Jeffrey Dahmer : qui étaient les victimes du « cannibale de Milwaukee » ?

Jeffrey Dahmer est l’un des tueurs en série les plus tristement célèbres de l’histoire. Un triste statut, qui n’est pas allé en s’arrangeant avec la sortie de la série Dahmer sur Netflix, particulièrement appréciée du public. Avec cette nouvelle mise en avant du « cannibale de Milwaukee », nombre d’articles sont parus pour résumer sa vie, y compris sur Cultea. Mais un point est régulièrement oublié dans ce récit : ses victimes. 

Dahmer est connu pour avoir assassiné pas moins de 17 personnes entre 1978 et 1991. Les victimes de Jeffrey Dahmer étaient principalement des hommes afro-américains, qu’il séduisait avant de les droguer. Dahmer était également connu pour ses pratiques étranges et violentes. Ses crimes ont suscité un grand intérêt médiatique à l’époque de son arrestation. Aujourd’hui, faisons un tour d’horizon des victimes connues du tristement célèbre « cannibale de Milwaukee ».

Nota Bene : les sources concernant les victimes de Jeffrey Dahmer ont généralement tendance à se contredire sur certains aspects. Les dates, voire même les noms, changent par intermittence. Si cela n’invalide pas les faits exposés, nous vous invitons à croiser les sources en fin d’article si vous désirez creuser le sujet.

Nota Bene (bis) : nous rappelons que les crimes de Jeffrey Dahmer furent particulièrement épouvantables. Nous recommandons donc aux âmes sensibles de s’abstenir de lire la suite.

Les victimes de Jeffrey Dahmer 

Les années 70

18 juin 1978, Steven Hicks, 18 ans :

Hicks fut aperçu pour la dernière fois en train de faire de l’auto-stop. Celui-ci venait d’obtenir son diplôme de fin d’études secondaires et souhaitait se rendre à un concert de rock dans l’Ohio. Selon les aveux de Dahmer, ce qui a attiré son attention sur cet auto-stoppeur, c’est le fait que le jeune homme ait été torse nu. Après avoir été embarqué par Dahmer, Hicks fut matraqué avec un haltère, puis étranglé à mort. Le tueur dispersa ensuite les restes du corps dans un bois derrière sa maison d’enfance.

Les années 80

20 novembre 1987, Stephen Tuomi, 25 ans :

Steven était un cuisinier de la ville de Milwaukee. Il fut tué dans une chambre louée dans un hôtel de la ville. Dahmer a affirmé n’avoir aucun souvenir de ce meurtre. Toutefois, il confessa qu’il avait probablement dû le battre à mort dans un état d’ivresse. Le corps de Steven fut démembré dans le sous-sol de la maison de la grand-mère de Dahmer et les restes jetés à la poubelle… Aucune dépouille ne put jamais être retrouvée.

16 janvier 1988, James Edward Doxtator, 14 ans :

James, dit « Jamie », était un jeune homme d’à peine 14 ans, qui s’était enfui de chez lui pour échapper à un beau-père violent. Il rencontra Dahmer à la sortie d’un bar gay dans le Wisconsin. Doxtator fut attiré à West Allis, au prétexte de gagner 50 dollars en posant nu pour des photos. Il fut étranglé, puis conservé dans la cave pendant une semaine, avant d’être démembré et jeté à la poubelle. Là encore, aucune dépouille ne put être retrouvée.

24 mars 1988, Richard Guerrero, 22 ans : 

Issu d’une famille d’origine mexicaine, Guerrero était un jeune homme assez discret, vivant dans une famille apparemment aimante. Il fut étranglé dans la chambre de Dahmer à West Allis. Dahmer démembra par la suite son cadavre dans le sous-sol, avant de dissoudre la chair dans de l’acide et de jeter les os la poubelle. Il garda cependant le crâne pendant plusieurs mois, après l’avoir blanchi. Aucun reste ne fut jamais retrouvé.

25 mars 1989, Anthony Sears, 24 ans : 

Sears travaillait dans un Baker’s Square de Milwaukee. Alors qu’il venait d’être promu manager, il fit la triste rencontre de Jeffrey Dahmer. Il fut la dernière victime à être droguée et étranglée dans la résidence de la grand-mère de Dahmer. Mais il s’agit également la première victime dont Dahmer décida de conserver des parties du corps de manière permanente. Son crâne et ses organes génitaux furent ainsi gardés et retrouvés… dans un classeur !

Les années 90 

20 mai 1990, Raymond Smith, 32 ans : 

On sait peu de choses sur Raymond Smith, aussi connu sous le nom de « Ricky Beeks ». Raymond était un travailleur du sexe. Il fut la première victime à être tuée dans l’appartement du tueur sur North 25th Street. Les deux hommes s’étaient rencontrés dans un bar. Après son meurtre, le crâne de Smith fut conservé et peint à la bombe. Il laissa derrière lui une petite fille de 10 ans.

14 juin 1990, Edward Warren Smith, 27 ans : 

On ne sait que peu de choses sur Edward Warren Smith. Cette connaissance de Dahmer a été aperçue pour la dernière fois en sa compagnie lors d’une fête. Smith aurait été lui aussi dissous après avoir été tué et son crâne utilisé pour des expériences étranges. Une fois encore, aucun reste n’a jamais été retrouvé pour cette victime.

2 septembre 1990, Ernest Miller, 22 ans : 

Miller était un étudiant qui nourrissait l’objectif de devenir danseur professionnel. Il rencontra Jeffrey Dahmer à l’extérieur d’une librairie. Selon ses aveux, Dahmer était particulièrement attiré par le physique de Miller. Après lui avoir sectionné la carotide et l’avoir démembré dans la baignoire, Dahmer conserva son squelette entier, mais également son cœur, son foie, ses biceps et des parties de ses cuisses dans le congélateur, pour une consommation ultérieure.

« C’était un danseur talentueux. Il chantait et se produisait quand il était plus jeune et avait l’habitude de chanter à l’église. »

Vivian Miller – Tante de la victime

24 septembre 1990, David Thomas, 22 ans :

Là encore, peu d’informations ont circulé sur David Courtney Thomas. Il aurait rencontré Dahmer près d’un centre commercial et aurait été attiré dans son appartement sous prétexte de poser nu contre de l’argent. Après l’avoir drogué, Dahmer décida finalement qu’il n’était « pas son type ». Néanmoins, Dahmer l’étrangla et le démembra. Il prit diverses photos Polaroid du processus de démembrement. Aucun reste ne fut jamais retrouvé.

18 février 1991, Curtis Straughter, 17 ans :

Curtis Straughter était un aide-soignant qui prévoyait de suivre une formation de mannequin. Il fut approché par Dahmer, alors qu’il attendait son bus. Comme il était de coutume, ce dernier l’attira dans son appartement, où Straughter fut drogué, puis menotté et étranglé avant d’être démembré dans la baignoire. Son crâne, ses mains et ses organes génitaux furent conservés par le tueur.

7 avril 1991, Errol Lindsey, 19 ans :

Errol Lindsey résidait à Milwaukee et avait été envoyé refaire une clé, le jour où il croisa le chemin de Jeffrey Dahmer. Il s’agit d’une victime assez particulière du tueur en série. En effet, il est la première personne sur laquelle Dahmer tenta ce qu’il décrit plus tard aux enquêteurs comme sa « technique de forage ». Ce processus particulièrement ignoble consistait à percer des trous dans le crâne de la victime. Suite à quoi, il leur injectait de l’acide chlorhydrique dans le cerveau. Selon Dahmer, Lindsey s’était réveillé après cette « opération ». Il fut alors de nouveau sédaté, puis étranglé à mort. Le tueur conserva sa peau pendant plusieurs semaines. Son crâne fut retrouvé après l’arrestation de Dahmer.

24 mai 1991, Tony Hughes, 31 ans :

Tony Hughes était un jeune homme sourd et muet, décrit par ses proches comme joyeux de nature. Dahmer et lui communiquaient à l’aide de notes manuscrites. Une fois encore, celui-ci fut attiré au prétexte d’un faux shooting photo. Dahmer réitéra sur Hughes les injections d’acide chlorhydrique dans le crâne, ce qui fut fatal à sa victime. Son corps fut laissé sur le sol de la chambre de Dahmer pendant trois jours avant d’être démembré. Son crâne fut conservé et identifié à partir de dossiers dentaires, lorsque Dahmer fut arrêté.

27 mai 1991, Konerak Sinthasomphone, 14 ans :

Konerak Sinthasomphone est considéré comme la plus jeune victime de Dahmer. Ce garçon de 14 ans, né dans une famille d’immigrés du Laos, fut lui aussi drogué et victime de l’acide chlorhydrique dans le cerveau. Suite à quoi, Dahmer le laissa sans surveillance pour aller acheter de la bière. À son retour, il découvrit Sinthasomphone dans la rue, nu et désorienté. Plusieurs personnes essayaient alors de l’aider. Lorsque la police arriva, Dahmer parvint à les persuader que lui et Sinthasomphone étaient amants. Lorsque la police les laissa, Dahmer lui injecta de nouveau de l’acide chlorhydrique dans le cerveau, ce qui avéra fatal. La tête de Sinthasomphone fut conservée dans le congélateur, tandis que son corps fut démembré.

30 juin 1991, Matt Turner, 20 ans :

On sait peu de choses sur Matt Turner. Le 30 juin 91, Dahmer assistait à la parade des fiertés de Chicago. Près d’un arrêt de bus, il rencontra Turner et le persuada lui aussi de l’accompagner pour une séance photo. Turner fut à son tour drogué, étranglé puis démembré. Sa tête et ses organes internes furent placés au congélateur et son torse entreposé dans un baril.

5 juin 1991, Jeremiah Weinberger, 23 ans :

Né à Porto Rico, Jeremiah travaillait comme représentant de service dans un magasin de vidéos. Il rencontra Dahmer dans un bar gay de Chicago et accepta de l’accompagner à Milwaukee pour le week-end. Dahmer lui perça le crâne et injecta de l’eau bouillante dans la cavité. Il évoquera plus tard la mort de Weinberger comme « exceptionnelle », car il était la seule victime à être morte les yeux ouverts… Le corps décapité de Weinberger fut conservé dans la baignoire pendant une semaine avant d’être démembré. Là encore, son torse fut placé dans un baril de 57 gallons.

« Il aimait l’art et était très méticuleux. »

Tim Gideon, colocataire de la victime

15 juin 1991, Oliver Lacy, 24 ans :

Oliver Lacy était un amateur de bodybuilding que Dahmer attira dans son appartement, en lui promettant de l’argent contre un shooting photo. Lacy fut drogué et étranglé avec une lanière de cuir, avant d’être décapité. Sa tête et son cœur furent ensuite disposés dans le réfrigérateur. Dahmer conserva son squelette, pour agrémenter la « collection » de crânes et de squelettes qu’il créait.

19 juin, Joseph Brandehoft, 25 ans :

Nous en arrivons (enfin) à la dernière victime de Dahmer. Joseph Bradehoft était un père de trois enfants, originaire du Minnesota. Il cherchait du travail à Milwaukee, au moment où il croisa la route du tueur. Il fut laissé sur le lit de Dahmer pendant deux jours après son meurtre avant d’être décapité, le 21 juillet. Le tueur plaça sa tête dans le réfrigérateur et son torse dans un baril de 57 gallons.

Un mois plus tard, le 22 juillet, Dahmer captura Tracy Edwards, une nouvelle victime potentielle. Mais celui-ci parvint à s’échapper et à mener la police jusqu’à l’appartement de l’assassin, mettant fin à plusieurs années d’horreur. Aujourd’hui, Jeffrey Dahmer reste l’un des tueurs en série les plus connus de la planète. Un phénomène amplifié par la série Netflix qui porte son nom. Série pour laquelle l’acteur principal, Evan Peters, fut récompensé aux Golden Globes 2023

Sources : 

3 Replies to “Jeffrey Dahmer : qui étaient les victimes du « cannibale de Milwaukee » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile