il fait ses études dans le milieu des années 1930. Pour ce faire, il voyage dans toute l’Europe, de l’Angleterre à l’Allemagne en passant par la France. Il en ressort polyglotte avec un diplôme de droit. En Allemagne, il découvre avec horreur la façon dont les nazis et le nouveau régime d’Adolphe Hitler persécutent les juifs. Il est même arrêté pour avoir tenu des propos qui déplaisent à la Gestapo. Sa famille ayant des relations, il sera toutefois libéré.

Quelques années plus tard, son meilleur ami s’engage dans le service de renseignement de l’armée allemande. Il lui confie que les troupes allemandes vont attaquer la France et qu’ils ont besoin de renseignements. Dusko Popov accepte donc de travailler pour les services secrets allemands. Etant profondément contre le nazisme, il s’agit en réalité d’une ruse pour tromper les nazis. En effet, il a été recruté en parallèle par les services de renseignements britanniques. Il essaye donc de lutter contre le régime nazi de l’intérieur.

L’un des espions les plus importants de la Seconde Guerre mondiale

Le travail qu’il fournit pendant la Seconde Guerre mondiale est crucial pour les Alliés. Agent-double infiltré par le service de contre-espionnage britannique, sa mission est la désinformation des renseignements allemands. Il doit donc fournir aux Allemands un mélange de vérités et de mensonges pour les induire en erreur, tout en transmettant des informations aux Alliés. Son nom de code était « Tricycle ».

Il informe notamment les Américains et le FBI de l’attaque sur Pearl Harbor en 1941. Plus tard, il fera croire aux Allemands que le débarquement n’est qu’une diversion du camp adverse.

Dusko Popov : l’inspiration pour 007

Ian Fleming, auteur des livres James Bond ensuite adaptés sur grand écran, a lui-même avoué s’être fortement inspiré de l’agent serbe pour son personnage. Les deux hommes se sont rencontrés dans un casino. En effet, ils ont tous deux travaillé pour les services secrets britanniques pendant la guerre.

Comme l’espion british le plus populaire au monde, Dusko Popov était un homme qui aimait tous les plaisirs de la vie : les femmes, le jeu, les voitures de sport… Et la couverture qu’il utilisait était celle d’un homme d’affaires travaillant dans l’import-export. Cela dira quelque chose aux fans inconditionnels du personnage. En effet, Ian Fleming mentionne souvent Universal Exports, une société fictive d’import-export qui sert de couverture aux services secrets britanniques.

Ian Fleming s’est donc inspiré en majeure partie de cet espion, mais il a également agrémenté sa fiction de ses propres souvenirs et d’autres hommes dont il était proche. Par exemple, il fut obligé de changer le nom de l’espion serbe pour son œuvre. En effet, il est non seulement lui-même britannique et a donc une certaine affinité pour cette nationalité, mais surtout, son héros ne peut pas avoir un nom originaire d’Europe de l’Est en pleine guerre froide. Sinon, son livre ne se serait jamais vendu. Il choisit donc James Bond, le nom d’un de ses amis ornithologue.

Dusko Popov publie ses mémoires sur son travail d’espion en 1974. À cette occasion, il déclare au sujet du personnage qu’il a engendré :

« C’est une insulte à mon intelligence. James Bond, dans la vraie vie, n’aurait pas survécu quarante-huit heures.« 

On peut donc dire que James Bond a bel et bien existé et que son nom était Popov… Dusko Popov. La vraie histoire dépasse presque la fiction ! On espère que cette histoire vous fera patienter en attendant de retrouver l’espion de Sa Majesté  dans le prochain James Bond.

 

Sources :

Quitter la version mobile