Venez redécouvrir le hip-hop à la Philharmonie de Paris !

| | , ,

C’est au cœur de la Philharmonie de Paris que le hip-hop, un genre de musique introduit dans les banlieues françaises il y a plus de 40 ans, fait l’objet d’une exposition intitulée Hip-Hop 360.

Un cadre idéal

C’est dans un parcours de 700 m² que les visiteurs sont invités à découvrir, ou redécouvrir, les classiques du rap français et états-unien. Dans cette épopée, vous pourrez écouter et regarder du rap avec un dispositif interactif original qui devrait faire le bonheur des plus jeunes et des moins jeunes.

Que vous soyez plutôt vinyles, boombox ou Mp3, il y en a pour tous les goûts. Mais c’est surtout la musique qui sera riche et variée : votre playlist pourra passer de NTM au très contemporain Damso. D’ailleurs, si vous souhaitez assister à un concert lors de cette exposition, il faudra attendre fin janvier. Certains artistes comme Kery James ou Hexagone feront partie des festivités.

En plein milieu de l’exposition, une salle est prête à accueillir les meilleurs danseurs de breakdance qui pourront vous faire une démonstration de leurs meilleurs mouvements. Pour les intéressés, l’exposition accueillera dès janvier 2022 des compétitions de breakdance.

Une vraie exposition d’œuvres d’art

Si vous êtes branchés mode et graffiti, vous allez être servis. En effet, l’exposition met à disposition des objets iconiques comme des bijoux, vêtements, chaussures… Une vraie mine d’or pour les nostalgiques du rap des années 90 notamment. Vous trouverez aussi des plaques de métros recouvertes de tags, ainsi que des fresques comme celle de la vitrine Ticaret. Le Ticaret est l’une des premières boutiques parisiennes dédiées au hip-hop et plus particulièrement à la mode.

L’exposition est ouverte à tous jusqu’au 22 juillet 2022 et est gratuite pour les moins de 16 ans. Sinon, il vous coûtera entre 7 et 12 € pour vous immerger dans l’histoire du hip-hop français. 

Précédent

Le jour où la Joconde fut volée en plein cœur du Louvre !

Rose Valland : la résistante qui conserva l’art face aux nazis

Suivant

Laisser un commentaire