Disney et Netflix luttent à leur manière pour le droit à l’avortement

Disney et Netflix luttent à leur manière pour le droit à l'avortement

Vendredi dernier, la Cour suprême des États-Unis a révoqué le droit fédéral à l’avortement. Jusqu’alors, ce droit était garanti. Cette révocation rend aux États la possibilité d’autoriser ou non l’avortement. Netflix et Disney ont de suite protesté contre cela, à leur manière.

Le droit à l’avortement révoqué par la Cour suprême

C’était un droit qui était acté depuis quasiment 50 ans aux États-Unis. Le 24 juin, la Cour suprême a décidé de revenir dessus. Elle a donc mis fin à l’arrêt Roe v. Wade, datant de 1973. Cet arrêt prévenait toute possibilité de criminaliser ou de restreindre l’accès à l’avortement dans l’ensemble des États-Unis.

Dès lors, chaque État du pays de l’oncle Sam peut décider si oui ou non elle autorise l’avortement. Pire que ça, chaque État peut décider si elle criminalise la procédure d’avortement. Cette décision accorde une vraie victoire au démocrates et républicains religieux du pays.

La cour suprême aux États-Unis, l'endroit où a été révoqué le droit à l'avortement. 
La cour suprême aux États-Unis, l’endroit où a été révoqué le droit à l’avortement. 

En Oklahoma par exemple, un projet de loi a déjà été signé en avril. Cette loi interdit strictement l’avortement sauf en cas d’urgence médicale. Toute personne ne suivant pas cette loi sera pénalisé jusqu’à 100 000 dollars et 10 ans de prison.

Disney réagit

Certaines grandes entreprises ne se sont pas fait attendre pour réagir. Disney et Netflix notamment ont déclaré prendre en charge les frais de déplacement pour les employées souhaitant avorter. En effet, certaines employées vivant dans des États anti-avortement seront obligées de se déplacer vers d’autres États afin de procéder à un avortement.

Disney a déclaré dès vendredi à ses employés américains qu’ils restaient déterminés à fournir un accès complet à des soins de santé de qualité, et cela même pour les avortements. Ces indemnités de voyage offertes par Disney concernent aussi les traitements contre le cancer, les greffes, etc.

La compagnie aux grandes oreilles est bien évidemment directement touchée, car un parc emblématique se situe à Orlando, en Floride. Là-bas, le gouverneur Ron DeSantis a d’ores et déjà décidé de faire restreindre l’accès à l’avortement.

De nombreuses autres actions

Les actions se font chaque jour de plus en plus concrètes. Netflix a proposé à ses employés un remboursement allant jusqu’à 10 000 dollars. Le festival de Sundance a également annoncé, en prévision de cette situation, qu’ils augmentaient leur mutuelle de santé.

Toutes ces actions exposent les entreprises à des poursuites pénales. Celles-ci pourraient être intentées par des groupes anti-avortement ou bien même des États.

On pense bien évidemment que cette décision terrible et historique de la Cour suprême fera réagir Hollywood. Les studios pourraient d’ailleurs dans les prochaines années s’emparer encore plus frontalement du sujet dans leurs films. Retrouverons-nous un film similaire à L’événement d’Audrey Diwan prochainement aux Oscars ?

Sources : 

One Reply to “Disney et Netflix luttent à leur manière pour le droit à l’avortement”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.