« Barbie » : 3 raisons de (re)découvrir le film de Greta Gerwig avec Margot Robbie

Barbie fut indéniablement l’un des phénomènes cinématographiques de cette année 2023. Portée par une Greta Gerwig inspirée, une Margot Robbie au top de sa forme et un Ryan Gosling en roue libre, cette satire sociale colorée aura fait couler beaucoup d’encre. Aujourd’hui, alors que le film vient de sortir en DVD et Blu-ray, on vous donne trois bonnes raisons de (re)découvrir ce qui est (et restera probablement) le plus gros succès en salles de 2023. 

Synopsis : en marge du monde réel se trouve Barbie Land. Dans ce monde aux allures de paradis, les Barbies sont persuadées d’être une source de bonheur pour toutes les petites filles du monde. Mais un jour, Barbie entame une crise existentielle. Elle se rend alors dans le monde réel, accompagné de Ken…

Une satire menée d’une main de maître(sse) 

S’attaquer au sujet de Barbie n’est pas chose aisée. En effet, la poupée est un jouet aussi culte que paradoxal. Rétrograde à bien des égards et progressiste en même temps, décortiquer ce phénomène est aussi complexe que passionnant. Fort heureusement, Warner Bros n’a pas choisi n’importe qui pour réaliser ce long-métrage. C’est en effet Greta Gerwig qui eut la lourde de tâche de prendre à bras-le-corps ce phénomène. Un choix qui n’est pas anodin, puisqu’il s’agit d’une autrice féministe, plusieurs fois nommée aux Oscars.

Ainsi, le film fut mis entre les mains d’une cinéaste chevronnée, maîtrisant les thèmes qu’elle aborde. Et cela se ressent grandement dans ce film dédié à Barbie. Bien plus qu’une simple comédie, le film s’impose comme une véritable satire sociale. Certes, il ne brille pas par sa subtilité, mais ses plusieurs couches de lecture permettent de renforcer sa pertinence. Pour autant, le film n’oublie pas que son objet d’étude est sujet à controverse. Greta Gerwig jette ainsi un regard affûté sur notre société, sans omettre la nature litigieuse de son icône. Un véritable tour de force, pour un film qui aurait facilement pu foncer droit dans le mur.

Un casting absolument parfait 

Que serait ce film sans Barbie en personne, aka Margot Robbie ? Outre le fait que celle-ci soit l’une des meilleures actrices (si ce n’est la meilleure) de sa génération, Robbie avait indéniablement le physique parfait pour interpréter cette icône. Et l’implication de celle-ci fut sans faille, puisqu’elle offrit une performance à la hauteur de son talent. Tantôt comique, tantôt tragique, Margot Robbie capte avec acuité la nature controversée de cette figure, pour lui donner vie avec brio. Mais Margot Robbie est loin d’être la seule plus-value du film !

En effet, Ryan Gosling ne démérite pas dans le rôle de Ken, faisant parfois même de l’ombre à sa partenaire, tant celui-ci est hilarant. Souvent moqué pour son jeu soi-disant peu expressif, Gosling s’impose ici comme un incroyable ressort comique. Là encore, la subtilité n’est pas spécialement au rendez-vous concernant la critique de la masculinité toxique, mais le message a au moins le mérite d’être clair et pertinent. Mention spéciale également à deux autres rôles secondaires :

  • Ken joué par Simu Liu (Shang Chi)
  • Sasha, interprétée par Ariana Greenblatt (qu’on a également retrouvée récemment dans la série Ahsoka)

La reconstitution de Barbie Land (et du reste) 

Greta Gerwig et son équipe créative ont travaillé d’arrache-pied pour nous offrir un monde aussi original que dépaysant. Ainsi, Barbie Land est une vraie réussite graphique, offrant au film une allure assez unique. On regrette que cette folie créative n’ait pas atteint la partie du film se passant dans le monde réel, mais on ne peut qu’être admiratif devant le travail abattu. De surcroît, Gerwig semble avoir bien potassé ses références cinématographiques.

L’introduction se permet notamment un pastiche tout bonnement jubilatoire de 2001, l’Odyssée de l’espace. Suite à quoi, les références fusent, sans jamais prendre le pas sur le film. Le Magicien d’Oz, Les Parapluies de Cherbourg, The Truman ShowCe long-métrage Barbie parvient ainsi à se placer dans la continuité de certains films cultes, tout en se forgeant une identité propre.

Barbie n’a donc clairement pas démérité son succès, n’en déplaise aux esprits chagrins. Si l’on peut critiquer la nature « publicitaire » de ce film, ou le manque de subtilité de beaucoup de passages, on ne peut nier que Greta Gerwig et toute son équipe ont effectué un travail remarquable, tant sur le fond que sur la forme. On ne peut donc que vous inviter à vous plonger dans ce film, si ce n’est déjà fait ! Bonne nouvelle, celui-ci est désormais disponible en DVD, Blu-ray et en édition spéciale steelbook pour les collectionneurs chevronnés. 

Pour nous rejoindre sur Facebook – Cultea

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile