Angleterre : quand la FA a interdit le football féminin en 1921

Angleterre : quand la FA a interdit le football féminin en 1921 - Cultea

Le 5 décembre 1921, la Football Association a interdit le football féminin. Cette interdiction devait durer 51 ans. Un demi-siècle ! Aussi déconcertante qu’ait pu être cette décision, la FA a tout de même tenté de la justifier.

Dans les années 1920, le football féminin était florissant en Angleterre. Dans ce domaine, une équipe féminine a fait son apparition : les Dick, Kerr Ladies. Des joueuses d’avant-garde, basées à Preston, qui attiraient fréquemment des spectateurs dont le nombre s’élevait à 5 chiffres. Ces dernières jouaient des matchs pour collecter des fonds pour des associations caritatives et ce fut très peu au goût de la FA.

Le succès du football féminin

Les Dick, Kerr Ladies étaient très populaires à l’époque. En 1920, elles partent pour une tournée de matchs internationaux et joueront même en France. Ces dernières reviennent en Angleterre pour un match prévu le lendemain de Noël à Goodison Park. En effet, ce match allait les opposer aux joueuses de St Helens. Nul n’aurait imaginé le succès et l’impact de ce match. Le Jour-J, ce ne sont pas moins de 50 000 spectateurs réunis pour y assister. De fait, 53 000 spectateurs ont fait le déplacement pour voir du football féminin : un record de fréquentation qui ne sera vaincu que 92 ans plus tard lors des Jeux olympiques de 2012 !

Les Dick, Kerr Ladies, en 1922 - Cultea
Les Dick, Kerr Ladies, en 1922 (miguelgarciavega.com)

En Angleterre, le match de Goodison est le plus grand match national de football féminin. Il détiendrait également un autre record selon le Lancashire Evening Post : celui de la plus grande récolte lors d’un match de charité en Angleterre.

« Les Dick, Kerr Ladies ont battu St Helens Women 4-0 dans un match au nom des anciens combattants sans emploi et handicapés. La fréquentation était estimée à 53 000 personnes et les recettes s’élevaient à plus de 3 000 £ hors billet. C’est un record facile pour un match de charité en Angleterre. »

Lancashire Evening Post, 28 décembre 1920

En effet, ce jour-là, l’argent récolté équivalait à 140 000 £ de nos jours. Un exploit qui, pourtant, attirera la méfiance et l’inquiétude sur le football féminin. C’est également ce dernier qui fera prendre un tournant dramatique à ce sport.

L’interdiction de la discipline

Constatant la popularité croissante du football féminin, la FA prend les choses en main. En effet, le football féminin menacerait le succès du football masculin : si les gens commencent à payer pour des matchs féminins caritatifs, qui payera encore pour voir des matchs masculins ? Il est indéniable que le rassemblement de 53 000 personnes l’année précédente, lors du match de Goodison, a été un facteur contributif à l’interdiction.

« Le match de Goodison aurait envoyé un choc sismique dans le monde du football car tant de gens sont allés à ce match. Il faut se rappeler qu’en 1920, ils avaient élargi les ligues masculines […] donc ils avaient pratiquement doublé le nombre de clubs et tous ces gens vont voir le football féminin plutôt que le football masculin. Il y allait avoir conflit à un moment donné, n’est-ce pas ? »

Gail Newsham, auteur d’un livre sur les Dick, Kerr Ladies

Laisser retomber la popularité du football masculin est un risque que la Football Association décide de ne pas prendre. Ainsi, elle interdit le football féminin en 1921. Enfin, non, plus subtil : les équipes féminines n’ont plus le droit de jouer dans les stades de la FA. Il ne faudrait pas qu’ils passent pour des misogynes, voyons. Cette interdiction doit s’appliquer pour une durée de 51 ans.

« Des plaintes ont été déposées concernant le football joué par des femmes, le Conseil s’est senti obligé d’exprimer la ferme opinion que le football est tout à fait inadapté aux femmes et ne devrait pas être encouragé. Des plaintes ont également été formulées quant aux conditions dans lesquelles les matchs ont été organisés et joués, et à l’affectation des recettes à des fins autres que caritatives. […] Pour ces raisons, le Conseil demande aux Clubs appartenant à l’Association de refuser l’utilisation de leurs terrains pour de tels matchs. »

Décision du comité consultatif de la FA

La retombée de l’intérêt pour le football féminin

Cette sanction ne date pas d’hier. Trop de succès tue le succès… Mais si seulement ce n’était pas redondant ! En effet, ce n’était pas la première fois que la FA mettait des bâtons dans les roues au jeu. En 1890, le FA Council avait mis la pression aux clubs sportifs concernant l’utilisation de leurs terrains pour des matchs féminins. Un peu plus de dix ans plus tard, en 1902, une motion a été adoptée, interdisant les jeux mixtes – par ailleurs, elle s’est étendue à l’utilisation des terrains FA par les équipes féminines.

Ce n’est qu’en 1971 que l’interdiction a été suspendue. À cette époque, c’était la Women’s Football Association qui dirigeait le football féminin. De même que c’est la WFA qui a mis en place, cette année-là, une compétition annuelle de coupe à élimination directe pour ce sport : le trophée Mitre. En 1993, la FA placera finalement la WFA sous son contrôle.

Malgré tout, même si les joueuses avaient encore un semblant de droit pour pouvoir jouer au football, l’interdiction de leurs matchs dans les stades a porté un coup fatal à leur popularité. De fait, leur visibilité en fut impactée car éloignée des projecteurs médiatiques. Les équipes furent réduites à jouer sur des terrains plus petits. Par ailleurs, l’absence de recettes lors des matchs a conduit la plupart des clubs à se dissoudre. L’intérêt pour la discipline est alors naturellement retombé.

 

Sources :

One Reply to “Angleterre : quand la FA a interdit le football féminin en 1921”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.