L’histoire de la poupée Barbie, un jouet vieux de 60 ans !

L'histoire de la poupée Barbie, un jouet vieux de 60 ans !

La poupée Barbie existe aujourd’hui depuis 62 ans. Malgré les évolutions technologiques, elle est parvenue à rester un jouet incontournable. Aujourd’hui, on vous propose de découvrir l’histoire de la poupée Barbie, de son inspiration allemande jusqu’à son nom, ainsi que ses nombreuses controverses… 

Histoire de la poupée Barbie

En 1945, les américains Harold Matson et Elliot Handler fondent la société de jouets et jeux Mattel. Le nom de l’entreprise est en fait la contraction du nom de famille du premier et du prénom du deuxième (Mat+El).

En 1951, le dessinateur Reinhard Beuthin crée une poupée pour une bande-dessinée du magazine allemand Bild Zeitung. Celle-ci s’appelle Bild Lilli et sera d’ailleurs commercialisée quatre ans plus tard par l’entreprise Hausser. En 1956, la famille Handler voyage à Lucerne, en Suisse. La fille d’Elliot et Ruth Handler découvre alors la Bild Lilli, qui est différente des poupées de l’époque.

En effet, les poupées n’étaient jusqu’alors que des poupons asexués et Bild Lilli présente des attributs de femme adulte. Après avoir observé sa fille jouer pendant des heures avec la poupée, Ruth a une idée. Elle souhaite commercialiser la poupée aux Etats-Unis.

Trois ans plus tard, Mattel lance alors son nouveau jouet, qui n’est autre que la poupée Barbie. Celle-ci est une réplique quasi-parfaite de la Bild Lilli, si ou oublie les modifications du maquillage. Le nom du jouet vient tout droit de la fille du couple Handler, qui s’appelle Barbara.

Bild Lilli
La Bild Lilli.

On présente la poupée à la Foire du jouet à New York en 1959. C’est immédiatement un succès et on la retrouve bientôt dans les vitrines des magasins de jouets du monde entier. Pourtant, le créateur de la Bild Lilli Rolf Hausser tombe en 1963 sur la poupée américaine. Il décide donc d’attaquer Mattel en justice, accusant l’entreprise américaine d’avoir volé son concept de poupée adulte.

Néanmoins, son frère l’en dissuade, l’entreprise allemande de jouets Hausser manquant de moyens. Un an plus tard, il vend alors les droits de sa poupée à Mattel, pensant sauver sa propre entreprise de la faillite. Malheureusement, Hausser mit la clé sous la porte quelques années plus tard.

Un jouet controversé

Jusqu’en 1967, Barbie est une femme blonde aux traits européens, cheveux longs et yeux bleus. En d’autres termes : pas très représentative de la population féminine mondiale. À partir de la fin des années 1960 mais surtout des années 1980, son ethnie se diversifie.

Mattel commercialise par exemple sa première Barbie noire en 1968. Aujourd’hui, il existe (à peu près) une poupée pour tous les groupes ethniques du monde. Lisa McKnight, directrice générale de la marque Barbie a d’ailleurs dit :

« 55% des poupées que nous vendons dans le monde n’ont ni les cheveux blonds ni les yeux bleus. »

poupées Barbie
Photo de l’exposition de poupées Barbie aux Cours Mont-Royal.

Barbie a également été accusée de promouvoir une fausse image de la femme. La poupée est effectivement très fine et risquerait d’encourager l’anorexie. En outre, des chercheurs en médecine ont montré que ses mensurations étaient en dessous de la moyenne. De fait, la poupée pourrait conduire à adopter des conduites alimentaires anorexiques.

D’un autre côté, certains ne sont pas d’accord avec ce paradigme. La pédopsychiatre Gisèle George avance en effet que la construction psychique d’un enfant dépend plus des adultes proches de celui-ci que d’un objet. Quoi qu’il en soit, certaines poupées Barbie présentent aujourd’hui un corps plus représentatif des moyennes mondiales, comme la Barbie Curvy.

Barbie féministe ?

Barbie possède encore aujourd’hui l’image de la blonde superficielle oisive. Pourtant, Mattel a su s’adapter aux évolutions et a toujours essayé de présenter la poupée comme une femme indépendante. La Barbie astronaute est en effet sortie quatre ans avant que l’Homme ne pose le pied sur la Lune !

De plus, la poupée a exercé tous les métiers du monde. Tantôt femme d’affaires, policière, aventurière ou médecin, elle est loin de la femme superficielle qu’on prétendait qu’elle était. Même s’il est vrai qu’elle était à l’origine l’archétype de la californienne, elle est devenue au XXe siècle un symbole d’émancipation féminine dans le monde du travail.

Barbie astronaute
Barbie astronaute de 1994.

Cependant, on accuse aujourd’hui la poupée de creuser le fossé des genres. Elle fut en outre longtemps marketée comme un jouet pour filles, alors que ces dernières n’étaient clairement pas les seules à jouer avec.

En 1961, Mattel commence alors à vendre Ken afin d’attirer un public de jeunes garçons. Malgré tout, on critique toujours aujourd’hui le fait que ces jouets soient trop genrés. Ils sont cependant loin d’être les seuls, le phénomène s’étendant au commerce du jouet en général…

De nos jours, Barbie est une icône et Mattel a d’ailleurs vendu sa milliardième poupée en 1997. Le jouet dépasse largement son utilisation initiale, puisque Barbie a eu droit à de nombreux dessins animés et elle poste même des vidéos sur YouTube (on vous assure que ce n’est pas une blague). Enfin, un film live-action avec Margot Robbie est même en préparation. Il devrait être réalisé par Greta Gerwig (Lady Bird, Les Quatre Filles du Docteur March), avec un scénario de Noah Baumbach (Marriage Story). 

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.