Netflix perd des abonnés et chute en bourse !

Netflix perd des abonnés et chute en bourse ! - Cultea

On dit que rien ne dure éternellement, et Netflix vient de le découvrir. La prospérité du géant du streaming, après plus de 10 ans d’existence, vient de s’effriter. Le service de streaming a perdu des abonnées au cours du premier trimestre de l’année et son action en bourse a chuté de 25%.

Un contexte géopolitique défavorable

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, le 24 février 2022, les sanctions sont tombées à l’encontre des Russes.

Les États-Unis ont décidé de suspendre leurs importations de pétrole et de gaz russes. De plus, de nombreuses chaînes américaines ont décidé de fermer leurs portes. C’est ainsi le cas pour McDonald’s ou encore Starbucks. Mais c’est aussi le cas pour la plateforme de streaming, qui a décidé de suspendre son service en Russie.

Véritable roi du monde lors de la pandémie de Covid-19, Netflix avait accumulé 36 millions d’abonnés en plus à cause de la crise sanitaire. Mais, à présent, avec le conflit russo-ukrainien, la plateforme a vu son chiffre d’abonnés baisser de 200 000 au cours du premier trimestre de 2022. L’entreprise californienne détaille dans son communiqué de résultat :

« La diminution progressive du nombre d’abonnés payants russes a entraîné une perte nette de 700 000 abonnements. Sans cet impact, nous aurions eu 500 000 abonnements supplémentaires. »

À cause de cette baisse d’abonnées, Netflix a chuté de 25% en bourse dans la nuit du 19 au 20 avril. Néanmoins, la plateforme de streaming avait auparavant augmenté le tarif de ses abonnements. Par conséquent, sur le plan financier, elle ne perd pas d’argent. Elle en gagne même. Sur la période janvier – mars, le groupe a ainsi réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 10% à 7,87 milliards de dollars. Ce chiffre, bien qu’impressionnant, est en dessous des attentes de Netflix, qui espérait atteindre 7,93 milliards de dollars.

Une concurrence de plus en plus grande

Le bonheur des uns fait le malheur des autres. Si Netflix continue d’être la plateforme de streaming la plus performante, elle doit se résigner à partager de plus en plus la clientèle.

Disney+, Apple TV+, Amazon Prime, Paramount +, et bien d’autres… Voilà de quoi est composé le monde du streaming aujourd’hui. Le secteur devient ainsi de plus en plus concurrentiel. The Verge rapporte :

“Netflix a plus de rivaux que jamais, et tous se disputent l’attention des consommateurs. »

Cela se voit notamment avec les multiples offres que les différentes plateformes proposent. De plus, la concurrence se joue également sur les droits des films. Si certaines plateformes n’arrivent pas à obtenir les droits, d’autres y arrivent et inversement.

Ce qui joue aussi, c’est l’originalité des programmes proposés par la plateforme. Mais à cause de la concurrence, ou même des partages de code pour accéder au service, cela devient de plus en plus dur de proposer de l’originalité. La directrice de l’innovation produits de l’entreprise, Chengyi Long, déplore :

« Le partage des mots de passe entre foyers affecte notre capacité à investir dans des séries et des films de qualité pour nos membres. »

Quelles solutions s’offrent à Netflix pour remonter la pente ?

Conscient de la mauvaise passe qu’il traverse, Netflix a promis à ses investisseurs de faire le nécessaire pour maintenir le bateau à flot, et même de le relancer complètement. D’abord, pour ce qui est du partage des codes d’accès, le service de Netflix ne peut pas véritablement lutter contre la pratique. Elle fait partie du jeu. Néanmoins, elle peut augmenter un petit peu le tarif d’abonnement de celui qui partage son compte. Greg Peters, le directeur des opérations, résume par ces mots :

« On ne cherche pas à empêcher les gens de partager, mais on va vous demander de payer un peu plus pour le faire. »

Autre solution : la publicité. Déjà présente sur d’autres plateformes de streaming, la publicité pourrait aider Netflix à gagner un peu plus d’argent.

La plateforme souhaite se baser sur le même principe que YouTube. C’est-à-dire deux abonnements : un abonnement ou la pub paraît, et un autre où la pub disparaît totalement. Le choix sera donc offert aux consommateurs, rappelle Reed Hastings, le cofondateur et directeur de Netflix :

« Si vous voulez l’option sans pub, ce sera toujours possible. Si vous préférez payer moins cher et que vous tolérez les pubs, il y aura une offre pour vous aussi. »

Netflix devrait ainsi regonfler son nombre d’abonnés. Pour cela, la plateforme devra proposer d’autres alternatives pour mettre en avant ses services.

 

Sources :

7 Replies to “Netflix perd des abonnés et chute en bourse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.