Le rock : un style de musique pas comme les autres

Le rock : un style de musique pas comme les autres - Cultea

Le monde de la musique est très varié. Entre la musique classique, le jazz, la pop… Il y en a pour tous les goûts. Mais si nous demandons aux générations précédentes le style de musique qu’ils privilégient, la plupart auront la même réponse à donner : le rock. Apparu dans les années 50-60 et encore pratiqué aujourd’hui, le style du rock n’a pas seulement été une révolution musicale. Il a aussi accompagné l’évolution manifeste de la jeunesse.

Comment doit-on définir le rock ? La question qui divise

Là est une question assez compliquée, car les avis ne sont jamais les mêmes. Certains voient le rock comme une véritable révolution musicale qui cherche à proposer de nombreux messages. D’autres voient le rock comme un style sans véritable identité, qui se renouvèle d’année en année et qui, par conséquent, ne possède pas véritablement de style.

Cette deuxième idée peut être appuyée par l’évolution permanente du rock. Né au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le rock a connu bien des changements. Voici à peu près les différents styles du rock et donc, son évolution :

  • La pop, avec les Beatles
  • Le folk contestataire, avec Bob Dylan
  • L’acid rock ou le rock psychédélique, avec les Pink Floyd
  • Le hard rock, avec Led Zeppelin
  • Le glam rock, avec Queen
  • Le heavy metal, avec Iron Maiden
  • Le rock new wave, avec The Police
  • Le rock electro-pop, avec Indochine

Comment définir le rock finalement ? Doit-on reconnaître qu’il s’agit d’un mouvement en constante évolution ? Est-ce un style qui ne dispose d’aucune identité ? Les sociologues ne parviennent pas à se mettre d’accord tant la question est compliquée. Certains penseurs sont donc arrivés sur une seule et même conclusion, que le philosophe Roger Pouivet présente dans son livre Philosophie du rock (2010) :

« Qu’est-ce qu’une œuvre rock ? Un style de paroles ? Un genre musical ? Une attitude ? Une culture ? Non, c’est avant tout une réalisation technique. »

S’ils n’ont pas encore réussi à proposer une définition propre au rock, les sociologues et les amoureux de ce style s’entendent néanmoins sur une chose. Le rock permet de mettre en avant des sentiments de rébellion et de révolte. Des sentiments dont était animée la jeunesse.

Le rock, le style de musique qui a permis l’affirmation de la jeunesse

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et au cours des années 50, la jeunesse attendait que les aînés lui laissent une place un peu plus importante au sein d’une société en reconstruction.

Cette même jeunesse jugeait qu’elle dépendait un peu trop des ainés. Cela se voyait dans le style musical, car elle écoutait les mêmes musiques que les adultes, des musiques qui s’inscrivaient essentiellement dans le jazz.

Mais tout cela restait marginal et ne concernait qu’une petite frange d’intellectuels et d’artistes. La majorité des jeunes ne se reconnaissaient pas dans le jazz, tandis que le jazz ne se reconnaissait pas au sein de la jeunesse.

Puis arriva le rock’n’roll. En 1967, Jim Morrison clame avec autorité sur la musique When the Music’s Over :

« We want the world and we want it now ! »

En français, cela veut dire : « nous voulons tout, et tout de suite ». On assiste alors à un renversement de l’ordre des choses. Et la plupart des groupes vont présenter ce changement des choses dans leurs textes.

Les Rolling Stones en concert au Forest National de Bruxelles, 6 mai 1976 - Cultea
Les Rolling Stones en concert au Forest National de Bruxelles, 6 mai 1976 (crédit photo : Gijsbert Hanekroot/Redferns)

La jeunesse s’autonomise de plus en plus, elle ne se pose plus en subalterne. Il ne doit y avoir aucun obstacle, aucune opposition, à la satisfaction de ses désirs. Et cette volonté se traduit bien dans le style rock. Ce dernier exprime le refus du conformisme de son public par la pure énergie qu’il dégage.

Quelle place occupe le rock aujourd’hui ?

Le rock, mouvement phare de l’époque, ne fait plus véritablement l’unanimité aujourd’hui. Depuis les années 90, le rock semble avoir laissé sa place au genre hip-hop. Une réalité que l’ancien gérant de Nirvana, Danny Goldberg souligne :

« Le hip-hop est devenu le principal vecteur d’expression culturelle de la jeunesse. »

Doit-on comprendre que seule la jeunesse détient un impact sur la prospérité d’un style musical ? Quoi qu’il en soit, le rock vit toujours. De nouveaux groupes se forment, s’inspirent des plus anciens et cherchent à proposer leurs propres styles et messages.

Finalement, le rock semble immortel. Ayant créé de nombreux styles, le rock permet à celui qui souhaite en faire de choisir l’un de ces styles. Le rock est finalement un arbre, dont les différents courants sont les branches.

Même si ce dernier n’est pas aussi flamboyant qu’avant, il reste tout de même l’un des piliers de la musique, un pilier qui ne subit aucun affaissement puisque le rock continue de se développer. Et si certains n’adhèrent pas vraiment au rock d’aujourd’hui, ils n’hésitent pas à continuer leur idylle avec celui d’hier.

 

Sources :

5 Replies to “Le rock : un style de musique pas comme les autres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.