« Suicide Squad : Kill the Justice League » : ce secret annonce-t-il le retour d’un personnage emblématique ?

"Suicide Squad : Kill the Justice League" : ce secret annonce-t-il le retour d'un personnage emblématique ?

Alors que Suicide Squad : Kill the Justice League connaît un lancement assez difficile, des fans commencent à décortiquer le moindre détail du jeu pour trouver de potentielles surprises. Récemment, c’est une première découverte qui supposerait le retour d’un personnage emblématique. On vous en dit plus.  

Ce n’est plus une surprise pour personne. Tous les fans de la trilogie Batman Arkham savent pertinemment que les développeurs de Rocksteady adorent cacher des secrets dans les environnements de leurs titres. Des secrets qui sont parfois bien plus que de simples références à l’univers DC… Beaucoup de joueurs ont ainsi passé du temps à dénicher les mieux dissimulés qui pourraient laisser imaginer une suite. Certaines n’ont vraiment pas déçu les curieux.

Pourtant, tout ne commence réellement que lorsque le studio s’est décidé de vendre la mèche autour d’un premier easter egg « ultime ». Le premier d’une longue liste dissimulé dans Batman Arkham Asylum. Un secret que personne n’aurait imaginé. Un mur près du bureau du directeur révélait les croquis d’une ville prison, correspondant au second épisode.

Retour sur les Easter-eggs ultimes de la trilogie Arkham 

Connaissant le style un peu plaisantin du studio, les joueurs sont donc partis à la recherche de l’ultime secret dans chaque volet de la trilogie, à l’instar d’une dernière quête secondaire à se mettre sous la dent. On se souvient de Batman Arkham City qui proposait deux secrets très intriguant dont l’un a été révélé, encore une fois, par Rocksteady. Le premier révélait que l’Epouvantail expérimentait un prototype de toxine à l’abri des citoyens de la ville prison. Ce projet n’est autre que celui du Déluge, la plus importante menace du troisième volet.

Également, l’autre secret consistait à changer l’heure de sa console au 13 décembre 2004 et de retourner voir Calendar Man. Ce dernier attendant toujours dans sa cellule pour son rendez-vous mensuel. La date de fondation du studio permettait de déclencher une conversation secrète sur la fin du Chevalier Noir et sa mort probable. Une référence improbable au final sans compromis de Batman Arkham Knight.

Qu’est ce qui aurait pu faire deviner un jeu Suicide Squad dans le troisième volet ? Quelques clins d’œil pourtant intéressant. Tout d’abord, un appel de Lex Luthor peut être entendu dans le répondeur téléphonique de Bruce Wayne. Aussi, sur les lieux du sacrifice de Poison Ivy peut être trouvée une fleur qui pousse. Un détail anecdotique mais qui justifiait pleinement son retour dans Suicide Squad : Kill the Justice League.

Ainsi, beaucoup suggèrent que l’ultime easter egg n’a pas encore été révélé, mais qu’il concernerait probablement Brainiac, l’ennemi de la Task Force X. Mentionnons aussi que dans le DLC Challenge Community Pack, des informations sur Batman Arkham VR pouvait être découverte par l’intermédiaire d’un piano dans le Manoir Wayne.

Les calendriers de Metropolis dans Suicide Squad 

Il était alors fortement évident que Suicide Squad Kill the Justice League cacherait des références à travers Metropolis. Ainsi, une vidéo de la chaîne Batman Arkham Vidéos sur YouTube déniche un premier secret intriguant. En se baladant dans les rues de la ville de Superman, les joueurs peuvent trouver des calendriers avec différentes dates entourés. Accroché sur les murs, impossible d’interagir avec.

Le dernier ne trouve sa place que sur le lieu d’affrontement contre l’Homme d’Acier, proche de son immense statue dorée. Une évidence pour les personnes ayant terminé le jeu. Cependant, le détail le plus important réside dans ce calendrier. En effet, il présente le logo de Batman sur le mois de décembre.

"Suicide Squad : Kill the Justice League" : ce secret annonce-t-il le retour d'un personnage emblématique ?
Ce camion se trouve près de la statue de Superman !

En associant les douze dates mensuelles entourées avec une lettre de l’alphabet et en remettant le tout dans l’ordre, un message se dévoile :

« He Will Return » (Il reviendra)

Est-ce un signe du retour de Batman ou l’arrivée imminente d’une quête de Calendar Man ? Sur les forums fusent de multiples théories. L’une d’elle attire notre attention, mentionnant que la Justice League confrontée à la Suicide Squad ne serait en réalité que des clones. Une hypothèse qui rappelle que Brainiac est perçu comme un spécialiste du clonage et un collectionneur de planètes dans les Comics. Cela signifierait par conséquent que le Chevalier Noir du jeu est un imposteur créé par l’envahisseur. Malheureusement, seul le contenu étendu du Endgame pourra valider une spéculation qui pourrait être rassurante pour beaucoup n’ayant pas supporté que les vilains abattent leurs héros préférés. Au fait, saviez-vous que Batman vous épie pendant le déroulé de l’histoire ? Un détail effrayant.

Am I crazy or did Brainiac just call me Freeze
byu/ZeronityPlays inSuicideSquadGaming

Du contenu prochain pour la fin de partie 

Notons, entre autres, que le contenu supplémentaire pour le Endgame arrivera au mois de mars et mettra en scène le Joker et de nouvelles missions. Mr Freeze devrait être son potentiel successeur de la Saison 1. Un bug de doublage confirme son nom par Brainiac lui-même lors d’une mission avec Deadshot. Une erreur de traduction ? Impossible d’y croire. Sur les forums de Reddit, un utilisateur fait part de sa trouvaille.

Batman sera-t-il de retour ? Suicide Squad : Kill the Justice League est disponible depuis le 2 février sur PS5, Xbox Series et PC. Malgré la controverse autour du titre, nous vous invitons à le découvrir de vous-mêmes… 

Le premier secret de Suicide Squad : Kill the Justice League 

Pour nous suivre sur Facebook – Cultea 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *