« Happy Meal » : quelle histoire se cache derrière les jouets de McDonald’s ?

| | , ,

On l’apprenait récemment : la firme McDonald’s supprime les jouets en plastique de ses menus Happy Meal. L’entreprise affirme que c’est pour des raisons d’écologie qu’elle ne proposera dorénavant que des coloriages ou des petits livres. Cela vient renforcer l’image écologique que souhaite se donner la firme.

En effet, McDonald’s a déjà supprimé tous les éléments en plastique qui composaient ses menus. Les jouets sont donc le dernier élément en plastique à supprimer. Revenons ensemble sur 40 ans d’histoire de ces jouets offerts.

Le Happy Meal, un menu historique chez McDonald’s

Si le Happy Meal n’est pas le premier menu créé par McDonald’s, il a un ancêtre existant dès 1975. C’est le « Mayor McCheese Bag ». Ce petit sac en papier contenant le menu enfant, permettait aux enfants mangeant ce menu d’obtenir un certificat de citoyenneté de McDonaldland ! Dont le personnage Mayor McCheese était le dirigeant. Parmi les habitants de cette ville se trouve aussi le célèbre Ronald !

Ce monde de McDonaldland a d’ailleurs survécu à ce premier menu jusqu’au début des années 2000. En effet, la franchise a créé de nombreux personnages autour de ce monde et des histoires leur étant liées. Pour l’apparition des cadeaux dans le menu, il faut attendre 1977, lorsque McDonald’s mène des tests sur ses nouveaux menus « Happy Meal » dans certaines villes des Etats-Unis. Ces cadeaux sont de petites cartes en papier/carton présentant les personnages de Mcdonaldland.

En 1979, le Happy Meal est alors lancé officiellement dans tout le pays, avec la boîte que l’on connaît encore aujourd’hui. La première boite de Happy Meal représentant un « Circus-Wagon/ Wagon de cirque ». À partir de ces années 1979/1980, on commence à voir des jouets sous licence apparaitre dans les menus enfants de l’enseigne. Par exemple : Star Trek, Hot Wheels, Barbie ou encore Disney. En Europe, les jouets arrivent au rythme des premiers McDonald’s qui s’installent sur le territoire.

Depuis, McDonald’s n’a cessé de sortir des collections de jouets toujours plus diverses. Le rythme des sorties était au départ d’un nouveau jouet par semaine, intégré dans une série de quatre semaines. Parfois, les séries sont plus longues et les jouets sont distribués aléatoirement, car il y a de nombreux modèles différents. Par exemple : les récentes séries des Schtroumpfs et des Monsieur, Madame.

Happy Meal
Première boîte de Happy Meal, Thème Circus Wagon.

Des problèmes pour les jouets McDonald’s

Les jouets offerts dans les menus enfants posent tout de même certains problèmes. En effet, comme nous allons le voir, ils posent des problèmes d’un point de vue éthique, social et écologique.

Une fabrication loin d’être éthique

Le premier problème que posent ces petits jouets en plastique est un problème éthique. En effet, regardez l’étiquette ou sous n’importe quel jouet Mc Donald’s. Vous remarquerez la mention « Made In China ». Or, on ne vous apprend malheureusement pas les conditions catastrophiques de travail dans ce pays. En effet, les droits de l’homme n’y sont malheureusement pas respectés. Ce n’est pas un problème récent, mais un problème récurrent qui touche de nombreuses marques comme le prêt-à-porter ou bien les enseignes de jouets.

Plusieurs fois depuis de nombreuses années, on a montré Mc Donald’s du doigt à cause de ses sous-traitants qui font travailler des adolescents plus de 10 heures par jour dans des conditions déplorables. En 2006, la firme a été sur le devant de la scène en raison de la révolte d’employés de l’un de ses sous-traitants. Ceux-ci dénonçaient leurs conditions de travail ainsi que leurs salaires misérables.

Des jouets qui favorisent l’obésité !

Aux Etats-Unis, c’est un autre problème qui préoccupe les autorités. En effet, celles-ci considèrent que les jouets offerts encouragent les enfants à manger plus souvent dans des fast-foods et plus rapidement pour pouvoir jouer. Cette pratique encouragerait l’obésité. Ce sont des villes telles que New York ou San Francisco qui ont mené cette politique. On a demandé aux chaines de fast-food d’enlever les jouets des menus enfants qui dépassent un certain nombre de calories.

Pour contrer le problème, McDonald’s a toujours une solution. En effet, depuis plusieurs années, l’enseigne propose des « opérations livres » dans ses restaurants américains. Les enfants peuvent choisir entre quatre livres durant plusieurs semaines. Selon la firme, 50 millions de livres auraient déjà été distribués rien qu’aux USA.

Cependant, là où McDonald’s fait figure d’exemple en matière de littérature jeunesse, c’est en France ! Eh oui, depuis 2015, l’enseigne propose aux enfants de choisir entre un livre ou un jouet. En 2020, on apprenait que McDonald’s avait distribué pas moins de 60 millions de livres depuis le début de l’opération. L’enseigne avait d’ailleurs participé au Salon du livre et de la presse Jeunesse à Montreuil en 2018, non sans échauffer les esprits des autres participants. Ceux-ci y voyaient une opération marketing mal placée.

Livre Happy Meal
Communication sur les livres dans les Happy Meal.

Les jouets du Happy Meal, un problème pour la planète

Dernier problème pour les jouets du Happy Meal, c’est bien entendu leur matériau de fabrication. En effet, la plupart sont en plastique. Or, depuis de nombreuses années, on sait que le plastique est très polluant et qu’il est nécessaire de le remplacer par des matériaux plus durables. Si en France, la décision de supprimer les jouets en plastique date de la semaine dernière, au Royaume-Uni et en Irlande, elle date de l’an dernier. Selon l’enseigne, rien que dans ces pays, l’abandon du plastique permettrait d’en économiser plus de 3 000 tonnes.

En France, McDonald’s prend de l’avance sur la loi économie circulaire de 2020 visant à interdire « la mise à disposition, à titre gratuit, de jouets en plastique dans le cadre de menus destinés aux enfants » dès le 1er janvier 2022 (LOI n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, Article 81). Finalement, est-ce un choix écologique ou bien un choix de communication de la part de l’enseigne ? On vous laisse en juger !

Un marché de seconde main pour les jouets du Happy Meal

Finalement, si McDonald’s signe cette année la fin des jouets tels que nous les connaissons depuis 40 ans, ce n’est pas la fin de ces jouets.

En effet, depuis déjà de nombreuses années, il existe un marché de revente de ces jouets. Les acheteurs sont des collectionneurs qui tentent de compléter leurs collections diverses. Ces dernières années, avec l’explosion de la mode du vintage, les échanges et reventes de ces jouets ont explosé ! Il existe des collectionneurs prêts à payer des sommes folles pour ces jouets distribués en édition limitée !

De plus, la mode du vintage a fait naître une certaine nostalgie chez la génération Y (personnes nées entre 1981 et 1996) qui se rappelle ses meilleurs souvenirs de jouets McDonald’s sur des comptes Instagram dédiés aux années 90.

Les jouets Happy Meal les plus connus !

Pour terminer, nous vous avons sélectionné quelques-uns des jouets les plus connus des Happy Meal.

Cowboy Mcnugget, Jouet de la fin des années 1980.

 

La collection Furby.

 

Les toupies en partenariat avec Pokémon.

 

Collaboration avec Sega.

 

La musique dans les jouets Happy Meal.

L’histoire des jouets dans les Happy Meal se termine en France en 2021. Après 40 années de jouets toujours plus désirés par les enfants, c’est une page qui se tourne pour McDonald’s et ses fans. Finalement, le seul rescapé de l’aventure de McDonaldland reste le clown Ronald. N’hésitez pas à nous dire si vous aviez un jouet préféré de chez McDonald’s étant enfant !

 

Sources :

Précédent

Mildred Esther Mathias : pionnière de l’écotourisme ?

L’horrible histoire derrière « Le Radeau de la Méduse » de Théodore Géricault

Suivant

Laisser un commentaire